Tags Posts tagged with "ben guerdane"

ben guerdane

par -
0

Les autorités libyennes ont promis d’annuler la taxe douanière imposée aux tunisiens pour entrer en Libye du point de passage de Ras Jedir et nous attendons la concrétisation de cette décision « , a affirmé, dimanche, le secrétaire d’Etat, chargé du commerce Fayçal Hafiane.
Dans une déclaration accordée à l’Agence TAP à Ras Jedir, Hafiane a souligné que les parties tunisienne et libyenne ainsi que les responsables du passage transfrontalier de Ras Jedir, ont décidé, lors d’une séance de travail tenue, samedi, la création d’une commission sécuritaire et douanière permanente qui se réunira, en cas de besoin.
Il a fait savoir que le passage frontalier de Ras Jedir a été ouvert dimanche, enregistrant, un retour progressif de la circulation des véhicules et des personnes dans les deux sens.
Des ambulances venant de la Libye ont également passé le passage frontalier se dirigeant vers des cliniques tunisiennes, a indiqué le responsable, annonçant le retour du flux de marchandises dans les deux sens.
Il a par ailleurs loué le rôle des municipalités frontalières libyennes et de toutes les structures gouvernementales, notamment les services sécuritaires.
Hafiane a évoqué les efforts déployés par les habitants de Ben Guerdane afin de surmonter les difficultés, appelant toutes les parties à respecter les points de l’accord.
La ville de Ben Guerdane a enregistré depuis deux mois un mouvement de protestation pacifique pour demander l’annulation de la taxe soumise aux Tunisiens pour entrer en Libye.
La situation a dégénéré après des mouvements de protestation et des altercations avec les forces de sécurité en plus de la grève générale d’une journée décrétée par l’Union régionale du travail.

par -
0

Des inconnus, se trouvant à bord d’une voiture de type « stafette » ont tiré, dans la nuit du dimanche à lundi 16 janvier 2017, sur une patrouille sécuritaire positionnée à Ben Guerdane, mais sans faire de victimes, rapporte Jawhara Fm, citant une source sécuritaire.

Les individus se trouvant à bord du véhicule ont réussi à prendre la fuite tandis que les recherches se poursuivent pour les retrouver, a ajouté la même source.

par -
0

Une réunion bipartite tuniso-libyenne est prévue pour ce lundi 16 janvier 2017 afin d’étudier la réouverture du passage de Ras Jedir ainsi que la reprise du trafic commercial à travers ce point frontalier, rapporte le quotidien « Assarih » dans son édition de ce lundi.
Le journal qui cite des sources bien informées, a en outre indiqué que la date de la réouverture ainsi que la reprise de l’activité commerciale seraient annoncées après la tenue de cette réunion.
Pour rappel, la fermeture du poste frontalier était à l’origine des tensions qu’a connu la ville de Ben Guerdane où les habitants ont réclamé le libre passage à la frontière, mais aussi le droit au travail et au développement régional.

par -
0

Le calme est revenu, dimanche matin, dans la ville de Ben Guerdane (gouvernorat de Médenine) après des mouvements de protestation et des altercations entre protestataires et forces sécuritaires qui ont marqué la journée de samedi 14 janvier, jour de célébration de la fête de la révolution.
« Le début de la semaine sera marqué par le dénouement de la crise avec l’entrée en vigueur de l’accord Tunis-libyen permettant le retour des échanges commerciaux entre les deux pays à travers le point de passage de Ras Jedir », a souligné, Omar EL Kouz, délégué de Ben Guerdane.
Le sit-in organisé au niveau de la route reliant Ben Guerdane et Ras Jedir à près de 14km du centre ville, se poursuit depuis plus d’un mois et demi. Les protestataires revendiquent la réactivation d’un accord officiel de reprise du trafic des marchandises à travers le point de passage de Ras Jedir, selon Adel Neji, porte-parole des sit-inneurs.
Une délégation ministérielle a visité, récemment, la ville de Ben Guerdane et a eu un entretien avec des protestataires afin d’apaiser les tensions. Une rencontre tuniso-libyenne a été également tenue pour examiner la solution permettant la reprise des activités commerciales à travers Ras Jedir.
Ces efforts ont été couronnés par la conclusion d’un accord stipulant la reprise des échanges commerciaux dans les prochains jours, en plus de la relance des projets bloqués dans la région dont le démarrage des travaux d’aménagement de la zone industrielle avant la fin de ce mois et autres décisions au profit des familles des martyrs.

par -
0

Une zone industrielle sera bientôt mise en place à Ben Guerdane. C’est ce qu’a annoncé le ministre des Relations avec les Instances constitutionnelles, la Société civile et les Droits de l’Homme, Mehdi Ben Gharbia.
Dans une déclaration accordée à Jawhra fm, il a d’autre part indiqué que les négociations se poursuivent avec les autorités libyennes afin d’assurer la réouverture du passage frontalier de Ras Jedir. Pour rappel, Ben Gharbia, avec d’autres ministres, est actuellement en visite à Ben Guerdane dans une tentative d’apaiser la situation, et d’écouter les préoccupations des habitants de cette région.

par -
0

Dans une déclaration accordée ce vendredi 13 janvier 2017 à Africanmanager, le défenseur des droits de l’Homme Mustapha Abdelkebir a lancé un appel au gouvernement afin d’intervenir et de résoudre les problèmes sociaux des habitants de Ben Guerdane.

Il a, dans ce contexte, affirmé que les mouvements de protestation se sont poursuivies dans la matinée dans la région en question. Et d’ajouter que des jeunes sont en train de bloquer les routes de la ville ; ils réclament le travail et le développement régional.

par -
0

Le ministre de la Fonction publique et de la Gouvernance, Abid Briki, a déclaré ce vendredi 13 janvier 2017 que la délégation ministérielle actuellement en visite à Ben Guerdane va s’engager à déterminer une date précise pour la réouverture du poste frontalier de Ras Jedir.
Dans une déclaration exclusive accordée à Africanmanager, il a ajouté que son gouvernement multiplie depuis quelque temps les efforts afin de trouver une issue à cette crise et de résoudre les problèmes auxquels cette ville fait face. « Le gouvernement actuel n’a épargné aucun effort pour gagner ce challenge », a précisé le ministre, faisant savoir que plusieurs réunions et rencontres de concertation ont eu lieu avec la partie libyenne à propos de cette question.

Le ministre s’est montré optimiste quant à la réalisation de cet objectif, surtout que plusieurs réunions sont prévues cet après-midi avec l’ensemble des composantes de la société civile de Ben Guerdane pour traiter cette question, mais aussi pour évoquer d’autres projets de développement, toujours en suspens. Dans le même contexte, le ministre a ajouté qu’une autre réunion est attendue au niveau du poste frontalier pour mieux examiner cette question.
Abid Briki a par ailleurs signalé que le gouvernement d’union nationale ne pourra jamais faire des promesses irréalisables.
Il est à rappeler que la situation dans la délégation de Ben Guerdane est marquée dernièrement par des actions de protestation de la part des habitants, qui réclament ainsi des négociations sérieuses avec la partie libyenne pour une ouverture permanente du poste frontalier de Ras Jedir.
Pour tenter d’apaiser la tension sociale dans cette zone, une délégation gouvernementale, composée d’Abid Briki, de Mehdi Ben Gharbia et d’un représentant du ministère des Affaires étrangères, s’est rendue, aujourd’hui, à Médenine et plus précisément dans la délégation de Ben Guerdane.

par -
0

Après un relatif apaisement depuis des mois, la tension est remontée à Ben Guerdane, au gouvernorat de Médenine, où des affrontements ont éclaté ces derniers jours entre des protestataires et les forces de l’ordre à la place du Grand Maghreb Arabe et dans les artères principales de la ville.

Réclamant le libre passage à la frontière, les manifestants ont lancé des pierres sur les forces de l’ordre, qui ont riposté en lançant des grenades lacrymogènes.

Dans une déclaration accordée ce vendredi 13 janvier 2017 à Africanmanager, le défenseur des droits de l’Homme Mustapha Abdelkebir a lancé un appel au gouvernement afin d’intervenir et de résoudre les problèmes sociaux des habitants de Ben Guerdane.

Il a, dans ce contexte, affirmé que les mouvements de protestation se sont poursuivis dans la matinée dans la région en question. Et d’ajouter que des jeunes sont en train de bloquer les routes de la ville, ils réclament le travail et le développement régional.

3000 mille chômeurs diplômés du supérieur

Le défenseur des droits de l’Homme a, sur un autre volet, ajouté que les habitants ont protesté pour réclamer non seulement le libre passage à la frontière mais aussi le droit au travail et au développent régional étant donné que le Sud tunisien souffre de marginalisation depuis l’ère Bourguiba, jusqu’à la période post révolutionnaire.

Et d’ajouter que Ben Guerdane nécessite des efforts supplémentaires pour développer l’infrastructure, promouvoir les projets, soulignant que le taux de chômage est de l’ordre de 75% et que plus de 3000 mille chômeurs sont diplômés de l’enseignement supérieur.

Il a indiqué qu’une délégation gouvernementale est actuellement à Ben Guerdane et au passage frontalier de Ras Jedir, pour examiner les revendications légitimes des habitants.

La multiplication des mouvements de protestation dans de nombreuses régions de la Tunisie a engendré des pertes inestimables pour le pays. Les demandes des protestataires sont légitimes, d’après le chef du gouvernement et peuvent, par exemple, être discutées dans le cadre de réunions regroupant les responsables locaux et les représentants des travailleurs en vue de trouver les solutions appropriées.

par -
0

Le défenseur des droits de l’Homme Mustapha Abdelkebir a déclaré ce vendredi 13 janvier 2017 à Africanmanager que la tension est vive dans la région de Ben Guerdane depuis des mois…

Il a ajouté que le taux de chômage dans la zone est de l’ordre de 75%, précisant  que plus de 3000 mille chômeurs sont diplômés de l’enseignement supérieur.

par -
0

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a qualifié les mouvements de protestation menés par les habitants de Ben Guerdane de légitimes, rapporte Mosaïque fm.
Youssef Chahed a dans ce cadre ajouté que son gouvernement suit de près la situation dans cette ville. D’ailleurs, une délégation gouvernementale sera rendra ce vendredi 13 janvier à Médenine et ce, dans le but de résoudre le problème au niveau du terminal frontalier de Ras Jedir.
Pour rappel, des heurts ont éclaté, mercredi 11 janvier, entre manifestants et forces de sécurité à Ben Guerdane. Les principales revendications ont porté essentiellement sur les problèmes rencontrés au niveau de ce terminal.
Le calme semble être revenu à présent, puisque les protestataires ont pu rencontrer le délégué de Ben Guerdane pour lui faire part de leurs demandes.

par -
0

Une délégation gouvernementale se rendra, ce vendredi 13 janvier 2017, à Médenine et plus précisément à la délégation de Ben Guerdane. C’est ce qu’a déclaré le gouverneur de Médenine, Taher Matmati lors de son passage sur Mosaïque fm.

Composée d’Abid Briki, de Mehdi Ben Gharbia et d’un représentant du ministère des Affaires étrangères, cette délégation œuvre à résoudre les problèmes confrontés au niveau du point de passage frontalier de Ras Jedir Le gouverneur n’a pas par ailleurs écarté une éventuelle signature d’un accord avec la partie libyenne de manière à dépasser cette situation.

par -
0

Un conseil ministériel restreint (CMR) sera tenu durant les prochains jours pour examiner la situation à Ben Guerdane, rapporte le quotidien « Achourouk » dans son édition de ce jeudi 12 janvier 2017.

La tenue de ce conseil vient à un moment où cette ville fait face à des mouvements de protestation. En effet, des heurts ont éclaté mercredi 11 janvier 2017, entre les forces de l’ordre et des manifestants réclamant le libre passage des marchandises avec la Libye voisine, selon des témoins.

Ben Guerdane avait déjà connu, en mai 2015, une grève générale et des manifestations en signe de protestation contre la paralysie du commerce transfrontalier.

par -
0

Après une journée de protestations et d’affrontements entre les manifestants et les unités de sécurité, la ville de Ben Guerdane a retrouvé son calme, dans la soirée de ce mercredi 11 janvier 2017, rapporte Mosaïque Fm.

Les protestations ont eu lieu en raison de l’inaction des autorités quant aux revendications des sit-inneurs de trouver une solution radicale au poste frontalier de Ras Jedir (gouvernorat de Médenine), indique la même source. Les diplômés chômeurs ont également appelé le gouvernement à honorer ses promesses faites après l’opération sécuritaire de mars 2016.

Il est à noter que plusieurs routes ont été bloquées à Ben Guerdane et que des pneus ont été brûlés.

par -
0

Les unités sécuritaires sont intervenues, ce mercredi 11 janvier 2017, pour disperser les manifestants qui se sont rassemblés au niveau de la place du « Maghreb Arabe » à Ben Guerdane.

Les protestataires ont brûlé des pneus, selon des informations rapportées par Jawhara Fm. Ils se sont également dirigés vers le centre-ville de Ben Guerdane et ont demandé aux commerçants et vendeurs de fermer leurs boutiques et participer à la manifestation.

Ils ont gagné par la suite vers le siège de l’union du travail appelant à ce qu’une grève générale soit annoncée, indique la même source.

par -
0

Deux personnes sont mortes brûlées et deux autres ont été blessés dans un accident de la route survenu, dans la soirée du mercredi 14 décembre 2016, sur la route reliant Médenine et Ben Guerdene à Hassi Nour.

Le directeur régional de la Protection Civile, le colonel Kamel Meliti a indiqué, dans une déclaration, ce jeudi 15 décembre 2016, à Shems Fm, que l’une des voitures a été totalement incendiée dans l’accident

par -
0

Le Forum Tunisien pour les Droits Economiques Sociaux (FTDES) a appelé, mardi dans un communiqué, les autorités gouvernementales à intervenir de toute urgence au profit des habitants de la délégation de Ben Guerdane (Medenine) qui observent un sit-in depuis plus de deux semaines pour protester contre la taxe imposée par la partie libyenne.
Le FTDES invite les autorités tunisiennes à négocier avec leurs homologues libyens afin de lever les taxes imposées au poste frontalier de Ras Jedir pour apaiser les tensions dans la région et rétablir une activité ordinaire au niveau du passage frontalier.
Le FTDES se dit étonné du « mutisme du gouvernement » face aux revendications des habitants de Ben Guerdane concernant l’application des accords relatifs au développement de la région ainsi que la résolution des problèmes en suspens entre les deux parties tunisienne et libyenne dans le but d’exonérer les habitants de Ben Guerdane de la taxe imposée à la frontière, lit-on de même source.
Le FTDES a dénoncé la politique d’atermoiement et d’indifférence adoptée par le gouvernement à l’égard de Ben Guerdane en dépit de la situation délicate qui prévaut dans la région dans les domaines sécuritaire et socioéconomique.
Le FTDES a réitéré son engagement à soutenir les habitants des régions défavorisées dans leur combat pour une vie digne.

par -
0

La Garde nationale, en collaboration avec l’armée, a découvert, ce jeudi, dans la région de « Chareb El Rajel », dans la délégation de Ben Guerdane, un dépôt d’armes souterrain, rapporte Achourouk On line

Il appartenait à la famille d’un terroriste ayant participé à l’opération terroriste du 7 mars 2016 dans la région en question.

Six roquettes RPG‏ et 12 grenades ont été saisies. L’opération est en cours afin de trouver d’autres armes, ajoute la même source.

par -
0

Le ministère de l’Intérieur dans un communiqué, publié ce dimanche 13 novembre 2016, sur sa page officielle, que l’unité nationale de lutte contre le terrorisme d’El Gorjani, en collaboration avec les unités sécuritaires de Ben Guerdane, ont découvert un troisième entrepôt d’armes à Ben Guerdane.

Cette cache d’armes contient des obus RPG et des armes de guerre, a indiqué le ministère.

par -
0

Le ministère de la Défense nationale a annoncé, dans un communiqué publié, ce lundi 24 octobre 2016, que les équipes militaires frontalières de Ben Guerdane ont saisi lundi un véhicule de contrebande chargé de médicaments.

Le véhicule a été intercepté dans une région de Ben Guerdane, il roulait en direction de la Libye. Le conducteur du véhicule est de nationalité tunisienne, indique le même communiqué.

par -
0

Deux personnes de nationalité ivoirienne ont été arrêtées, lundi, dans la zone tampon au sud-est à El Ktef (délégation de Ben Guerdane), a indiqué le ministère de la Défense.
Les deux personnes, un homme et une femme, s’apprêtaient à franchir illicitement les frontières pour rejoindre la Libye, ajoute la même source.
L’homme était en possession de papiers d’identité et d’un visa d’entrée en Tunisie, alors que la femme qui a déclaré être de nationalité ivoirienne, n’avait aucune pièce d’identité, selon un communiqué du ministère de la Défense.
D’autre part, un véhicule de contrebande sans plaque d’immatriculation, chargée de médicaments a été saisie dans la localité de  » Oglet tayder « , dans la délégation de Ben Guerdane.
Le véhicule qui se dirigeait vers le territoire libyen, était conduit par un Tunisien.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

0
Le ministère des Mines et Hydrocarbures de Guinée équatoriale annonce avoir fait part de son intérêt pour rejoindre l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

SPORT

0
Formation rentrante des aigles de Carthage qui affronteront leur homologue du Zimbabwe, lundi soir à partir de 20h00 au stade de l'amitié de Libreville,...