Tags Posts tagged with "bourse,"

bourse,

par -
0

Le tout premier indice obligataire du marché boursier tunisien va bientôt voir le jour. Cette initiative est l’oeuvre de BMCE Capital et de la Banque Internationale Arabe de Tunisie (BIAT), rapporte la lettre d’affaires « Infomédiaire ».

Intitulé ‘‘Tunisian Bond Index’’ (TBI), il est outillé pour prendre le pouls des performances du marché obligataire tunisien. Le cérémonie de lancement officiel de cet indice est programmée le 6 décembre 2016, dans la capitale. Des officiels et de hauts cadres du système financier et économique tunisien feront le déplacement.

A rappeler que BMCE Capital opère en Tunisie par le biais de sa banque d’affaires BMCE Capital Tunisie, et touche les différents segments du conseil pour les entreprises, de la gestion d’actifs et de l’intermédiation boursière.

par -
0
L'indice Tunindex débute la semaine dans le rouge

La bourse de Tunis débute, la séance du lundi dans le vert, le Tunindex affichant une hausse de 0,19% avec 5 533,45 points dans un volume totale de 1,055 million de dinars( MD), selon MCP.

A la hausse, TUNISAIR grimpe de 3,27% à 0,63 dinars(D) suivie par SOCIETE TUNISIENNE DU SUCRE et SOTUVER qui gagnent respectivement 2,95% et 2 ,68% à 6,28 D et 3,83 D.

Dans le rouge, SOTETEL dégringole de 0,73% à 2,69 D suivie par SITS et ATB qui affichent une perte respective de 0,45% et 0,42% à 2,17 D et 4,68 D.

par -
0

L’introduction de la société SANIMED sur le marché alternatif de la bourse s’effectuera via une augmentation de capital par voie de souscription publique de 3 760 000 nouvelles actions d’une valeur nominale de 1 DT chacune, représentant 30,32% du capital après augmentation.

L’émission se fera comme suit :

 – Une Offre à Prix Ferme (OPF) de 376 000 actions nouvelles, représentant 10% de l’offre globale, 16,67% de l’offre au public et 3,03% du capital social de la société après augmentation, centralisée auprès de la BVMT.

– Un Placement Global de 1 880 000 actions nouvelles, représentant 50% de l’offre globale, 83,33% de l’offre au public et 15,16% du capital social de la société après augmentation, auprès d’investisseurs institutionnels ou autres qu’institutionnels tunisiens et/ou étrangers désirant acquérir au minimum pour un montant de 250 000 DT, centralisé auprès d’un syndicat de placement composé par les intermédiaires en bourse AFC et Maxula Bourse et dirigé par l’AFC désigné comme établissement chef de file.

Le Placement Global sera réalisé aux mêmes conditions de prix que l’Offre à Prix Ferme.

Les souscripteurs dans le cadre du Placement Global n’auront pas le droit de souscrire dans le cadre de l’OPF et dans le cadre du Placement Privé et inversement.

Les actions non souscrites dans le cadre du Placement Global pourraient  toutefois être affectées à l’OPF et inversement.

– Un Placement Privé de 1 504 000 actions représentant 40% de l’émission globale et 12,13% du capital social de la société après augmentation, centralisé auprès d’un syndicat de placement composé par les intermédiaires en bourse AFC et Maxula Bourse et dirigé par l’AFC désigné comme établissement chef de file.

Les souscripteurs dans le cadre du Placement Privé n’auront pas le droit de souscrire dans le cadre de l’OPF et dans le cadre du Placement Global et inversement.

L’Offre à Prix Ferme est ouverte au public du 05/12/2016 au 16/12/2016 inclus. La réception des demandes de souscription dans le cadre du Placement Global se fera à partir du 05/12/2016. Etant entendu qu’à l’égard des investisseurs de ce placement, le Placement Global pourrait être clos par anticipation, sans préavis, et dans tous les cas au plus tard le 16/12/2016 inclus.

Prix d’émission des actions nouvelles : 4,560 DT, soit 1 DT de nominal et 3,560 DT de prime d’émission à libérer en totalité à la souscription.

par -
0
Le Conseil du Marché Financier a été saisi d’une demande d’acquisition d’un bloc de contrôle dans le capital de la société Gallus Holding Finance

La société SOPAT a enregistré au premier semestre de l’année 2016 une légère baisse de 2% de son chiffre d’affaires, pour s’établir à 32,8 MD.
Les charges d’exploitation ont diminué passant de 34,125 MD au 30 juin 2015 à 33,612 MD à la même période de l’année en cours.

Le résultat d’exploitation demeure négatif malgré la compression des charges et s’établit à -0,811 MD. Les charges financières nettes se sont élevées à 1 MD à fin juin 2016 contre 0,7 MD, au 30 juin 2016 et 1,7 MDT. Le résultat net déficitaire de la société s’est élargie passant de -1,3 MD à -1,7 MD, au 30 juin 2016.

par -
0

Un début de matinée dans le vert pour le marché boursier tunisien où le Tunindex grimpe de 0,14% à hauteur de 552.31 points dans un volume total de 2,609 Millions de dinars (MD), selon Mena capital partners (MCP).
Une enveloppe de 1, 367 MD a été drainée par EUROCYCLE qui s’apprécie de 0, 32% à 43D, suivie par SAH qui gagne 1% à 13,10 D dans un volume total de 0,716D.
A la hausse, AETEC gagne 2,12% à 0,96D suivie par TELNET et CARTHAGE CEMENT qui enregistre une performance respective de 2,07% et 2, 06% à 3,45 D et 2, 47 D.
Dans le rouge, SOTRAPIL chute de 2,98% à 9,10 D, tout comme UADH et SIMPAR qui affichent une baisse de 2,50% et 2,32% à 3, 90 D et 42D.

par -
0
L'indice Tunindex débute la semaine dans le rouge

La bourse de Tunis débute la séance en ce Jeudi 17 novembre dans le vert où le Tunindex affiche une légère performance de 0.04% avec 5566.67 points dans un volume totale de 1.806 MTND, a fait savoir l’intermédiaire en bourse Mena Capital Partners (MCP).
A la hausse, TUNISAIR grimpe de 3.17% à 0.650 TND suivie par AMEN BANK et MODERN LEASING qui gagnent respectivement 2.77% et 2.31% à 25.95 TND et 3.98 TND.

Dans le rouge, GIF-FILTER dégringole de 2.50% à 21.95 TND suivie par CIMENT DE BIZERTE et SOTRAPIL qui affichent une perte respective de 2.137% et 1.93% à 2.88 TND et 9.12 TND.

par -
0

Le Tunindex a débuté la séance de ce mardi, 15 novembre 2016, dans le vert, gagnant 0,43% à hauteur de 5562.53 points dans un volume total de 2,312 MD, a indiqué l’intermédiaire en bourse Mena Capital Partners (MCP).
A la hausse, Soukna profite de l’échange de 19 titres à 3,86 D pour grimper de 3,20%, suivie par la BNA et la SFBT qui affichent une performance respective de 2,96% et 2,31% à 9,71 D et 19,90 D.

Carthage Cement draine une enveloppe de 1,201 MD à 2,50 D, soit une augmentation de 2,04%.
A la baisse, MGR perd 3,73% de ses capitaux à 2,06 D, tout comme Cerealis et Hexabyte qui dévissent respectivement de 2,92% et 2,88% à 4,665 D et 4,37D.

par -
0
Les mises en force réalisées par Hannibal Lease

«Le cumul des mises en force au 30 Septembre 2016, chez Hannibal Lease, a augmenté de 42% comparé à la même période de 2015 et les Produits Nets de Leasing ont augmenté de 32% », affirme l’entreprise dans un communiqué publié sur le site de la bourse de Tunis. Le même communiqué fait aussi part d’une «amélioration du coefficient d’exploitation au 30 Septembre 2016 qui est passé de 48% à 42% » et affirme que «l’émission et clôture de l’emprunt obligataire HL 2016-2 pour un montant de 30 MDT susceptible d’être porté à 40 MDT a été clôturé en date du 4 Octobre 2016 pour un montant de 40 MDT ».

par -
0
La production de papier Kraft pour sac en progression de 16% par rapport à le 2ème trimestre 2013. La production de «Testliner/Papier

L’évolution de la participation étrangère à la Bourse de Tunis durant la semaine au 14 octobre, a été marquée par des mouvements acheteurs sur la ligne Sotipapier qui affiche 170 000 actions à l’achat et un taux de participation étrangère qui atteint les 14%. Le cours de l’action Sotipapier a enregistré un gain hebdomadaire de 6,35% à 3,850 DT dans un volume global de 2 MD, rapporte notre confrère, Tustex.

Vient ensuite SAH, qui a connu une légère hausse du taux de participation étrangère, de 19,90 à 20,05% avec 67 715 actions achetées en semaine. SAH s’est contenté d’une très faible progression de 0,40%, à 12,450 DT.

par -
0

Suite à un incident technique, la séance de cotation du 14 septembre n’a pu démarrer dans les temps habituels fixés à 9h. Les équipes techniques de la Bourse ont pu maîtriser l’incident et procédé au lancement de la séance de cotation avec ouverture du marché à 12h au lieu de 10h. La séance a été clôturée à 14h40.

La Bourse de Tunis regrette le désagrément occasionné par cet incident et informe que la cotation reprendra selon les modalités et les horaires habituels le jeudi 15 septembre 2016.

par -
0

Président du groupe Servicom, Majdi Zarkouna a indiqué à Africanmanager que Servitra, l’une des filiales du groupe spécialisée dans le BTP, vient récemment de remporter un marché de 12,3 millions d’euros (30,380.546 MDT). Il s’agit de la construction de l’échangeur routier de l’Ariana. Pour les besoins de ce marché qui est financé par la BEI (Banque européenne d’investissement), Servitra a dû faire groupement solidaire avec le groupe belge CFE (Coté sur Euronext Brussels, CFE est un groupe industriel belge, actif dans les secteurs du Dragage, la construction maritime et environnement, le Contracting et la Promotion immobilière) dont la filiale tunisienne avait travaillé sur le projet de la Marina de Bizerte. Signé il y a 3 semaines, le montant total du projet est de 36,9 millions d’euros, dont le tiers ira dans les caisses de Servitra, qui aura notamment en charge la partie revêtement des chaussées.

Servicom, qui compte désormais, selon Mejdi Zarkouna, parmi les 5 premiers grands groupes, a réalisé en 2015 un chiffre d’affaires de 44 MDT, table sur 55 MDT pour l’exercice en cours. Le groupe, qui entame une transformation industrielle, dispose déjà de 2 usines d’asphalte en exploitation (2014 à Sidi Bouzid et 2015 à Grombalia), prépare aussi une usine de préfabriqué en béton à sidi Bouzid encore.

 

par -
0

Dans le cadre du programme « L’Avocat, Conseiller de l’Entreprise », l’Ordre National des Avocats de Tunisie (ONAT) et la Bourse des Valeurs Mobilières de Tunis (BVMT) ont organisé la septième session de formation «L’Avocat et la Bourse» le samedi 8 octobre 2016, au siège de la BVMT, indique un communiqué de la bourse.

Cette session bénéficiera à plus de 120 avocats. Elle portera sur plusieurs volets du marché financier : Cadre réglementaire, Cadre institutionnel, Introduction en bourse, Produits boursiers et leur fiscalité, Mécanismes de protection des investisseurs,…

Elle s’inscrit dans le cadre de la convention de partenariat entre l’ONAT et la BVMT, visant à familiariser les avocats tunisiens avec les mécanismes de fonctionnement du marché financier, ainsi que les techniques boursières. Elle vise également à favoriser l’émergence de compétences juridiques nationales, en prévision d’une éventuelle ouverture des services financiers aux non-résidents.

Depuis la signature de cette convention en mars 2013, plus de 800 avocats de Tunis, Sousse, Monastir et Sfax ont bénéficié de cette formation.

par -
0

La Bourse de Tunis informe les intermédiaires en bourse et le public que les jours ouvrables pour les opérations de négociations, pour la semaine du 03 au 07 octobre 2016, sont : le mardi 04, le mercredi 05, le jeudi 06 et le vendredi 07 octobre 2016. Ainsi, il n’y aura pas de cotation Ce lundi 3 octobre 2016.

par -
0
La Société Industrielle d’Appareillage et de Matériels Electriques (Siame) a publié ses indicateurs d’activité relatifs au 3ème trimestre

La Société Industrielle d’Appareillage et de Matériels Electriques (SIAME) a le feu vert du Conseil d’administration pour entamer le processus d’introduction en bourse de sa filiale Contact. La décision, qui fait partie de la stratégie de développement de la société pour la période 2015–2020, a été prise par le conseil lors d’une réunion le 26 juillet 2016, fait savoir le communiqué de la SIAME.

A noter que Contact, une société totalement exportatrice opérant dans le domaine de l’injection et de l’assemblage des pièces automobiles pour le compte des principaux donneurs d’ordre européens, est une SARL qui a vu le jour en 1998 et qui est contrôlée à hauteur de 99,99% par la SIAME.

par -
0

Dans un communiqué publié sur le site du CMF, «la Banque de l’Habitat porte à la connaissance de ses actionnaires, des intermédiaires en bourse et de l’ensemble du public que suite à une opération de désengagement de l’Etat ivoirien et ses démembrements du capital de la Banque de l’Habitat de Côte d’Ivoire «BHCI », et après accord de son Conseil d’Administration lors de sa réunion du 30 août 2016, la Banque de l’Habitat de Tunisie s’est positionnée acquéreuse de 349.700 actions, soit 51,6% du capital de la BHCI, et que son dossier a été accepté par le comité de privatisation ivoirien. Le montant de cette opération est de 1,3 Milliard de FCFA soit l’équivalent de 4,6 Millions de Dinars ».

L’intention de la BH de prendre le contrôle de sa consœur ivoirienne, fait suite à une volonté manifeste du gouvernement ivoirien de céder ses parts dans la BHCI où l’Etat ivoirien détient 55,9 %. Une volonté manifestée depuis 2015 et qui fait suite à une recommandation qui lui a été faite, depuis 2013, par le cabinet d’audit PWC (Pricewaterhouse Coopers), indique un article de Jeune Afrique (JA) daté de 2015. JA affirmait alors que «51 % devraient être cédés au secteur privé, les 4,9 % restants devant aller au personnel de la BHCI » et citait Bruno Koné, le porte-parole du gouvernement, qui disait que  «pour sauver la banque, il fallait lancer sa privatisation car elle perd beaucoup d’argent. Mais, avant cela, elle doit redevenir une banque universelle».

JA affirmait aussi que «le capital de la BHCI est aujourd’hui de 6,7 milliards de F CFA (ndlr : 25 058 000,00 DT) , bien en dessous du capital minimal de 10 milliards de F CFA (ndlr : 374 000 000,00 DT) imposé aux banques de la zone UMOA» et ajoute que «au cours des dernières années, l’État ivoirien s’est souvent porté au secours de la BHCI. Sous-capitalisé avec 1,75 milliard de F CFA à sa création en 1996, l’établissement s’était aussi éloigné de son cœur de métier, le financement de l’immobilier social. Ses dirigeants ont diversifié les activités de la BHCI en finançant notamment le spécialiste ivoirien de l’huile de palme Palmci ou encore le Port autonome d’Abidjan, sans véritable réussite faute de ressources propres suffisantes».

par -
0
Le Groupe MIP prépare son entrée au Sénégal au travers d’une régie d’affichage urbain « MIP Sénégal » avec l’implantation

En date du 22 juillet 2016, l’administration fiscale a notifié à la société «MIP» (Maghreb International Publicité)  les résultats de contrôle fiscal approfondi portant sur les exercices 2012 à 2014 et lui réclamant le paiement d’une somme de 805 950 DT. La société s’est opposée à cette taxation.

Quelques jours après cette notification, au début du mois d’août 2016, il y a eu cession d’un bloc de contrôle dans le capital de la société « MIP ». Les anciens actionnaires majoritaires, Hedi & Mahdi Cheriha père et fils, ont vendu leurs participations aux sociétés « Lawhat Tunisie» et «Yellow Spirit SAL Holding » qui détiennent conjointement 66,35% du capital actuel de la société.

La société avait déjà fait l’objet, au cours de l’exercice 2009, d’un contrôle fiscal approfondi. Ce contrôle s’est dénoué par une taxation d’office d’un montant de 211 825 DT. La société s’est opposée à cette taxation. Elle a perdu le procès en première instance. La société a signé une reconnaissance de dette au titre de ce redressement afin de bénéficier de la dernière amnistie fiscale, notamment en matière d’abattement des pénalités de retard. Le montant payé à ce titre au 30 juin 2016 s’élève à 160 834 DT.

Les Commissaire aux Comptes de la société indiquent par ailleurs dans leur dernier rapport sur les états financiers intermédiaires du 1er semestre 2016 que « la société MIP connait actuellement des difficultés de trésorerie qui ont engendré des retards de paiement de ses diverses dettes et ce malgré : -Le déblocage en date du 2 août 2016 du montant de deux millions de dinars qui étaient placés auprès de l’Amen BANK. Cette somme a servi principalement au règlement des impayés des différentes banques. -Le soutien financier apporté jusque-là par les nouveaux actionnaires qui ont avancé à la société «MIP» des sommes dépassant le montant d’un million de dinars. Par ailleurs, nous vous informons qu’à la date de remise du présent rapport, l’assemblée générale ordinaire de la société « MIP » relative à l’exercice 2015 ne s’est pas encore tenue ».

Notons encore que le 1er semestre 2016 s’était terminé par un résultat déficitaire de plus de 1,773 MDT, plus que le double de celui de la même période de l’exercice 2015 et qui a déjà dépassé, en 6 mois, tout le résultat tout aussi déficitaire de l’exercice 2015.

par -
0

Coris Bank International, un établissement burkinabé, fait son entrée dans la cour des grands : la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM), basée à Abidjan, en Côte d’Ivoire. L’organe régulateur ouest-africain des marchés financiers, le Conseil régional de l’épargne public et des marchés financiers (CREPMF), a donné son aval lors de sa 67e session, le 8 septembre 2016 à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

Ainsi, l’offre publique de vente (OPV) des actions de Coris Bank International est ouverte. Les souscriptions, qui porteront sur 20% du capital, vont démarrer d’ici fin octobre 2016.
« L’introduction en Bourse de Coris Bank International va être une grande opportunité pour les investisseurs de la sous-région », a écrit sur sa page Facebook le groupe bancaire burkinabé.
D’après Jeune Afrique, 1,25 million d’actions seront mises sur le marché, mais le prix d’émission n’a pas encore été fixé.

« Nous avons fait le choix de renforcer les fonds propres de la banque en augmentant le capital de 20% plutôt que de réaliser une cession », a confié au magazine une source au fait des dossiers de la banque. « Notre objectif est de permettre à la banque d’être plus forte pour être en mesure de poursuite son ambition de développement (…). Nous devons maintenant finaliser un certain nombre d’étapes avant de lancer l’introduction en bourse prévue fin octobre », a ajouté la même source, sous couvert d’anonymat.

A signaler que Coris Bank a vu le jour en 2008 suite au rachat des actifs de la Financière du Burkina, un établissement de crédit. En 2015, Coris a affiché un résultat net annuel de 15 milliards de francs CFA, quasiment le même sur an (à peine -0,2%) ; ses actionnaires ont touché près de 7 milliards de dividendes. Au premier semestre 2016, le résultat global de Coris Bank International s’est établi à 713 milliards de francs CFA.

Ces performances placent la banque au premier rang au Burkina Faso, son plus gros marché, devant le marocain BMCE, Bank Of Africa (673 milliards de francs CFA), et le panafricain Ecobank (665 milliards de francs CFA).

Coris Bank International opère en Côte d’Ivoire, au Mali et au Togo, et a des projets pour le Bénin et le Sénégal pour le dernier trimestre de 2016.

par -
0

La compilation des indicateurs d’activité trimestriels au 30 juin 2016 publiés par les sociétés cotées fait ressortir une hausse du revenu global des sociétés cotées au premier semestre 2016 de 8,3% par rapport au premier semestre 2015 avec une évolution positive des revenus de 54 sociétés cotées contre 25 baisses.

Il  ressort également d’une note publiée par la bourse de Tunis que le produit net bancaire (PNB) des 12 banques cotées a progressé de 10,1% au premier semestre 2016 par rapport au premier semestre 2015. L’indice sectoriel des banques a pour sa part gagné 8,38% à la fin du premier semestre 2016.

Les revenus nets de leasing des sept sociétés de leasing cotées ont progressé de 14,55% au premier semestre 2016 par rapport au premier semestre 2015 pour passer de 124,1 millions de dinars à 142,1 millions de dinars.

Le chiffre d’affaires global des deux grandes enseignes de la distribution cotées en bourse MONOPRIX et MAGASIN GENERAL a légèrement régressé de 0,31% au premier semestre 2016 par rapport au premier semestre 2015 pour passer de 670,5 millions de dinars à 668,4 millions de dinars. Par ailleurs, les quatre concessionnaires automobiles cotés ont vu leur chiffre d’affaires global grimper de 18,28% pour passer d’environ 467 millions de dinars à 552,3 millions de dinars.

Le revenu global des trois grands groupes opérant dans l’agroalimentaire  (PGH, DELICE HOLDING & SFBT) a progressé de 9,4% pour passer de 1 370,2 millions de dinars à 1498,9 millions de dinars.

Six secteurs ont enregistré une hausse des revenus au premier semestre 2016 par rapport au premier semestre 2015. Le secteur des Télécommunications a réalisé la meilleure progression au niveau des revenus, soit (+29,2%), suivi par le secteur  des Industries (+18,9%). Trois secteurs ont réalisé des performances négatives dont la plus importante est celle du secteur Matériaux de Base (-9,7%).

Dix sous-secteurs ont réalisé des performances positives au premier semestre 2016 par rapport au premier semestre 2015. Les meilleures performances sont revenues au sous secteurs Bâtiment et Matériaux de Construction (+20,5%) et Biens et Services Industriels (+17,6%).

Parmi les trois sous-secteurs qui ont réalisé des performances négatives au premier semestre 2016 par rapport au premier semestre 2015, la plus forte baisse a concerné le sous secteur Médias (-43,6%), suivi par  la Chimie (-19,8%).

En dehors de la SITS, les plus fortes hausses de revenus ont été réalisées par ESSOUKNA (+85,2%)  SFBT (+50,3%), TGH (+47,8%) & BTE (+43,8%). Les plus fortes baisses de revenus ont touché TUNINVEST SICAR (-67,7%),  MIP (-43,6%), CELLCOM (-37,1%) & PLACEMENTS DE TUNISIE SICAF (-31,9%).

Sur les 13 indices sectoriels publiés par la Bourse, Huit (08) indices ont enregistré des performances positives à la fin du premier semestre 2016 dont la meilleure a concerné celui des Produits Ménagers et de Soins Personnels (+35,02%) tandis que l’indice de l’Automobile et Equipementiers a accusé la plus forte baisse (-27,90%).

par -
0
Lundi 17 février 2014 vers 13h les martyrs tués dans l’embuscade de Jendouba seront enterrés en présence de 4 ministres. Les institutions éducatives de la région seront en grève

Parmi les privilèges prévus par le projet de loi sur la prise en charge des enfants des martyrs des forces de sécurité intérieure, de l’Armée et de la Douane, l’octroi de la carte « enfant de martyr ».
Approuvé en Conseil des ministres le 31 août 2016, le projet qui concerne les moins de 21 ans, propose, également, la gratuité des transports et des soins publics, ainsi que l’exemption des frais d’inscription dans les établissements scolaires publics.
Il s’agit, aussi, de l’allocation d’une bourse mensuelle aux enfants des martyrs et l’octroi d’aides en espèce à l’occasion des fêtes religieuses et de la rentrée scolaire.
Depuis la révolution, soixante sept militaires ont trouvé la mort lors d’affrontements avec des groupes terroristes ou d’attaques terroristes, contre 57 agents de sécurité répartis entre Gardes nationaux (33), police (12) et Garde présidentielle (12).
Deux douaniers ont également perdu la vie dans des attaques terroristes.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du Front Populaire Ammar Amroussia a déclaré que les symptômes d’une explosion sociale sont très visibles, notamment avec la montée de la...

AFRIQUE

SPORT