Tags Posts tagged with "bénéfice net"

bénéfice net

par -
0

Le bénéfice net semestriel de la compagnie Modern Leasing a fait un léger bon cette année, 924.914 dinars contre 906.626 dinars à la même période en 2015. C’est ce qui ressort des états financiers intermédiaires, bouclés au 30 juin 2016.

Sur le front des produits nets d’exploitation de la société, ils affichent +46% pour se situer à 5,7 millions de dinars (MD) contre 3,9 MD l’an dernier.

S’agissant des charges d’exploitation, elles ont fait un bond de 3,2 MD à fin juin 2015 à 4,4 MD au 30 juin dernier, soit une progression de +37,2%. Une très mauvaise affaire, compensée par l’envolée du résultat d’exploitation semestriel, qui a évolué de +86,3% pour s’établir à 1,317 MD contre 707.964 dinars l’an dernier…

par -
0
La société Manufacture de Panneaux Bois du Sud (MPBS) vient de publier ses indicateurs d’activité relatifs au 3ème trimestre

Les états financiers intermédiaires de la MPBS (Manufacture de panneaux bois du Sud) font apparaître un résultat bénéficiaire net de 1,612.285 MDT et un total bilan de 40,912 852 MDT. Ce résultat intermédiaire reste loin des 2,177 MDT de bénéfices réalisés à la même période de l’exercice 2015 qui a été clôturé avec 2,6 MDT. A la fin du 1er semestre 2016, le résultat d’exploitation qui était de 20,175 MDT a été contraint par les 18,574 MDT de charges d’exploitation, en hausse de 2 MDT par rapport à la même période de l’exercice 2015.

Notons que «la situation intermédiaire au 30 juin 2016 a été marquée essentiellement par la cession des titres de participation détenus dans le capital de la société Carthage Meubles. Ces titres ont fait l’objet de provision antérieure pour un montant de 91 500 TND. Cette cession a été faite au profit des autres actionnaires algériens pour un montant de 6 781,230 DT».

par -
0
La société Siame

Les états financiers intermédiaires de la Société Industrielle d’Appareillage et de Matériels Electriques (SIAME), pour le premier semestre 2016, font apparaître un total bilan de 37,914. 676 MDT et un bénéfice de la période de 1,018.909 MDT. Ce résultat est en retrait de 0,2 MDT par rapport à celui de la même période de l’exercice 2015 qui s’était terminé avec 2,130 MDT de bénéfices. Il faut remarquer aussi que la SIAME avait terminé le 1er semestre avec un résultat d’exploitation de 1,142 MDT dont 0,402 MDT en produits financiers. Les créances clients et le compte fournisseurs étaient aussi en hausse.

Signalons aussi cette remarque du commissaire aux comptes de l’entreprise, indiquant que «le délai de détention par la SIAME de ses propres actions, tel que fixé par l’article 19 de la loi 94-117 du 14 novembre 1994, a été dépassé ». Le rapport du Commissaire aux comptes ne l’a pas précisé, mais il s’agirait des actions achetées dans le cadre du redressement du cours en bourse et dont la loi limite la période.

Le commissaire aux comptes indique aussi que «la SIAME a fait l’objet d’une notification [ndlr : redressement fiscal], en 2012 couvrant les exercices 2008 à 2011. Cette notification a porté sur un redressement total de 483 mille DT qui n’a été provisionné qu’à hauteur de 217 mille DT étant donné que plusieurs chefs de redressement ont été contestés. Par ailleurs, une nouvelle notification portant sur un redressement total de 121 mille DT a été adressée à la SIAME, le 20 juillet 2015 au titre des exercices 2012 et 2013».

par -
0

Le bilan financier intermédiaire de la Banque de l’Habitat (BH), bouclé au 30 juin 2016, montre un Produit Net Bancaire en progression de +17,2% à 148,1 millions de dinars (MD) contre 126,3 MD au 30 juin de l’an dernier.

Les charges opératoires ont évolué à une cadence moins forte que celle du PNB, soit +9.3%, 65 MD au total au 30 juin 2016 contre 59,5 MD à la même date en 2015. Cela a permis à la BH d’enregistrer un Résultat Avant Provisions et Impôt (RAIP) de 22,2% pour se situer à 89 MD contre 72,9 MD au premier semestre de l’an dernier.

Le résultat net de la BH, avant IS, s’établit à 53,8 MD contre 34,2 MD au terme des six premiers mois de 2015, soit une hausse de 57,5%.
Le bénéfice net de l’exercice du premier semestre 2016 se situe à 37,6 MD contre 33,6 MD engrangés au 30 juin 2015, soit une progression de +12,04%.

par -
0

Les résultats financiers intermédiaires de la société Délice Holding, clôturés au 30 juin 2016, font état d’un bénéfice net semestriel de 26,7 millions de dinars (MD) contre 27,9 MD à fin juin 2015. C’est un léger repli de 1%.

Les produits d’exploitation de Délice Holding se sont établis, à la fin des six premiers mois de cette année, à 26,9 MD contre 26,6 MD l’an dernier. Les charges d’exploitation affichent 805 323 dinars.

Le résultat d’exploitation de la période se situe à 26,1 MD contre 26 MD à fin juin 2015.

par -
0

Les états financiers individuels de PGH (Poulina Group holding), pour la période des 6 premiers mois de l’exercice 2016, affichent un total net de bilan de 461,661 MDT, un résultat net de 71,030 MDT et une variation de trésorerie négative de 0,48.988 DT. Remarquons tout de suite que ce bénéfice du 1er semestre 2016, 71,030 MDT, dépasse déjà celui de tout l’exercice 2015 qui était de 64,181 MDT. En consolidé, ce n’est pas le cas. Les bénéfices du premier trimestres 2016 sont de 55,283 MDT contre 80,022 MDT pour tout l’exercice 2015, mais toujours en hausse par rapport aux 48,856 MDT du 1er semestre 2015.

par -
0
La société Manufacture de Panneaux Bois du Sud (MPBS) vient de publier ses indicateurs d’activité relatifs au 3ème trimestre

Le bénéfice net de la société MPBS, durant les six premiers mois de 2016, s’est établi à 1,612 million de dinars (MD) contre 2,177 MD l’an dernier, soit un repli de -26%.

Pourtant les revenus de la société ont évolué de +7,4% pour se situer à 20,171 MD contre 18,775 MD à fin juin 2015. Mais ce qui a plombé les finances de la société ce sont les charges d’exploitation, elles ont bondi de +13%, soit 18,5 MD au total à la fin du premier semestre.
Le résultat d’exploitation semestriel est directement impacté, -32% à 1,6 MD contre 2,350 MD à fin juin 2015.

par -
0
La société Euro-Cycles a réalisé au cours du premier semestre 2013 un chiffre d'affaires de 24.805.806TND

Les états financiers intermédiaires, pour les 6 premiers mois 2016, de la société cotée Euro-Cycles, font apparaître un total net de bilan de 58.847.188 D et un bénéfice net de 8.852.840 DT. Le chiffre d’affaires de la société  est passé de 38.652.049 D au 30 Juin 2015 à 40.181.730 au 30 Juin 2016, enregistrant ainsi une augmentation de 1.529.681 D (Soit 3.96 %). Le résultat d’exploitation est passé de 4.843.971 D au 30 Juin 2015 à 5.748.004 D au 30 Juin 2016, enregistrant une variation positive de 904.033 D, soit 18,66 %.

par -
0

Les résultats financiers intermédiaires de l’Union Internationale de Banques (UIB), arrêtés au 30 juin 2016, font état d’un bénéfice net de 32,119 millions de dinars (MD) contre 30,415 MD à la même période l’an dernier. C’est un bond en avant de +5,6%.

A fin juin dernier, le volume global des produits d’exploitation bancaires s’est établi à 179,5 MD contre 164 MD en 2015, soit une hausse de +9,5%.

Quant aux charges d’exploitation, elles sont passées de 58,7 MD à fin juin 2015 à 60,4 MD au 30 juin 2016, soit une légère évolution de +3%.

S’agissant du produit net bancaire de la période, il affiche 119 MD contre 105,2 MD à fin juin 2015, en  progression de +13%.

Enfin le résultat d’exploitation semestriel de l’UIB a enregistré un excédent de 49,8 MD contre 45 MD au terme des six premiers mois de 2015, soit un bond de +10,5%.

par -
0
«La part des investissements privés en Tunisie ne dépasse pas actuellement

Les états financiers de la compagnie de leasing Best Lease, au premier semestre 2016, font ressortir un bénéfice net de 2,640 millions de dinars (MD) contre 2,155 MD à la même période l’an dernier. C’est un bond en avant de +22,5%.

Le volume global des produits du leasing, au 30 juin 2016, s’est établi à 10,076 MD, une progression de 11,6% en comparaison avec fin juin 2015.

Le produit net du leasing semestriel quant à lui a atteint 5,731 MD contre 5,091 MD l’an dernier, soit une hausse de +12,6%.

par -
0

La Banque Tunisienne de Solidarité (BTS) a publié hier lundi 18 juillet 2016 ses résultats financiers pour l’exercice 2015, et ils sont plutôt bons. En effet ils font état d’un bénéfice net de 4,080 millions de dinars contre 3,582 millions au terme de l’exercice 2014, soit une hausse de 14%.

Par ailleurs les produits d’exploitation ont fait un bond en avant, passant de 25 millions de dinars en 2014 à 27,859 millions en 2015. C’est une évolution de 11%. Une éclaircie également sur le front des charges d’exploitation, qui ont chuté légèrement jusqu’à 2,056 millions de dinars contre 2,134 millions en 2014.
Tout cela a concouru à l’amélioration du résultat d’exploitation, qui affiche un excédent de 5,7 millions de dinars contre 3,9 millions à fin décembre 2014, une progression de 46%.

Ce bilan sera présenté à l’Assemblée générale ordinaire programmée le 27 juillet 2016.

par -
0

Le groupe bancaire panafricain Ecobank Transnational Incorporated est dans la tourmente. Le communiqué qu’il a publié hier jeudi 14 avril fait état d’une fonte drastique de son bénéfice après impôts en 2015, un recul de trois quarts, -73% plus exactement. Un niveau jamais atteint par ce fleuron de la banque qui opère dans 36 pays du continent, emploie plus de 20 mille personnes dans 1 200 agences et bureaux et afffiche 11 millions de clients.

Ecobank subit les contrecoups des charges importantes intégrées au dernier trimestre 2015, un peu comme ce fut le cas en 2013, où de lourdes charges prises en compte au Nigeria avaient plombé les comptes du groupes. Sauf qu’à l’époque on avait pu limiter la casse à 156 millions de dollars de pertes ; alors qu’en 2015, le résultat net a chuté jusqu’à 107,5 millions de dollars. On est très loin de l’embellie de 2014 où Ecobank avait réalisé un produit net bancaire (PNB) de 394,77 millions de dollars. En une année, les recettes globales ont fondu de 8%, passant de 2,28 milliards de dollars en 2014 à 2,1 milliards l’an dernier.

La chute du naira (monnaie nigériane) par rapport au dollar est pour beaucoup dans ces mauvais résultats. A tel point que si on calcule en nairas les revenus d’Ecobank, on note une progression de +11 %, alors que son bénéfice après impôts ne chute « que » de -68%.
Mais ce qui a surtout pénalisé le résultat net d’Ecobank, c’est le déluge de dépréciations d’actifs en 2015, notamment au dernier trimestre 2015. Elles sont établies à 532 millions de dollars, contre 267 millions de dollars en 2014 et 376,7 millions de dollars en 2013. Si les dépréciations n’étaient pas prises en comptes, Ecobank aurait un PNB de 738,5 millions de dollars (-6 % sur un an, au lieu des -73% de l’an dernier)

Le DG se veut rassurant

Ade Ayeyemi, le directeur général du groupe Ecobank, questionné par Jeune Afrique sur sa politique de provisions pour faire face à la tempête, a répondu ceci : « Tout le monde devrait en faire autant dans l’environnement actuel, marqué par la chute des prix des matières premières et la dépréciation des actifs des entreprises. Durant les quatre premiers jours de cette année, le monde a perdu 4 milliards de dollars ! D’ailleurs, vous aurez noté que des banques internationales comme Standard Chartered connaissent elles aussi des difficultés. »

Tout de suite après présenté ses résultats, Ecobank a voulu se montrer rassurant pour autant dans son communiqué en expliquant sa contre-performance par une politique volontariste pour assainir son portefeuille et réviser son mode de fonctionnement. «Nos résultats 2015 sont décevants, reconnaît dans un communiqué Ade Ayeyemi. Nous avons réalisé un examen détaillé de notre portefeuille et de nos process qui ont conduit à d’importantes dépréciations passées au quatrième trimestre », dit le DG du groupe. Il a ajouté : « Cela est inacceptable pour nous et nous avons pris des mesures drastiques pour améliorer la qualité de nos actifs et de nos process». Il n’a rien dit de plus sur ces changements et ces réorientations.

Nigeria, le talon d’Achille du groupe

Par contre le patron d’Ecobank reconnait volontiers que le Nigeria est en ce moment le talon d’Achille d’Ecobank : « En tant que banque, ce qui nous affecte avant tout au Nigeria, c’est l’impact de la faiblesse des prix du pétrole sur la qualité de notre portefeuille de prêts. Avec un baril à environ 30 dollars [26 euros] aujourd’hui [contre 100 dollars il y a deux ans], il faudra plus de temps pour rembourser ces prêts. Ce sont là des éléments que nous avons pris en compte », a souligné M. Ayeyemi. Il a rappelé dans la foulée, comme une preuve de l’activation du plan d’épuration, qu’il a réduit de 40 % l’équipe dirigeante d’Ecobank Nigeria et a mis à sa tête l’Ivoirien Charles Kié.

En 2015, la branche nigériane du groupe panafricain, qui pèse 39 % dans le total des actifs, a enregistré un recul de 74 % de son bénéfice, qui s’est établi à 57 millions de dollars, avec des dépréciations qui sont montées jusqu’à 290 millions de dollars (+64 %). C’est très conséquent.

Bonne tenue dans le reste de l’Afrique

Dans l’espace UEMOA (qui concentre 30,2 des actifs d’Ecobank), on a un peu limité les dégâts avec un bénéfice net de 85 millions de dollars (-26 %). Mais la dégradation du portefeuille de prêts assombrit le tableau  : Les dépréciations ont enflé jusqu’à 77 millions de dollars en 2015, contre 45 millions de dollars en 2014.

Dans la zone Cemac (9,5 % des actifs), le bénéfice a à peu près maintenu son niveau de 2014 (-4 % à 33 millions de dollars), en dépit d’une nette progression des dépréciations (+73 % à 23 millions de dollars). Mais c’est surtout la baisse des charges d’exploitation (-7 % à 119 millions de dollars) qui a permis d’éviter le pire.

En Afrique orientale (4,8 % des actifs), grosse satisfaction pour Ecobank avec une augmentation des recettes (+26 % à 107 millions de dollars) et un bénéfice net qui a presque été multiplié par dix : 0,8 million de dollars en 2014 et 8,1 millions de dollars en 2015.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive accordée ce mercredi 28 septembre à Africanmanager, Fadhel Abdelkefi, ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, a...

AFRIQUE

SPORT