Tags Posts tagged with "barrages"

barrages

par -
0
Noureddine Zekri

Le ministère de l’agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche, a annoncé, mardi, que le stock d’eau dans les 35 barrages tunisiens est estimé à plus d’un milliard 191 millions de mètres cubes.
«Ces quantités sont suffisantes et peuvent couvrir la demande en eau potable et d’irrigation pendant deux ans », assure le ministère dans un communiqué, publié à l’occasion de la célébration par la Tunisie de la journée mondiale de l’eau sur le thème «la gestion de la demande en eau d’irrigation».
La même source précise que le stock actuel d’eau dans les barrages est un peu en dessous de la moyenne enregistrée, au cours des trois dernières années, lesquelles (quantités) ont atteint un milliard 684 millions de mètres cubes. Le barrage de Sidi Salem par exemple, dispose actuellement de 425 millions de mètres cubes alors que les quantités d’eau du barrage Nebhana ont enregistré une baisse pour s’établir à 3 millions de mètres cubes, contre 17 millions de mètres cubes l’année dernière, ajoute le ministère.
Et d’ajouter que la Tunisie est parvenue à garantir un approvisionnement complet en eau potable des zones urbaines, 94% des zones rurales et vise à mobiliser 95% des eaux à l’horizon 2020.
En Tunisie, la part par habitant en eau potable est estimée à 470 de mètres cubes par an, alors que l’indice de pauvreté en eaux est de 1000 mètres cubes par an par habitant (indice de l’ONU).

TAP

par -
0

L’Assemblée des représentants du peuple (ARP) a adopté au cours d’une séance plénière, tenue mardi, au Bardo, le projet de loi relatif à un crédit conclu entre la Tunisie et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) d’une valeur de 20 millions d’euros (42 millions de dinars (MD)).
Ce crédit destiné à l’Office national de l’assainissement (ONAS) permettra de contribuer à l’exécution du programme intégré pour assainir la zone du lac de Bizerte pour la période 2015-2019.
Un taux d’intérêt variable sera appliqué sur ce crédit accordé avec une garantie de l’Etat Tunisien, tout en éloignant pas la possibilité de le rendre fixe, à la demande de l’emprunteur. La durée de remboursement s’étale sur 18 ans dont une période de grâce de 4 ans.
Ce projet dont le coût global est estimé à 58 MD vise à protéger le milieu naturel, lutter contre les sources de pollution et améliorer les conditions de vie des citoyens dans la zone du Lac de Bizerte.
Le projet compte plusieurs composantes dont les plus importants sont la mise à niveau de 3 stations d’assainissement à Bizerte, Menzel Bourguiba et Mateur, en plus de la mise à niveau de 17 stations de pompage ainsi que l’extension de près de 21 km de réseaux d’assainissement à Bizerte, Menzel Bourguiba, Mateur et Tinja, outre l’assainissement de 10 régions rurales.
Les interventions des députés se sont articulées autour de la hausse du taux de pollution dans les différentes régions du pays, notamment dans les régions côtières, et l’identification rapide des solutions et moyens efficaces de recyclage des différents déchets.
Les députés se sont dits préoccupés de l’impact négatif de la pollution surtout à Gabès, Sfax et Gafsa, ce qui a
causé plusieurs maladies dangereuses et constitué une menace aussi bien pour l’homme que l’animal et le végétal.
Le ministre du développement, de l’investissement et de la coopération internationale Yassine Ibrahim a relevé dans sa réponse aux interrogations des députés que le domaine de l’environnement bénéficiera d’une priorité dans le plan de développement quinquennal.
Il a précisé que la note d’orientation du plan de développement quinquennal 2016-2020 sera présentée prochainement à l’ARP afin de parvenir à une conciliation concernant les programmes et les objectifs du plan.

TAP

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview accordée à Africanmanager, le directeur général de la promotion des petites et moyennes entreprises auprès du ministère de l’Industrie, Sadok Bejja,...

AFRIQUE

0
Le dernier classement GFCI 20 (Global Financial Centers Index) contient une bonne surprise pour le Maroc. Casablanca Finance City (CFC), en un temps presque...

SPORT