Tags Posts tagged with "BERD, Egypte, Tunisie"

BERD, Egypte, Tunisie

par -
0

Les donateurs de la BERD ont commencé à apporter des contributions significatives qui permettront à la Banque de commencer ses activités dans les pays du Sud et de l’Est de la  Méditerranée(SEMED). Le premier projet financé par les donateurs est en cours de réalisation  en Egypte.

Jusqu’ici, plus de 59 millions d’euros  ont été mobilisés  dans le cadre de la première phase de la réponse économique de la BERD aux développements politiques importants survenus  en Afrique du Nord et au Moyen-Orient. L’utilisation des fonds des donateurs  pour la coopération technique jettera les bases pour des investissements à venir, une fois les actionnaires auront ratifié  les amendements aux statuts  de la BERD pour  permettre à la Banque d’investir dans les pays du  SEMED.

 La BERD s’emploiera  avec d’autres institutions déjà actives dans la région, à  maximiser l’impact de ses opérations. L’Union européenne a signé des accords avec la Banque portant sur l’octroi de 20 millions € pour les activités de coopération technique en prévision des opérations de la BERD dans ces  nouveaux pays. Cette contribution a été approuvée en vertu de la Facilité d’investissement de voisinage de l’UE.

 L’Australie et l’Italie ont  promis € 0,5 millions chacune, la Finlande 3,5 M €, la France 3 M €, l’Allemagne 1 M €, les Pays-Bas et la Norvège € 2 millions chacun, la Suède 1 M € et le Royaume-Uni £ 5, 000,000, et la BERD a elle-même contribué  avec  20 millions d’euros supplémentaires  pour un démarrage rapide de ses activités dans la région du SEMED. Le premier projet financé par les donateurs à être approuvé  aidera le  Groupe de Transport Rapide, une PME  égyptienne qui fournit des services de transport privé à Alexandrie, à étendre ses services au Caire et à améliorer son modèle d’affaires et de gestion.

 La BERD a la capacité d’investir, éventuellement, autant que € 2,5 milliards par année dans la région de la Méditerranée orientale et méridionale. Pour  que la Banque commence à investir,  il faut que les pays de la région SEMED démontrent  leur engagement et mettre en œuvre les  principes de la démocratie multipartite, du  pluralisme et de l’économie de marché, conformément aux statuts de la Banque.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive accordée ce mercredi 28 septembre à Africanmanager, Fadhel Abdelkefi, ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, a...

AFRIQUE

0
Personne ne le criera sur les toits, ces choses se passant, par définition, dans les coulisses, mais la présidence de l'Union africaine fait actuellement...

SPORT