Tags Posts tagged with "Belhassen Trabelsi, Carthage Cement"

Belhassen Trabelsi, Carthage Cement

par -
0

« Le départ de Belhassen Trabelsi n’a pas bloqué le fonctionnement de l’entreprise» c’est ce qu’a annoncé Hatem Garbouj, Directeur Général Adjoint, lors de la communication financière du Carthage Cément tenue,  le 17 Février 2011, à la Maison de l’Entreprise.

L’entreprise, cotée en bourse, est fortement engagée auprès du secteur bancaire qui a participé en pool bancaire, composé de douze (12) banques, dans le financement de la construction de la cimenterie. A ce titre, il a assuré que la société s’est entourée des plus grands partenaires techniques au monde dans le secteur cimentier, à savoir le cabinet suisse PEG pour le design, le pilotage et le choix de l’opérateur de la future cimenterie, d’une part, et du danois FLSmidth, choisi justement pour le montage d’une cimenterie clé en mains (Turnkey plant) et pour son exploitation durant ses 5 premières années d’activité.

Faisant le point sur la situation de la société, au 31 décembre 2010, le Directeur Général Adjoint a noté que le chiffre d’affaires s’est établi à près de 23MD, soit une hausse de 74% par rapport à l’exercice précédent. A signaler que ce chiffre représente 90% des prévisions indiquées dans le business plan à cause notamment de grands coulages de béton que la société était censée vendre à EKON fin 2010. S’agissant de la production d’agrégats, elle a augmenté de près de 15% par rapport à l’exercice 2009. Dans le même temps, le volume des ventes a augmenté de 25%, d’où une baisse de la production stockée. Une amélioration des indicateurs de rentabilité a été affichée aussi durant 2010, et ce grâce à un taux de valeur ajoutée pour l’activité agrégats qui est de l’ordre de75% et pour l’activité ready-mix qui est d’environ 30%, quand le ciment est acheté au prix de marché.

En ce qui concerne l’avancement des travaux, le DGA a noté que les travaux sur site qui ont commencé depuis le mois de juin 2010 se déroulent conformément au planning initial. Il est utile de noter que le planning global de réalisation de la cimenterie accusera un retard maximal d’environ 6 semaines par rapport au programme initial. « La Révolution tunisienne ne peut que consolider les acquis du projet et renforcer sa crédibilité à l’échelle nationale et internationale dans un environnement démocratique sain et transparent », a-t-il ajouté.

Wiem Thebti

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du Front Populaire Ammar Amroussia a déclaré que les symptômes d’une explosion sociale sont très visibles, notamment avec la montée de la...

AFRIQUE