Tags Posts tagged with "BHCI"

BHCI

par -
0

Dans un communiqué publié sur le site du CMF, «la Banque de l’Habitat porte à la connaissance de ses actionnaires, des intermédiaires en bourse et de l’ensemble du public que suite à une opération de désengagement de l’Etat ivoirien et ses démembrements du capital de la Banque de l’Habitat de Côte d’Ivoire «BHCI », et après accord de son Conseil d’Administration lors de sa réunion du 30 août 2016, la Banque de l’Habitat de Tunisie s’est positionnée acquéreuse de 349.700 actions, soit 51,6% du capital de la BHCI, et que son dossier a été accepté par le comité de privatisation ivoirien. Le montant de cette opération est de 1,3 Milliard de FCFA soit l’équivalent de 4,6 Millions de Dinars ».

L’intention de la BH de prendre le contrôle de sa consœur ivoirienne, fait suite à une volonté manifeste du gouvernement ivoirien de céder ses parts dans la BHCI où l’Etat ivoirien détient 55,9 %. Une volonté manifestée depuis 2015 et qui fait suite à une recommandation qui lui a été faite, depuis 2013, par le cabinet d’audit PWC (Pricewaterhouse Coopers), indique un article de Jeune Afrique (JA) daté de 2015. JA affirmait alors que «51 % devraient être cédés au secteur privé, les 4,9 % restants devant aller au personnel de la BHCI » et citait Bruno Koné, le porte-parole du gouvernement, qui disait que  «pour sauver la banque, il fallait lancer sa privatisation car elle perd beaucoup d’argent. Mais, avant cela, elle doit redevenir une banque universelle».

JA affirmait aussi que «le capital de la BHCI est aujourd’hui de 6,7 milliards de F CFA (ndlr : 25 058 000,00 DT) , bien en dessous du capital minimal de 10 milliards de F CFA (ndlr : 374 000 000,00 DT) imposé aux banques de la zone UMOA» et ajoute que «au cours des dernières années, l’État ivoirien s’est souvent porté au secours de la BHCI. Sous-capitalisé avec 1,75 milliard de F CFA à sa création en 1996, l’établissement s’était aussi éloigné de son cœur de métier, le financement de l’immobilier social. Ses dirigeants ont diversifié les activités de la BHCI en finançant notamment le spécialiste ivoirien de l’huile de palme Palmci ou encore le Port autonome d’Abidjan, sans véritable réussite faute de ressources propres suffisantes».

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du Front Populaire Ammar Amroussia a déclaré que les symptômes d’une explosion sociale sont très visibles, notamment avec la montée de la...

AFRIQUE