Tags Posts tagged with "bourse,"

bourse,

par -

L’indice phare du marché boursier tunisien affiche un repli de 0, 15% en ce début de matinée avec 5561.44 points, selon Mena capital partners (MCP).

A la hausse EUROCYCLE grimpe de 2,54% à 34, 60 D suivie par ESSOUKNA et LANDOR qui affichent un gain respectif de 2, 04% et 1, 99% à 4 D et 8, 69 D .
Dans le rouge, CEREALIS continue sa chute avec une contre-performance de 5, 67% à 3, 99 D suivie par AIR LIQUIDE et AMS qui dévissent toute les deux de 2, 94% à 100, 1 D et 1, 65 D.

par -

A partir du  mercredi 1er mars 2017, les 12 400 000 actions, de nominal un dinar chacune, qui  composent  le  capital  social  actuel  de  la  société SANIMED seront  négociables dans les conditions suivantes :

Groupe de cotation :  51(continu)

Code Mnémonique : SMD

Code ISIN : TN0007730013

Cours de référence :  4,560 dinars

Un seul fixing sera programmé à 14h05

Négociation au dernier cours coté : de 14h05 à 14 h10

Rappel   sur   les   règles   de   négociations   appliquées   aux   valeurs   nouvellement introduites :

«Pendant  les  trois  premières  séances  de  cotation  de  la  valeur,  la  fourchette  autorisée  est établie  en  appliquant  un  pourcentage  de  fluctuation  de  ±18%  par  rapport  au  cours  de référence  du  jour;  aucun  pourcentage  de  fluctuation additionnel n’est autorisé. Durant ces trois séances, il est programmé un seul fixing par séance. Cependant, dès qu’un cours est établi durant l’une des deux premières séances, ces règles particulières cessent d’être appliquées».

par -

L’indice Tunindex a clôturé le mois de janvier 2017 à 5 492,92 points,  en  légère  progression  de  0,08%  après  une  baisse  de  0,59%  durant  le  mois  précédent  et  une  hausse  de  7,41%  en  Janvier 2016. Suivant  la  même  tendance,  le  Tunindex20  a  gagné  au  cours  du  mois  de  janvier  0,12%  après  une  baisse  de  0,47%  durant  le mois de décembre 2016 et une hausse de 7,77% en Janvier 2016. C’est ce qu’a été indiqué dans le bulletin mensuel de la bourse.

Sur le plan des échanges, le volume des transactions sur la Cote de  la  Bourse  a  atteint  123  MD,  enregistrant  une  forte  baisse  de  46%,  comparé  au  volume  réalisé  le  mois  précédent.  Ainsi  le volume quotidien moyen des échanges s’est-il situé à 5,6MD contre 10,9MD durant le mois de décembre 2016.
Compte  tenu  de  cette  physionomie,  le  ratio  de  liquidité  est  passé de 49% à 42% et le ratio de satisfaction de 63% à 56%.

La balance des variations des cours fait ressortir durant le mois de janvier, un mouvement haussier pour 38 valeurs contre un repli pour 34 autres.

par -

Pour la quatrième séance consécutive, Wall Street a terminé à des records mardi, à l’issue d’échanges marqués par les déclarations de la présidente de la Réserve fédérale (Fed) Janet Yellen: le Dow Jones a monté de 0,44% et le Nasdaq de 0,32%.

Selon des résultats provisoires à la cloche, l’indice vedette Dow Jones Industrial Average a progressé de 88,82 points à 20.500,98 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 18,62 points à 5.782,57 points. L’indice élargi S&P 500 a avancé de 9,09 points, soit 0,39%, à 2.337,34 points.

Les trois principaux indices ont fini à des niveaux qu’ils n’avaient jamais atteint en clôture.

Le directeur général de la Bourse, Bilel Sahnoun, a annoncé que 6 nouvelles introductions en bourse, dont Tunisie Télécom, auront lieu en 2017, rapporte le journal Assabah, dans son édition de ce mardi 7 février 2017.

La même source a indiqué que la bourse avait déjà obtenu l’accord des autorités pour achever l’introduction en bourse de ces sociétés au cours de cette année. La bourse avait également obtenu l’accord préliminaire du gouvernement pour attirer des fonds et de nouveaux investisseurs sur le marché financier.

Le directeur général de la Bourse a, dans le même cadre, indiqué que les investisseurs sont très intéressés par les sociétés de pétrole et de télécommunication, surtout étrangères.

Il est à rappeler à ce propos que le Conseil d’administration de la Bourse de Tunis a déjà donné son accord pour l’admission de 4 nouvelles sociétés à savoir, SANIMED, Société Atelier du Meuble Intérieurs «SAM », MISFAT et MECATECH HOLDING.

par -

Le marché boursier a débuté, la séance de lundi, dans le rouge, où le Tunindex affiche une chute de 0,40% avec 5 518,07 points, dans un volume transactionnel de 0,111 MD, selon Mena Capital Partners (MCP).

Dans le vert, UADH grimpe de 2,97% à 4,85 D, suivie par ELECTROSTAR et SIAME qui gagnent respectivement 2,74% et 2,51% à 2,99 D et 2,45 D.
A la baisse, SIMPAR chute de 3,35% à 40,27 D, tout comme SOTETEL et BT qui dévissent respectivement de 2,79% et 1,75% à 3,13 D et 7,86 D.

par -

Le marché débute en ce Jeudi 26 Janvier dans le rouge, où le Tunindex affiche une chute de 0.24% avec 5 563.82 points dans un volume transactionnel de 0.144 MD, a fait savoir Mena Capital Partners.

Dans le vert, MAGASIN GENERAL grimpe de 3.10% à 1.99 Dinars (D) suivie par ATL et AMS qui gagnent respectivement 2.71% et 1.56% à 3.03 D et 1.95 D.
A la baisse, ELECOTROSTAR chute de 3.33% à 2.90 D tout comme AMI ASSURANCES et SIAME qui dévissent respectivement de 2.92% et 2.82% à 10.28 D et 2.41D.

par -

Le chiffre d’affaires TTC du 4éme trimestre 2016 de la SNMVT, propriétaire de la marque Monoprix et cotée en bourse, a progressé de +5.22% par rapport au 4ème trimestre 2015.

Cette performance a permis de rattraper le retard de chiffre d’affaires enregistré au cours du premier semestre, pour finir l’année avec une croissance annuelle positive de 0.2%.

Au cours de l’année 2016, la SNMVT a procédé à l’ouverture de 5 magasins à Sidi Hssine le 18/01/2016, à la Soukra Square le 27/02/2016, à Ksar Helal le 30/04/2016 à Mahdia le 28/05/2016 et au Bardo Lehnaya le 02/06/2016.

Cinq magasins ont par contre été définitivement abandonnés (El Ahmadi, région Bizerte, Denden, Jerba Houmet Souk et Chihia), les magasins Feryana, Redaief et Mateur demeurent fermés.

Le magasin de Jerba Houmet Souk et le magasin de Chihia ont été fermés respectivement à la fin du mois d’août et au début du mois de novembre pour des raisons de rentabilité. Les charges du personnel au 31/12/2016 tiennent compte des nouvelles ouvertures ainsi que des nouveaux avantages conclus lors des dernières négociations sociales sectorielles.

par -

Le Tunindex débute, lundi, dans le rouge avec une baisse de 0,03% avec 5 572,07 points dans un volume transactionnel de 0,695 million de dinars(MD), selon l’intermédiaire en bourse, Mena Capital Partners (MCP).

Dans le vert, SOTETEL grimpe de 2,95% à 3,14 dinars(D), suivie par ARTES et LAND’OR qui gagnent respectivement 2,88% et 2,57% à 8,21 D et 9,95 D.

À la baisse, l’ATB chute de 2,55% à 4,58 D touts comme OFFICE PLAST et SOTUVER qui dévissent respectivement de 2,33% et 2,04% à 2,93 D et 4,32 D.

par -

A fin juin 2016, le résultat net de cette société immobilière cotée sur la bourse de Tunis était déficitaire de plus de 1 MDT, une perte qui a plus que doublé par rapport à la même période de 2015 (-492.693 DT). Dans le rapport de ses Commissaires aux Comptes (CC), il est noté ceci : «nous avons eu connaissance de l’existence d’irrégularités commises par l’ancien DG lors des années 2011, 2012 et 2013. La SITS a introduit 3 plaintes auprès du Procureur de la République du Tribunal de 1ère instance de Tunis, en dates du 16 juin 2016, du 30 juin 2016 et d’août de la même année. Et il s’est avéré que les sommes soustraites la personne objet de la plainte est de 300 mille DT».

Depuis, l’ancien DG égyptien a été démis, remplacé par un des petits actionnaires tunisiens et fait l’objet d’enquêtes judiciaires avec interdiction de quitter le territoire. Au 30 septembre 2016, la société où sont actionnaires deux sociétés saoudiennes, une banque tunisienne et d’autres sociétés privées tunisiennes, n’a rien publié pour ses actionnaires.

Nous avons-nous-mêmes essayé d’en savoir plus auprès de la nouvelle direction qui refuse de communiquer sur ce qui s’y passe, au mépris de ses actionnaires et contrairement à toutes ses obligations envers ces actionnaires.

  • Conflit d’administrateurs en cours

Les informations dont nous disposons, de sources très proches du dossier, disent qu’il y a des bisbilles depuis quelque temps entre les principaux actionnaires depuis le départ forcé de l’ancien DG et sa convocation par la justice tunisienne.

Selon nos informations aussi, l’ancien président du conseil d’administration voudrait reprendre sa place après avoir une première fois présenté sa démission, de manière officielle en juin dernier, suite au départ de l’ancien DG. Le Saoudien, dont les voitures de luxe (dont une Mercedes à 430 mille DT utilisée une fois par semaine) qui étaient mises à sa disposition par l’ancienne direction avaient été vendues, voudrait aussi un réaménagement des bureaux de la société pour se faire construire une aile nouvelle spéciale pour lui-même.

Cette tentative de reprise de contrôle de la SITS (Entreprise de droit tunisien où l’ancien DG était égyptien, le contrôleur des finances soudanais et le président saoudien) par le biais d’une «entourloupe» administrative (on n’en dira pas plus, l’affaire étant en justice) ferait suite à un vice de forme de la réunion d’un des conseils d’administration de l’entreprise.

L’entourloupe ayant été découverte, les actionnaires saoudiens auraient essayé de faire des interventions, tant au niveau des affaires que diplomatique et même politique, pour faire pencher la balance du côté de leurs avis et pour reprendre l’entreprise sous leur gestion directe alors qu’ils ne sont pas majoritaires dans le capital de l’entreprise (52 % du capital est tunisien).

  • Des pratiques, peu commerciales !

De source officielle au CMF, on nous indique qu’il s’agit d’un «simple conflit entre actionnaires sans aucune incidence sur la marche de l’entreprise, mais que la société fonctionne de façon normale et ses projets avancent aussi de façon normale».

  • Vendre ce qui est encore en garantie est-il normal ?

Entretemps, la SITS, qui a de lourds arriérés à payer à son principal créditeur – la Stusid Bank – et qui ne sont pas nouveaux mais connus depuis des années, continuait une certaine pratique, loin d’être commerciale. La SITS continue en effet, au moins jusqu’à fin 2015 selon le rapport des CC (Voire notre tableau ci-haut), à vendre des appartements dans des résidences déjà données en garantie aux banques.

Les recettes étant utilisées pour rembourser des créditeurs autres que la Stusid (Cela est notamment valable pour la résidence «Chatt El Kantaoui» à Sousse. La situation de la SITS avec ses créanciers a peut-être entretemps changé, mais la société n’a jamais communiqué sur ce sujet), la société immobilière restait endettée et ne pouvait donner la main levée et terminer le processus des titres de propriété. Même si la pratique ne serait pas complètement illégale selon certains, il n’en demeure pas moins vrai qu’en cas de problème, c’est la banque qui a la main pour vendre en cas de besoin, les biens demeurant encore en garantie malgré leur achat par des particuliers. Cela explique pourquoi un très grand nombre des acheteurs, au moins de cette résidence (Pas d’informations pour les autres, l’entreprise refusant toute communication à ce sujet), n’arrivaient pas à avoir leurs titres de propriété définitif, de longues années après l’enregistrement légal de leurs actes d’achat auprès de la société immobilière.

par -

Le nombre des étudiants bénéficiaires du programme européen pour l’éducation, la formation, la jeunesse et le sport « Erasmus Plus » va augmenter pour atteindre 1500. C’est ce qu’a déclaré l’ambassadeur de l’Union Européenne en Tunisie, Patrice Bergamini Lors de son passage sur Express fm, l’ambassadeur a précisé que cette décision a été prise suite à la rencontre entre le président de la République, Béji Caïd Essebsi et la haute représentante de l’Union Européenne pour les affaires étrangères, Federica Mogherini.
Le diplomate a par ailleurs rappelé que 250 étudiants tunisiens bénéficient déjà de cette bourse.

par -

La Bourse de Tunis vient d’obtenir le certificat ISO 27001, a déclaré Khaled Zribi, le président du Conseil d’administration de la structure.
Lors de son passage sur Express fm, le responsable a précisé que ce certificat atteste la satisfaction des critères internationaux concernant le management de la sécurité des informations.
Il a par ailleurs annoncé la mise en place de « Tunis place financière », qui a pour mission de coordonner, d’attirer les investisseurs et d’aider les sociétés à se faire coter, tout en limitant la perte de temps entre les différentes entités de la Bourse de Tunis.

par -

Dans le but d’encourager les entreprises à recourir au financement par le marché et profiter des multiples avantages que procurent la Bourse en général,  les pouvoirs publics viennent d’accorder à travers la loi des finances pour l’année 2017 une incitation fiscale portant sur la réduction du taux de l’impôt sur les sociétés auxquelles seront  assujetties les entreprises nouvellement introduites en bourse à 15% au lieu de 20% et ce, à partir du premier janvier 2017, indique un communiqué de la bourse, rendu public, ce mardi 10 janvier 2017 sur son site Web.

Cet avantage qui est valable pour une période de cinq ans à compter de l’année de l’admission est conditionné par un taux d’ouverture du capital de l’entreprise au public qui atteigne au moins 30%.

Il est rappelé que cet avantage vient renforcer le dispositif fiscal déjà existant pour inciter les entreprises à s’introduire en bourse. Nous citons dans ce cadre les avantages fiscaux suivants :

– l’exonération de l’impôt sur la plus-value provenant de la cession d’actions entrant dans le cadre d’opérations d’introduction en Bourse ;

– l’exonération de l’impôt sur la plus-value provenant de l’apport d’actions et de parts sociales au capital de la société mère ou de la société holding pourvu que ces dernières s’engage à introduire leurs actions en Bourse au plus tard à la fin de l’année suivant celle de la déduction.

par -

L’indice Tunindex a clôturé l’année 2016 avec une hausse de 8,86% contre une légère baisse de -0,94% durant l’année 2015. L’indice a poursuivi jusqu’au 2 février 2016 sa tendance haussière initiée en décembre 2015 (+1,85%), période durant laquelle l’indice a progressé de 8,62%, soit quasiment le gain cumulé de toute l’année 2016. C’est ce qui ressort des principaux indicateurs de la bourse, qui viennent d’être dévoilés. Après cette période et jusqu’à la fin de l’année, l’évolution s’est faite en dents de scie, impactée, négativement, par les troubles sociaux et la publication d’indicateurs macroéconomiques décevants, et positivement par les indicateurs financiers des sociétés cotées qui étaient positives dans l’ensemble.

Le bilan annuel des indices sectoriels est positif, excepté l’indice du Secteur Services aux Consommateurs qui a reculé de 0.89% par rapport à 2015. Sur les 13 indices sectoriels publiés par la Bourse de Tunis, seuls 3 secteurs ont affiché une contre-performance en 2016, notamment le sous-secteur Assurances, le sous-secteur Services Financiers, outre l’indice du secteur Service aux consommateurs.

Le sous-secteur des produits ménagers et de soin personnel accapare la première position avec un gain de 42,42%, portée par la bonne performance réalisée par EURO-CYLES (+75,78%) et SAH (+42,73%). La deuxième position revient au secteur Industries avec une progression de 16,64%. Cette progression est redevable essentiellement à trois valeurs, Carthage Cement, Sotuver et OneTech Holding, qui ont gagné 56,06%, 35,03% et 24,64%, respectivement. Le sous-secteur Banques, qui représente la part la plus consistante dans la capitalisation du marché, réalise une performance de 11,29%. Sur les 12 banques cotées, 9 ont réalisé des performances positives.

En revanche, le sous-secteur Assurances a accusé la plus forte baisse, soit -7,39% en raison, de la mauvaise tenue de presque l’ensemble de ses valeurs sauf le titre Assurances Salim qui a réalisé un rendement de 49,09%. La même tendance baissière a été suivie par le sous-secteur Services Financiers qui a glissé de -5,48% pénalisé par la contre-performance de quelques valeurs qui le composent, à savoir SPDIT SICAF (-31,64%), Modern Leasing (-8,89%) et Tuninvest SICAR (-6,31%).

Durant cette année, la cote de la Bourse a été enrichie par une seule société, ce qui porté le nombre total des sociétés listées à 79. Le 4 mai 2016, le marché principal de la Bourse de Tunis a accueilli la société Unimed, laboratoire pharmaceutique tunisien. Cette entrée a porté à 3 le nombre de représentants de l’industrie pharmaceutique sur la Cote de la Bourse.

L’introduction en bourse de la société Unimed a été réalisée à la suite d’une cession de 3 662 450 actions, représentant 14,39% du capital social de la société, au moyen d’une Offre à Prix Ouvert portant sur 848 450 actions, d’un Placement Global de 1 700 000 actions et d’un Placement Privé de 1 114 000 actions. Ces actions ont été cédées au prix unitaire de 11,800 dinars, soit un montant total de 43,2 MD. La forte demande exprimée lors de l’Offre à Prix Ouvert a propulsé le taux de réponse à 31,5 fois l’offre de titres mis sur le marché, et attiré 5 390 nouveaux actionnaires. Le Placement Global a été souscrit par 18 investisseurs, alors que 41 investisseurs ont participé au Placement Privé.

Dans le même cadre, le Conseil d’Administration de la Bourse de Tunis a donné son accord pour l’admission de 4 nouvelles sociétés à savoir : SANIMED, Société Atelier du Meuble Intérieurs «SAM », MISFAT et MECATECH HOLDING. Par ailleurs au 30 décembre 2016, la capitalisation boursière du marché s’est établie à 19 300MD contre 17 830MD à la fin de l’année 2015, enregistrant une hausse de 8,24% soit l’équivalent de 1 470MD. L’analyse sectorielle de la capitalisation boursière stipule une évolution remarquable du secteur santé de 1,54%, principalement suite à l’introduction en Bourse de la société Unimed, avec une capitalisation additionnelle de 300,3MD au moment de l’introduction.

De plus, suite au bon comportement de la majorité des titres qui le composent, le secteur des biens de consommation a augmenté sa capitalisation de 1,44% par rapport à son niveau de 2015. Enfin la bonne reprise de quelques valeurs du secteur Industries a fait gagner 0,7% à sa capitalisation. Sur le plan de la représentativité sectorielle dans la capitalisation, le secteur sociétés financières se taille toujours la part du lion avec une pondération proche de la moitié, soit 49%, le secteur Biens de consommation et le secteur Services aux consommateurs représentent respectivement 29% et 9% de la capitalisation globale du marché.

Le volume global des échanges a enregistré en 2016 un repli de 31% par rapport à l’année précédente pour atteindre 2 765 MD contre 4 000 MD. Sur la cote de la Bourse, le volume a atteint 1 741MD représentant 63% du volume global des échanges. Comparés à l’année précédente, les échanges sur la Cote de la Bourse ont diminué de 19%.

Sur le marché Hors Cote, les capitaux échangés ont baissé de 30% à 79MD contre 113MD en 2015. Les opérations d’enregistrement et les déclarations ont porté sur un montant de 945MD contre 1 748MD pour l’année 2015, en régression également de 46%.

S’agissant de la participation étrangère, les acquisitions effectuées par les étrangers sur les titres cotés, au cours de l’année 2016, ont totalisé un montant de 142,8MD contre des cessions de 262,2MD, ce qui fait ressortir un flux net négatif de 119,4MD. Par conséquent, la capitalisation boursière détenue par les étrangers au 30 décembre 2016 a atteint 4 719MD représentant 24,45% contre 4 561MD en 2015 et une part de 25,58%.

par -

L’indice phare de la place tunisienne débute la séance boursière en ce lundi, dans le vert avec une hausse de 0,17% à 5 497,87 points, le volume d’affaires totalisé est de 0, 130 Millions de dinars (MD), selon Mena capital partners (MCP).

Côté variations, ALKIMIA se distingue avec la plus forte hausse du marché. Elle se bonifie de 2,98% à 47,68 D. L’action MAGASIN GENERAl gagne, quant à elle, 2,96% à 25,68 D suivie par SITS qui enregistre une performance de 2,94% à 2,10D.
A l’inverse, AMS recule de 2,65% à 1,83 D. TUNISAIR et ATTIJARI LEASING affichent également, grise mine et lâchent aux premiers échanges respectivement 1,63% et 1, 27% à 0,60 D et 27,04 D.

par -

Lors de sa réunion du 28 décembre 2016, le Conseil d’Administration de la Bourse a donné son accord de principe pour l’admission des sociétés Misfat et Meatech Holding respectivement au Marché Principal et au Marché Alternatif de la Cote de la Bourse.

Pour la société MISFAT :

· Capital admis : L’admission porte sur les 16 376 580 actions de nominal un dinar chacune constituant le capital actuel.

· Offre de titres : L’offre globale porte sur la cession de 7 456 240 actions existantes, soit 45,53% du capital social.

·Intermédiaires en charge de l’opération : MAC SA et AFC sont respectivement introducteur et co-introducteur.

Pour la société MECATECH HOLDING

· Capital admis : L’admission porte sur les 89 766 441 actions constituant le capital actuel, ainsi que les 10 233 559 actions nouvelles à émettre dans le cadre de l’augmentation de capital, soit au total 100 000 000 d’actions de nominal un dinar chacune.

· Offre de titres : L’offre globale porte sur 10 233 559 actions nouvelles à émettre, soit 10,23% du capital social après augmentation du capital de la société.

· Intermédiaires en charge de l’opération : AFC et MAC SA sont respectivement introducteur et co-introducteur.

Etant précisé que  MAC SA est l’évaluateur des deux sociétés MISFAT et MECATECH HOLDING.

Il reste entendu que l’ouverture de l’offre publique, ainsi que l’admission définitive des deux sociétés précitées sont tributaires de la mise à la disposition du public d’un prospectus d’offre et d’admission pour chacune d’elles visé par le Conseil du Marché Financier.

par -

La société Meubles Intérieurs vient d’obtenir l’accord de principe de la bourse pour l’admission au Marché Principal de la Cote. L’opération porte sur 4 213 360 actions de nominal un dinar chacune constituant le capital actuel de la société Meubles Intérieurs. L’Offre globale porte sur la cession de 1 521 023 actions existantes, soit 36,1% du capital social. L’opération sera conduite par l’intermédiaire en Bourse Mena Capital Partners.

Fondée en 1984, Meubles Intérieurs est le N°1 du mobilier de bureau et de l’aménagement des espaces de travail en Tunisie. La société est spécialisée dans la conception, la fabrication et la commercialisation de mobilier de bureaux et l’aménagement des espaces.

par -

Le marché débute cette journée du jeudi 29 décembre 2016, dans le rouge, où le Tunindex chute de 0.04% avec 5 5454.14 points dans un volume transactionnel de 3.226 MTND.

Dans le vert, MAGASIN GENERAL grimpe de 2.63% à 1.95 TND suivie par HEXABYTE et CELLCOM qui gagnent respectivement 2.58% et 2.11% à 4.37 TND et 6.75 TND.

A la baisse, ASSURANCES SALIM chute de 2.98% à 41.23 TND tout comme la BTE et le titre ASSAD qui dévissent respectivement de 2.96% et 2.88% à 15.05 TND et 6.06 TND

par -

Le marché débute le lundi 25 décembre 2016, dans le rouge, avec un Tunindex qui affiche une perte de 0,11% avec 5 442,68 points dans un volume transactionnel de 3,757 MD, selon MCP.
Dans le vert, EL WIFAK LEASING grimpe de 4,10% à 6,85 D suivie par la société Ciment de Bizerte et Servicom qui gagnent respectivement 3,81% et 3,16% à 2,99 D et 9,78 D.
A la baisse, Cérealis chute de 4,43% à 4,96 D, tout comme SPDIT et STB qui dévissent respectivement de 2,90% et 2,36% à 9.36 D et 3,71 D.
Actualités de la journée.

par -

Présentés la semaine dernière lors d’une conférence de presse, les chiffres consolidés du groupe Poulina (PGH) laissaient voire des revenus toujours en hausse, même si cette hausse décélère cette année en comparaison avec les réalisation de 2015 pour cause de mauvaises conjonctures, nationale et régionale notamment. Les revenus de PGH , estimés à 1.695 MDT pour 2016, n’avaient évolué que de 0,9 % par rapport à 2015, contre une hausse de 5,8 % l’année dernière par rapport à ce qui était prévu.

Avec une marge brut de 560 MDT et un Ebitda (revenus avant impôt) de 252 MDT, prévus pour la fin 2016, PGH reste une entreprise en bonne santé. Les chiffres de la bourse pour les revenus des cotées, lui donnent des revenus de plus de 1.356 MDT pour les premiers 9 mois de l’année 2016, en hausse de 7,4 % par rapport à la même période de 2015.

Pour PGH, le secteur de l’intégration agricole reste «la poule aux œufs d’or», puisqu’il représentera 46 % des revenus du groupe, suivi des produits de grande consommation dont la part aux revenus du groupe représentera 17 %. Les chiffres de l’Ebitda sont dans le même sillage et qui devront s’inscrire dans un trend haussier de 14,9 % à la fin 2016, contre 14,1 % en 2015.

On notera aussi, cette politique sociale dans le groupe où, on signale la stabilité de l’effectif du personnel direct dans le groupe, le renforcement des actions de formation du personnel et surtout le développement des prestataires de services en free-lance (Exemple Transport 191 véhicules en propriété, contre 563 en Free-Lance) et le développement du réseau de distribution en Gérance libre.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

Le 29 mars, le Conseil de sécurité des Nations unies votera une résolution sur le possible renouvellement du mandat de la Mission de l’Organisation...

SPORT