Tags Posts tagged with "Bouteflika,"

Bouteflika,

par -
0

« Nous n’avons plus de Président », particulièrement depuis le quatrième mandat. Des membres du gouvernement, poursuit-il, reçoivent des instructions en dehors de l’Exécutif, a expliqué le président du parti politique Algérien « Jil Jadid », créé le 11 mars 2011, Soufiane Djilali, lors d’une conférence-débat organisée à Paris par Djazaïr Info, une agence de communication associative engagée en faveur des organisations politiques démocratiques et des mouvements citoyens algériens.

Sur le même ton, le coordinateur du mouvement Ibtykar, Sami Oussedik, renchérit : « Avant, nous avions une figure emblématique qui imposait une certaine autorité, mais maintenant nous n’avons plus qu’un hologramme d’un Président », indique le journal algérien Al Watan.

« L’Algérie va très mal. Rien ne va plus sur tous les plans, social, économique et politique », a-t-il constaté. Il craint que la crise économique pèse lourdement sur le paysage politique national et la stabilité du pays, notamment à cause de la chute des prix des hydrocarbures, mettant le doigt sur l’absence d’autres alternatives économiques, poursuit le journal.

Et d’ajouter : « Nous importons tout. Notre production industrielle, en dehors des hydrocarbures, représente à peine 5% du revenu national brut », regrette-t-il. Ce qui n’arrange pas les choses, selon lui, « le climat des affaires en Algérie est classé parmi les derniers au monde ». En cause, la corruption qui s’institutionnalise et la justice qui ne fonctionne pas.

 

par -
0

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a regagné vendredi  Alger après avoir effectué « des contrôles médicaux périodiques » à Genève, a annoncé la présidence algérienne.

Le chef de l’Etat, qui avait quitté l’Algérie le 24 avril, « a regagné le pays aujourd’hui après une visite privée à Genève durant laquelle il a effectué des contrôles médicaux périodiques », a précisé la présidence dans un communiqué, cité par l’agence APS.

La présidence n’a pas donné davantage de précisions sur les résultats de ces contrôles médicaux. Le dernier voyage de Bouteflika pour un contrôle médical à l’étranger avant celui de Genève, remonte au 3 décembre. Il s’était alors rendu dans une clinique à Grenoble (France).

Bouteflika dirige l’Algérie depuis dix-sept ans. Il a été élu pour un 4e mandat en 2014, un an après l’AVC qui l’avait conduit à l’hôpital du Val-de-Grâce à Paris où il avait séjourné pendant 88 jours.

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika avait quitté l'Algérie le 24 avril, pour effectuer des contrôles médicaux périodiques à Genève.

Parti pour Genève, dimanche dernier, pour des soins, le président Abdelaziz Bouteflika est rentré au bercail hier, vendredi, après une visite privée à Genève (Suisse), durant laquelle il a effectué « des contrôles médicaux périodiques ».

« Son Excellence Monsieur Abdelaziz Bouteflika, président de la République, a regagné le pays ce Vendredi 29 Avril 2016, après une visite privée à Genève, durant laquelle il a effectué des contrôles médicaux périodiques ».

Tel est le texte intégral écrit par la présidence de la République dans un communiqué transmis à l’APS.

Alors que la Présidence algérienne a annoncé le voyage du chef de l’État à Genève pour un contrôle médical, des rumeurs sur le décès d’Abdelaziz Bouteflika circulent sur les réseaux sociaux.

Âgé de 79 ans, le président Abdelaziz Bouteflika, reconduit pour un quatrième mandat en avril 2014, en dépit d’un état de santé chancelant dû à un accident vasculaire cérébral (AVC) survenu une année auparavant, semblait très affaibli et fatigué lors de sa dernière apparition à l’occasion de la visite officielle à Alger du Premier ministre français, Manuel Valls, le 10 avril dernier.

Le président algérien se trouve en Suisse pour des soins. Dans un communiqué laconique rendu public le même jour et repris par l’agence officielle, Algérie presse service (APS), la Présidence a annoncé que le chef de l’État s’est rendu dimanche à Genève (Suisse) pour « une visite privée durant laquelle il effectuera des contrôles médicaux périodiques ». (Afriquinfos)

par -
0
Victime d'accident vasculaire cérébral (AVC)

Le président de la République algérienne Abdelaziz Bouteflika, 79 ans, est arrivé dimanche à Genève, en Suisse, pour «une visite privée» durant laquelle il effectuera des «contrôles médicaux périodiques», a annoncé la présidence dans un communiqué laconique transmis à l’agence officielle APS.

Bouteflika a quitté le pays dans la matinée pour Genève, a indiqué le communiqué de la présidence algérienne sans préciser la durée de ce séjour. Habituellement le président algérien, frappé en 2013 par un AVC, effectuait ses contrôles médicaux en France, au Val-de-Grâce à Paris, puis dans une clinique de Grenoble, dans l’Isère, où pratique maintenant son ancien chirurgien de l’hôpital militaire parisien.

par -
0

Le renforcement de la coopération entre la Tunisie et l’Algérie et la situation dans la région notamment en Libye et ses répercussions sur la sécurité dans les deux pays, étaient au centre de  l’entretien qui a eu lieu, lundi, à Alger, entre le président de la République algérienne, Abdelaziz Bouteflika et le président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), Mohamed Ennaceur.
Mohamed Ennaceur a entamé aujourd’hui une visite officielle de deux jours en Algérie. Selon l’agence de presse algérienne (APS), Mohamed Ennaceur s’est félicité du niveau de la coopération bilatérale entre la Tunisie et l’Algérie dans tous les domaines, soulignant la nécessité de la renforcer davantage notamment au niveau des régions frontalières. S’exprimant à l’issue de l’audience, Mohamed Ennaceura indiqué avoir exprimé au président Bouteflika sa « fierté du niveau de coopération et de solidarité entre les deux pays dans tous les domaines », indique l’APS. Il a ajouté avoir évoqué avec le président de la République algérienne des questions d’intérêt commun, soulignant l’intérêt de « renforcer la coopération bilatérale notamment le long des régions frontalières et de consolider l’investissement des deux côtés », rapporte la même source. Cité par l’APS, Mohamed Ennaceur a précisé avoir évoqué avec le président Bouteflika la « situation dans la région notamment en Libye et ses répercussions sur la sécurité dans les deux pays », affirmant que « la Tunisie et l’Algérie sont appelées à poursuivre leur action pour venir en aide aux protagonistes en Libye en vue de parvenir à une solution politique et édifier des institutions qui permettraient à l’Etat de jouer pleinement son rôle. »

TAP

par -
0

Le président de la République algérienne, Abdelaziz Bouteflika, a reçu dimanche 13 mars 2016 à Alger le chef du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi, rapporte l’agence de presse officielle algérienne APS.

L’entretien s’est déroulé en présence du Premier ministre algérien Abdelmalek Sallal, du ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtan Laamara, et du ministre chargé des Affaires maghrébines, Abdelkader Massahel, précise la même source.

par -
0
Le président de la République algérienne

Le président de la République algérienne, Abdelaziz Bouteflika a adressé un message de condoléances à son homologue tunisien, Moncef Marzouki suite à l’attentat terroriste qui a coûté la vie à plusieurs officiers et soldats de l’armée tunisienne.

« C’est avec une grande affliction que j’ai appris la nouvelle de l’attaque terroriste qui a coûté la vie à plusieurs officiers et soldats vaillants de l’armée nationale tunisienne », écrit-t-il dans son message citée par la presse algérienne.

« En cette douloureuse épreuve qui a endeuillé le peuple tunisien frère, je tiens à vous présenter ainsi qu’aux membres de l’armée tunisienne et aux familles des martyrs, au nom du peuple et du gouvernement algériens et en mon nom personnel, mes condoléances les plus attristées et toute ma sympathie, priant Dieu Tout Puissant d’accorder Sa sainte Miséricorde aux victimes, de les accueillir en Son vaste paradis, de prêter réconfort aux leurs et d’assurer un prompt rétablissement aux blessés », a ajouté le président de la République.

« Je demeure convaincu que ce crime odieux ne saura entamer la détermination du peuple tunisien frère et sa vaillante armée à faire face au terrorisme abject », a ajouté le président Bouteflika soulignant que « l’Algérie demeurera, à jamais, à ses côtés pour exterminer ce fléau dangereux ».

par -
0
La télévision publique algérienne a diffusé des images d’Abdelaziz

La télévision publique algérienne a diffusé des images d’Abdelaziz Bouteflika votant en chaise roulante. Bouteflika a subi une opération en 2013, et il est en convalescence depuis. Il n’apparait que rarement en public, et son apparition lors du vote suscite déjà une polémique.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview accordée à Africanmanager, le directeur général de la promotion des petites et moyennes entreprises auprès du ministère de l’Industrie, Sadok Bejja,...

AFRIQUE

0
Le Maroc s'est hissé à la troisième place des fournisseurs de textile de l'Union européenne. D'après La Vie Eco, l'Association marocaine des industries du...