Tags Posts tagged with "Belgique,"

Belgique,

par -
0

La police belge a interpellé six personnes soupçonnées d’être impliquées dans une attaque à la machette commise contre deux policières devant le commissariat central de Charleroi au mois d’août et revendiquée par le groupe Etat islamique (EI), rapporte « Reuters ».

Le parquet fédéral belge a précisé, mercredi , que des perquisitions menées dans huit maisons à Charleroi et dans les environs de la ville avaient permis de saisir plusieurs armes similaires à celle employée lors de l’agression, indique la même source.

par -
0

L’ancien roi des Belges, Albert II, 82 ans, un âge où habituellement on aspire à un repos bien mérité, est trainé devant la justice pour une sombre affaire de paternité, rapporte l’agence Reuters. Il a été convoqué par le juge, en février 2017, suite à la plainte d’une artiste belge qui dit être sa fille, a fait savoir ce mardi 25 octobre l’avocat de la plaignante.

Delphine Boël, 48 ans, est sur les traces de son papa depuis plus de 10 ans et tient à être désignée légalement comme la fille de l’ex-souverain.

Comme vous pouvez l’imaginer, Albert II n’a jamais pipé mot, du moins publiquement, sur cette affaire, et le palais royal non plus, évidemment. Cela ne se fait pas dans ces univers feutrés et guindés…

Cerise sur le gateau : « Le tribunal a ordonné que les personnes concernées par le dossier comparaissent en personne », a confié à Reuters l’avocat Alain De Jonge. Le 21 février, il y aura foule au tribunal pour voir l’ex-roi défiler à la barre et s’expliquer sur un morceau de son passé qu’il aurait sans doute préféré laisser dans les oubliettes, lui qui commençait à gouter à une retraite dorée depuis son abdication en 2013, pour laisser la place à son fils…

par -
0
L'Arabie saoudite a procédé au déploiement de 30 000 soldats le long de sa frontière avec l'Irak après le départ de plusieurs milliers de militaires irakiens de cette

Selon un rapport de la commission sur les armes du Parlement wallon, Ryad a été, en 2015, le premier importateur d’armes produites dans la région belge. Jamais la Wallonie n’avait exporté autant d’armes vers le royaume wahhabite, rapporte le site « lemonde.fr ».

575,8 millions d’euros : c’est la somme que représentent les ventes d’armes wallonnes à l’Arabie saoudite en 2015, selon un rapport de la sous-commission «armes» du parlement wallon sur les licences d’exportation.

Ce montant record est considérable, au regard du chiffre d’affaires total de la Région wallonne en matière de ventes d’armes, qui s’est élevé à 955 millions d’euros en 2015. En d’autres termes, Ryad s’est accaparé 60% d’armes vendues par la Wallonie.

Il s’agit d’un bond d’environ 40% des exportations du secteur à destination de la monarchie wahhabite par rapport à l’année précédente. En 2014, celles-ci représentaient 396,9 millions d’euros, a ajouté la même source.

par -
0

Une bombe a explosé dans la nuit de dimanche à lundi devant les laboratoires de l’institut de criminologie de la police belge à Neder-Over-Hembeek, dans le nord de Bruxelles. Le parquet a confirmé l’information, précisant qu’aucun blessé n’est à déplorer. Il s’est refusé à se prononcer sur les causes de l’explosion, assurant uniquement que celle-ci était « d’origine criminelle », rapporte le site « Le monde.fr »

Un véhicule bélier a forcé l’entrée du parking de l’institut peu avant 2 h 30, en passant au travers de 3 clôtures, et un engin explosif a été déposé près des laboratoires par « un ou plusieurs suspects ». Les laboratoires ont pris feu et une vingtaine de pompiers sont rapidement arrivés sur place pour éteindre l’incendie. Le bâtiment était vide au moment de l’attaque, a ajouté la même source.

par -
0

L’activisme de la ministre du Tourisme, Selma Elloumi, des opérateurs et des organismes du secteur n’y a rien changé, les visiteurs étrangers boudent toujours la Tunisie et ce, depuis les attaques sanglantes du Bardo et de Sousse. Bon il y a bien les Russes, ces preux voyageurs que les alertes sur la destination Tunisie n’effraient pas le moins du monde, contrairement aux Européens de l’Ouest plus sensibles, on va dire. Mais le fait est que les flux de touristes russes, aussi denses soient-ils, n’arriveront pas à compenser le recul massif sur le front des autres pays émetteurs européens. Alors les autorités tunisiennes multiplient les initiatives pour tenter de ramener des couleurs et de l’ambiance sous le ciel tunisien. La dernière opération en date, aux allures de bouteille jetée à la mer par un naufragé, est une lettre ouverte signée par des citoyens belges et l’ambassadeur de Tunisie à Bruxelles, et adressée au ministre belge des Affaires étrangères. Elle a été publiée par l’Echo, un site de la place.

« Vous avez, Monsieur le Ministre, manifesté à de nombreuses reprises votre solidarité avec le peuple tunisien et votre soutien à la jeune démocratie tunisienne. Or celle-ci souffre d’une décision injustifiée, et injuste, que la Belgique reste seule à appliquer en Europe continentale, qui prive la Tunisie de ressources essentielles et cause un préjudice grave à son tourisme et à son économie tout entière », dit le texte.

Le message est poignant, puissant, avec ce qu’il faut de tonalité compassée, mais il n’est pas sûr que ça suffise à ramener à de meilleurs sentiments les autorités belges, qui ont déconseillé tout voyage vers la Tunisie après le carnage de Sousse qui a déclenché une avalanche d’annulations de voyages déjà planifiés par les tours-opérateurs. Mais ne nous y trompons pas, si on veut bien analyser froidement la situation, ce n’est pas un manque de solidarité de la part du gouvernement belge, il se trouve que les Occidentaux, consubstantiellement, n’ont pas la même perception du danger que les Tunisiens. Si pour les autorités tunisiennes le climat sécuritaire semble plutôt bon en ce moment, et elles ont raison d’y croire vu les efforts faits dernièrement, pour les Belges, les Européens en général, c’est une toute autre affaire. Les images des tragédies du Bardo et Sousse mettront beaucoup de temps à s’effacer de leurs têtes. Et puis ils ont eu d’autres coups durs dernièrement avec les attentats de Bruxelles et de Paris. On n’en déduit pas forcément que cela suffi à tétaniser pour de bon les touristes européens, mais les gouvernements sont obligés d’en tenir compte et de porter à son niveau le plus haut le principe de précaution.

Une méfiance généralisée en Europe

Après l’attaque de Sousse, le Tour-opérateur britannique Thomas Cook a pris la décision d’effacer de ses tablettes la destination la Tunisie jusqu’au 17 mai 2017, chose qui pouvait se comprendre à l’époque vu le lourd tribut qu’avait payé la Grande Bretagne dans cet attentat. Sauf que depuis, la situation pèse beaucoup sur le tourisme tunisien, et les autorités, la ministre du Tourisme en tête, fait des pieds et des mains pour amener le Foreign Office à réviser ses restrictions de voyage.

Même tendance pour le marché allemand, où les réservations pour l’été 2016 sur la Tunisie, l’Egypte et la Turquie ont fondu de 40% en comparaison avec l’an dernier.

En Italie, le groupe Francorosso/Alpitours a a été contraint d’éjecter la Tunisie de ses offres à cause de la baisse de la demande.

Les clignotants étant rouges partout en Europe de l’Ouest, les professionnels tunisiens se sont rabattus sur les marchés algérien et russe pour tenter de sauver les meubles, au moins cette saison, mais c’est pas gagné. Et puis il faudra remettre ça en hiver. Bref, le tourisme tunisien n’est pas tiré d’affaire

par -
0

Le gouvernement belge a fait savoir ce mardi 19 avril qu’il a noté des faits qui mènent à la conclusion que d’autres djihadistes ont été dépêchés par l’organisation Etat islamique (EI) en Belgique et dans d’autres pays européens, rapporte l’agence Reuters.
« Des éléments indiquent que l’Etat islamique a envoyé des combattants en Europe et en Belgique, le niveau de menace (terroriste) qui est actuellement à trois ne sera donc pas abaissé », a affirmé un porte-parole de la cellule de crise.

A signaler que les niveaux d’alerté sont déterminés par l’Organe de coordination pour l’analyse de la menace (OCAM) ; le niveau 3, sur une échelle de quatre (menace « grave et très proche ») , est en rapport avec un danger « possible et probable ».

La Belgique avait monté d’un cran son niveau d’alerte au moment des attaques terroristes du 22 mars 2016 à l’aéroport international de Bruxelles-Zaventem et dans la station de métro de Maelbeek, qui s’étaient soldées par 32 morts. Deux jours après les attentats, les autorités ont ramené à 3 le niveau d’alerte…

par -
0

Dégât collatéral des attaques terroristes de Bruxelles, qui se sont produites le 22 mars 2016 : La ministre belge des Transports, accusée par l’opposition d’avoir mis sous le tapis des rapports soulignant des « défaillances graves » dans la sécurisation des aéroports, a dû rendre son tablier, nous a appris ce vendredi 15 avril l’agence Belga, reprenant des sources officielles.

Il faut dire que le rapport de la Commission européenne, qu’elle a reçu dès avril 2015, était accablant. Il pointait du doigt le fait que les services belges n’avaient pas assez de sous pour diligenter les inspections requises dans les aéroports. Hier jeudi, elle a été lâchée publiquement par le chef de son administration, Laurent Ledoux. Après avoir démissionné, il a déclaré qu’il a saisi le cabinet de Jacqueline Galant et lui a demandé plus de moyens pour sécuriser les aéroports, mais que sa requête est restée lettre morte.

Le Premier ministre, Charles Michel, a fait savoir que la démission de Jacqueline Galant a été agréée par le roi des Belges, Philippe, d’après Belga. Michel n’a rien fait non plus pour retenir sa ministre des Transports, sans doute pour faire dégonfler la pression de l’opposition sur son gouvernement. Il a sacrifié un pion quoi… ou fait sauter un fusible, si vous voulez. Ainsi va la politique…

par -
0

Les autorités belges, par la voix de la ministre de la Santé Maggie De Block, ont établi lundi un nouveau bilan provisoire pour les attentats qui ont frappé Bruxelles : 35 morts. Les 3 kamikazes ne sont pas compris dans ce bilan.

Du côté de l’enquête, les autorités belges continuent de chercher l’identité de ‘’l’homme au chapeau’’, filmé aux côtés des kamikazes de l’aéroport. Si de nombreux médias affirment qu’il s’agit de Fayçal Cheffou, arrêté jeudi, les enquêteurs ne semblent pas avoir de certitude. Pour preuve, ils ont décidé de diffuser la vidéo de surveillance de l’aéroport pour tenter d’obtenir des informations.

Parallèlement, 3 nouvelles personnes ont été inculpées  dimanche mais le parquet n’a pas confirmé leur lien éventuel avec les attentats de Bruxelles. La RTBF affirme qu’il pourrait s’agir d’un nouveau dossier, sans rapport avec Bruxelles, Paris ou Argenteuil.

igfedbfe

par -
0

La photo a été prise à partir des caméras de surveillance à l’aéroport montre les suspects dans le hall de Zaventem peu avant les explosions.

Les deux individus en noir sur le cliché seraient les deux kamikazes tandis que l’individu avec un chapeau sur la droite est actuellement en fuite et activement recherché.

Selon le journal « Het Laatste Nieuws », la photo aurait été tweetée par un service de police mais uniquement pour un usage interne à la police.

Le bourgmestre de Zaventem a déclaré dans la soirée à l’AFP que les assaillants de l’aéroport international de Bruxelles transportaient leurs bombes dans des valises posées sur des chariots (comme on peut le voir sur la photo diffusée).

par -
0

L’arrestation du franco-marocain Salah Abdessalam, 26 ans, considéré comme le 10e membre du groupe terroriste qui a fait un carnage à Paris le 13 novembre dernier, a ouvert la boîte de Pandore. A peine trois jours après son interpellation musclée dans la commune de Molenbeek, dans la capitale belge, d’autres activistes qui avaient manifestement déjà établi leur plan d’attaque sont passés à l’action ce matin du mardi 22 mars 2016. La Belgique découvre brutalement, au petit matin, l’horreur qui avant a frappé au musée du Bardo et à Sousse (en Tunisie), à Paris (France), Istanbul (Turquie), Bamako (Mali), Ouagadougou (Burkina Faso), Londres (Angleterre), Madrid (Espagne), New York (USA)… Et la liste est encore très longue. Pas de doute, le terrorisme est, hélas, le mal de ce 21ème siècle…

On a entendu deux explosions peu avant 08h ce matin à l’aéroport de Bruxelles. La chaîne VRT a fait état de 13 morts et 35 blessés suite à ces détonations qui se sont produites près du comptoir American Airlines. Il y a peu de doute sur le fait qu’il s’agisse de kamikazes. Plus tard, on a enregistré au moins une explosion dans le métro Maelbeek, aux alentours du quartier des institutions européennes. Le bilan parlait d’abord  d’au moins 10 morts pour remonter à 34 morts et 200 blessés, selon un dernier décompte. Mais ce qui s’est passé à Bruxelles ce matin est la chronique d’un carnage annoncé

Les effrayantes découvertes suite à l’arrestation d’Abdeslam

Quand l’homme le plus recherché par les polices d’Europe a été pris, il n’a pas fait de difficulté ; il a tout de suite commencé à déballer son sac devant les enquêteurs. Ses premiers mots ont été : « Je suis content que ce soit terminé. Je n’en pouvais plus », rapporte le journal flamand Het Nieuwsblad. Le lendemain de son arrestation, le samedi 19 mars 2016, au soir, le procureur de la République de Paris, François Molins, a livré un bout des confessions d’Abdeslam devant les enquêteurs belges. Il aurait notamment confié qu’il « voulait se faire exploser au stade de France » le soir des attentats avant de faire « machine arrière », a déclaré Molins.

Néanmoins le procureur de Paris, qui en a vu d’autres, s’arcboute sur la certitude que le prévenu a joué un « rôle central » dans la formation des commandos du 13 novembre et dans l’appui logistique des attentats de Paris. Il aurait aidé un certain nombre de terroristes à s’infiltrer en Europe au terme de nombreux voyages en Italie, en Grèce, en Hongrie, en Allemagne, en Autriche et en France, entre l’été et l’automne 2015. On le soupçonne aussi d’avoir fait l’acquisition du matériel qui a servi à fabriquer les ceintures explosives ; il aurait également loué la voiture dont s’est servi le commando du Bataclan et un appartement en banlieue parisienne. C’est donc un sacré client !

Autre élément qui fait froid dans le dos et dont l’épilogue serait peut-être les événements sanglants de ce matin : Le ministre belge des Affaires étrangères a déclaré dimanche 20 mars 2016 qu’Abdeslam a reconnu devant les enquêteurs qu’il était « prêt à refaire quelque chose à Bruxelles ». Le ministre a ajouté : « Et c’est peut-être la réalité parce que nous avons trouvé beaucoup d’armes, des armes lourdes au cours des premières investigations, et nous avons trouvé un nouveau réseau autour de lui à Bruxelles ».

Questionnés hier lundi 21 mars 2016 sur les développements de l’enquête, le procureur de Paris et le procureur fédéral belge, Frédéric van Leeuw, n’ont pas voulu dévoiler des éléments précis des investigations en cours. Le procureur belge s’est borné à dire : « Nous sommes loin d’avoir terminé le puzzle ». Le carnage de ce matin est assurément un morceau de ce puzzle, avec tous ces complices d’Abdeslam qui sont passés entre les mailles du filet…

Retour sur les événements

13h30 – La chaîne de télévision belge VRT évoque 34 morts au total dans les attaques de ce mardi matin à Bruxelles – 20 à la station de métro Maelbeek et 14 dans les deux explosions à l’aéroport de Zavantem.

13h10 – Des perquisitions sont menées dans la région de Bruxelles : « Des personnes suspectées d’être liées aux attentats sont activement recherchées, y compris par des patrouilles de police en rue », dit la RTBF en citant des sources judiciaires.

12h30 – « Le terrorisme a frappé la Belgique mais c’était l’Europe qui était visée et c’est tout le monde qui est concerné. Nous devons prendre conscience de l’ampleur et de la gravité de la menace terroriste », déclare le président français, François Hollande, depuis le palais de l’Elysée.

11h45 – Le Premier ministre français, Manuel Valls, déclare : « Nous sommes en guerre, nous subissons depuis plusieurs mois en Europe des actes de guerre. Et face à cette guerre, il faut une mobilisation de tous les instants ».

11h40 – Quinze personnes ont perdu la vie dans l’explosion qui s’est produite dans le métro au niveau de la station Maelbeek, dit la régie des transports bruxellois.

11h30 : Le dernier bilan fait état de 21 morts dans les attentats commis ce matin du mardi 22 mars 2016 à Bruxelles, capitale de la Belgique. A rappeler qu’il y a d’abord eu deux explosions déclenchées par des kamikazes à l’aéroport de Zaventem, peu avant 08h. On avait dénombré au moins 11 morts et 35 blessés. Peu une, très forte détonation a été entendue dans le métro Maelbeek ; le trafic a été fortement ralenti. Cette explosion aurait fauché au moins 10 personnes.

La France est sur le qui-vive. Une réunion a lieu en ce moment même au palais de l’Elysée. Bernard Cazeneuve, le ministre français de l’Intérieur, a fait savoir que 1600 policiers et gendarmes de plus ont été déployés sur le territoire français. Il a déclaré à l’occasion qu’il est urgent de renforcer les outils de la lutte antiterroriste à l’échelle européenne.

11h10 – La ville de Bruxelles est complètement paralysée, tous les accès aux gares sont bloqués, toutes les liaisons Eurostar et Thalys sont suspendues.

11h – Un dernier bilan établi par les pompiers belges évoque le chiffre d’au moins 21 morts dont 11 à l’aéroport et une dizaine dans le métro où on a noté « une très grosse explosion ». « La plupart des blessés ont déjà été évacués, la situation est assez chaotique », a précisé le porte-parole des pompiers belges.

09h56 – D’après la chaîne publique VRT, les deux explosions qui se sont produites à l’aéroport de Bruxelles sont des attentats suicides. On parle au moins de 13 morts et 35 blessés, un bilan pas encore confirmé par les autorités.

09h50 – : On a très peu d’éléments sur la ou les explosions qui ont eu lieu dans le métro de Bruxelles.

09h40 – L’explosion dans le métro a eu lieu à la station Maelbeek, à proximité du siège des institutions européennes.

09h35 – Les explosions à l’aéroport ont causé au moins 10 morts et 30 blessés, disent des sources hospitalières sur la chaîne belge RTBF.

09h30 – D’après la RTBF, une explosion aurait eu lieu dans la station de métro bruxelloise de Maelbeek.

09h15 – D’après plusieurs médias belges, les explosions se sont produites aux alentours du comptoir d’enregistrement de la compagnie Amie d’un bilan très lourd, 11 morts et 25 blessés.

08h45 – La police belge annonce un mort et plusieurs blessés.

par -
1

Le mouvement Ennahdha a condamné le crime terroriste commis mardi à Bruxelles et exprimé sa sympathie et ses condoléances aux familles des victimes ainsi qu’à tout le peuple belge.

Dans un communiqué, il ajoute que le terrorisme est un danger globalisé et transfrontalier, indiquant que l’islam, religion de paix et de coexistence s’exonère des crimes perpétrés par les terroristes, affirmant que le terrorisme n’a aucun avenir tout en appelant à davantage de coordination entre les pays concernés  par le danger terroriste pour en venir à bout.

Il faut rappeler que certains éléments d’Ennahdha, vivaient en Belgique.

par -
0

Amal Bourguiba, la directrice centrale de la communication de la compagnie aérienne Nationale Tunisair a annoncé que les vols du transporteur national programmés pour aujourd’hui mardi 22 mars 2016 vers Bruxelles ont été tous annulés pour des raisons sécuritaires.

Dans une déclaration à Réalités, elle a précisé qu’un vol de Tunisair qui devait décoller à 9h00 de ce matin du mardi a été annulé à la dernière minute, soulignant toutefois que Tunisair ne programme pas de vols quotidiens vers Bruxelles.

par -
0

Le vice-président de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), Abdelfatteh Mourou a exprimé ce mardi 22 mars 2016 la solidarité de la Tunisie avec la Belgique suite aux explosions qui ont touché l’aéroport Zaventem et la station du métro de Maelbeek.

Il a, à ce propos, appelé tous les pays à rester solidaires et condamner les coupables et les parties responsables des attaques terroristes.

par -
0

Le niveau d’alerte antiterroriste est passé à son niveau maximal pour l’ensemble de la Belgique, a annoncé un porte-parole du ministre de l’Intérieur Jan Jambon. Ce niveau d’alerte, qui était jusque-là au niveau trois, est passé au niveau 4, son niveau maximal, pour l’ensemble du pays.

Au moins une personne a été tuée et plusieurs blessées mardi matin par une double explosion à l’aéroport de Bruxelles, rapportent la police et l’aéroport de la capitale belge. Les deux explosions ont été entendues vers 8 heures à l’aéroport situé sur la commune de Zaventem au nord de Bruxelles. L’aéroport a été fermé et plus aucun vol ne part ou n’arrive de son tarmac.

Un peu plus tard, une explosion a eu lieu à la station de métro Maelbeek, à deux pas des institutions européennes, dans le centre de Bruxelles, selon laRTBF et un journaliste de l’AFP.

A l’aéroport deux explosions. Au moins deux déflagrations, à quelques secondes d’intervalle, ont visé aux environs de 8 heures le terminal des départs. Des vitres ont été soufflées et une partie du plafond se serait effondré, selon les médias belges. Un témoin cité par RTBF dit avoir vu plusieurs blessés sur le trottoir du hall des départs, face à l’hôtel Sheraton. Une autre source citée par DHnet dit avoir vu des corps démembrés. La police fait état de son côté, dans un bilan provisoire, d’un mort et de plusieurs blessés.

Dans le métro : une explosion. Un peu plus tard, mardi matin, une explosion a eu lieu à la station de métro Maelbeek, à deux pas des institutions européennes, dans le centre de Bruxelles, selon la RTBF et un journaliste de l’AFP.

par -
0
La Tunisie

La Tunisie, la Turquie et l’Espagne, la Grèce restent les destinations en avion les plus populaires auprès des vacanciers belges, selon Thomas Cook et Jetair, cités par le magazine 7sur7.

Le budget vacances en avion des Belges a augmenté de près de 3% en 2014, par rapport à 2013, selon les résultats relayés vendredi par Jetair, et confirmés par Thomas Cook. Les données ont été collectées sur base des réservations effectuées cet été.

Le budget moyen alloué aux vacances estivales a progressé de 933 euros en 2013 à 959 euros en 2014, soit une augmentation de 2,8%, selon les chiffres livrés par Jetair.

De son côté, Thomas Cook n’a pas livré de résultats précis, mais son porte-parole indique néanmoins avoir observé « un statu quo, voire une progression de près de 2%. »

En termes de durée, les séjours se rallongent par rapport aux années précédentes, selon les tour-opérateurs. Parallèlement, les Belges sont toujours plus nombreux à opter pour des établissements de quatre à cinq étoiles.

« Nous avons remarqué que les vacanciers ayant effectué leur réservation longtemps à l’avance profitent des réductions pour rallonger la durée de leur séjour et choisir un hôtel de haute catégorie », explique le porte-parole de Thomas Cook. La durée moyenne d’un séjour est de 9,3 à 9,7 nuits, selon Jetair.

par -
0
Le Président de la Chambre des représentants de Belgique

Le Président de la Chambre des représentants de Belgique, André Flahaut a exprimé, mardi, sa volonté de soutenir la proposition du président Moncef Marzouki de convertir une partie des dettes tunisiennes en projets d’investissement.

«Je vais appuyer auprès du gouvernement belge la proposition de convertir une partie des dettes tunisiennes en projets de développement socio-économique, » a-t-il dit, soulignant la nécessité pour la Tunisie de préserver la stabilité de l’État et la paix civile, et de consacrer les libertés, en conformité avec les dispositions de la nouvelle Constitution.

Dans son discours devant le Parlement belge, le président de la République provisoire, Moncef Marzouki a demandé au gouvernement belge d’annuler les dettes tunisiennes ou de les convertir en projets d’investissement, afin de consacrer l’esprit de coopération et de solidarité entre les deux pays.

Il a également exhorté le Parlement belge à soutenir cette proposition en Belgique et dans l’Union européenne, appelant les hommes d’affaires belges à investir en Tunisie et les touristes à venir nombreux en Tunisie.

par -
0
Une nouvelle convention en matière de sécurité sociale a été signée entre le ministre des affaires sociales

Une nouvelle convention en matière de sécurité sociale a été signée entre le ministre des affaires sociales, Khalil Zaouia et l’ambassadeur de Belgique en Tunisie, Patrick de Beyter.

Cette convention élargit le champ d’application pour englober en plus des salariés dans le secteur privé, les étudiants, les agents du secteur public ainsi que les ouvriers non-salariés dans les secteurs agricole et non agricole.

W.T

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du Front Populaire Ammar Amroussia a déclaré que les symptômes d’une explosion sociale sont très visibles, notamment avec la montée de la...

AFRIQUE

SPORT