Tags Posts tagged with "Banque, ATB"

Banque, ATB

par -
0

L’agence internationale de notation de crédit Capital Intelligence (CI) a annoncé, lundi qu’elle a attribué une perspective «négative» aux notes de monnaie étrangère de l’Arab Tunisian Bank (ATB)  de même qu’à sa  note de solidité financière. La notation reflète la situation politique incertaine et les risques pour la performance économique et financière.  Les notes  à court et long terme de devise étrangère de l’ATB  sont confirmées à ‘BB +’ et ‘A3’, respectivement. La note de solidité financière a également été confirmée à ‘BB +’, comme l’a été la note de soutien de la Banque de ‘3 ‘.

L’ATB affiche un bon niveau de liquidité, en particulier dans le contexte du secteur bancaire tunisien. Le bilan de la Banque comprend un portefeuille relativement important de bons du Trésor, avec des prêts représentant une proportion d’actifs totaux inférieure à la  moyenne du secteur, en dépit de la forte progression des prêts à Juin 2010. En partie, le composé d’actifs de l’ATB a un impact négatif sur le différentiel d’intérêt de la Banque  qui est très faible, et d’une certaine façon le plus faible parmi les banques concurrentes. Cela est principalement imputable à la faiblesse du revenu gagné sur les actifs. La rentabilité a toutefois été bonne au cours des dernières années et la performance à la fin-Juin 2010 s’améliorait de nouveau.

Un défi pouvant   à l’avenir se poser au niveau de ses  canaux de revenus porte sur  une grande dépendance  de la Banque vis à vis  du  revenu autre que  celui provenant des intérêts, en particulier les valeurs mobilières. Cela dit, la Banque  a réalisé un bilan à long terme des revenus élevés provenant de cette source. L’adéquation du capital est saine au niveau actuel. L’ATB dispose encore  d’un stock élevé de prêts non performants bien que les taux soient inférieurs à la moyenne du secteur. En outre, l’ATB a une bonne couverture de provisionnement.

Les récents  troubles en Tunisie auront des conséquences négatives pour l’économie, au moins au cours des douze prochains mois. La croissance économique sera inférieure aux prévisions et  pourrait encore baisser. Les principaux secteurs économiques seront touchés et constitueront probablement une source de formation  nouvelles créances improductives.  La rentabilité ATB pourrait être plus faible en 2011 sur fond d’une  détérioration possible  de la qualité  des actifs et  d’une expansion limitée des actifs. L’ATB pourrait s’exposer à  une augmentation  des créances douteuses légèrement supérieure à la moyenne en raison du fait que les prêts ont augmenté brusquement au cours de la période écoulée (une à deux années).

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du Front Populaire Ammar Amroussia a déclaré que les symptômes d’une explosion sociale sont très visibles, notamment avec la montée de la...

AFRIQUE

SPORT