Tags Posts tagged with "Benjamin Netanyahu"

Benjamin Netanyahu

par -
0

La police israélienne a fait savoir hier dimanche 29 mai qu’elle avait bouclé l’enquête sur le Premier ministre Benjamin Netanyahu et sa femme, Sara, ou plutôt sur l’usage qu’ils font de l’argent public. Le dossier a été remis à la justice, mais les médias israéliens n’ont pas attendu les conclusions des juges pour affirmer que l’épouse du Premier ministre israélien devra rendre des comptes pour avoir dépensé les deniers publics dans des projets privés.

Cette affaire explose quelques jours après la sortie d’un rapport officiel dans un autre dossier, qui a trait aux déplacement en avion de Benjamin Netanyahu et sa famille. On évoque de probables conflits d’intérêts. Une chose est sûre : Les nuages s’accumulent au-dessus des Netanyahu.

Sara Netanyahu avait été questionnée en 2015 par les policiers après des accusations selon lesquelles le couple avait piqué dans les caisses pour s’offrir des meubles de jardin et financer des réparations électriques dans leur résidence privée de Césarée (dans l’Ouest). Dans le texte du communiqué émis hier, la police a précisé que cette enquête, qui a commencé en février 2015, avait passé à la loupe les « soupçons de perpétration d’actes criminels, y compris pour obtention frauduleuse d’avantage, fraude et abus de confiance ». C’est du lourd !

« Toutes les preuves (…) ont été transmises au procureur du district de Jérusalem qui a suivi l’enquête, afin qu’il puisse étudier le dossier et prendre une décision (de poursuivre ou non) », a indiqué la police, ne souhaitant pas donner plus de détails sur cette petite bombe. La presse par contre, qui certainement se base sur des sources proches du dossier, comme d’habitude, avance que Sara Netanyahu et d’autres complices devraient être inquiétés par la justice, mais pas formellement le Premier ministre. Mais il est évident que si sa femme venait à être condamnée, le crédit politique de Benjamin Netanyahu serait sérieusement écorné.

Les Netanyahu ont intérêt à monter patte blanche!

Les Netanyahu ont toujours réfuté énergiquement les accusations de fraude. Mardi dernier, dans le rapport du contrôleur de l’État sur les voyages à l’étranger du Premier ministre, dont certains avec sa femme et ses enfants, entre 2003 et 2005, quand il pilotait le ministère des Finances, on lit ceci : « Des voyages de Benjamin Netanyahu et sa famille, financés par des organisations externes (au gouvernement) pendant la période où il était ministre des Finances, ont contrevenu aux règles en vigueur en la matière et pourraient ainsi donner l’impression qu’il en a tiré bénéfice ou qu’il s’agit d’un conflit d’intérêts ». Là aussi les Netanyahu démentent formellement. Mais ils ont intérêt à prouver assez rapidement leur innocence car la justice israélienne ne badine pas avec les questions de moralité publique. La preuve : La descente aux enfers de l’ex-Premier ministre Ehud Olmert, qui purge depuis février 2016 une peine de prison de 19 mois de prison suite à deux condamnations pour des malversations dans des affaires immobilières, à l’époque où il était maire de Jérusalem.

Certes c’est un dossier où les charges sont plus lourdes que dans les affaires des Netanyahu, mais enfin il y a de quoi faire exploser la carrière politique de l’actuel Premier ministre. Sans parler des retombées pénales. Et ça le couple l’a très bien compris…

par -
0

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a déclaré ce dimanche 17 avril que la zone occupée du plateau syrien du Golan « restera pour toujours dans les mains d’Israël ». Il a tenu ces propos à l’entame du Conseil des ministres hebdomadaire, qui a eu lieu, pour la première fois, sur le plateau du Golan depuis son invasion par Israël en 1967.

Netanyahu a bien calcule son coup puisqu’en ce moment même sont organisés à Genève des pourparlers sur la configuration de la Syrie après une guerre sanglante (plus de 270 000 morts) dont la communauté internationale souhaite voir le bout le plus rapidement possible.

« Il est temps que la communauté internationale reconnaisse la réalité, il est temps qu’après 50 ans elle reconnaisse enfin que le Golan restera à jamais sous souveraineté israélienne », a dit un Netanyahu plus belliqueux que jamais dans une déclaration reprise par la radio publique. « Quelque soit ce qui se passe de l’autre côté (en Syrie), la frontière ne bougera pas », a-t-il asséné.

De la pure tactique

Le Premier ministre israélien, selon les médias locaux, anticipe tactiquement une probable pression de la communauté internationale sur Israël pour l’amener à lâcher le morceau du Golan en cas de signature d’un accord sur l’avenir de la Syrie. A signaler que l’ONU n’a jamais avalisé l’annexion d’une partie de cette localité syrienne par Israël en 1981.

« Nous ne nous opposerons pas à un accord sur la Syrie à condition qu’il ne se fasse pas aux dépens de l’Etat d’Israël et que les forces de l’Iran, du Hezbollah (libanais) et de Daech soient expulsées » de Syrie, a ajouté Netanyahu.

La radio publique a précisé que le Premier ministre israélien a clairement signifié su secrétaire d’Etat américain, John Kerry, la position de l’Etat hébreu sur le Golan et qu’il a l’intention de remettre ça sur la table ce jeudi 21 avril lors de son entretien à Moscou avec le président russe, Vladimir Poutine, le grand ‘ami’ du régime syrien…

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview accordée à Africanmanager, le directeur général de la promotion des petites et moyennes entreprises auprès du ministère de l’Industrie, Sadok Bejja,...

AFRIQUE

0
Le dernier classement GFCI 20 (Global Financial Centers Index) contient une bonne surprise pour le Maroc. Casablanca Finance City (CFC), en un temps presque...

SPORT