Tags Posts tagged with "bouteilles, gaz, Tunisie"

bouteilles, gaz, Tunisie

par -
0
Suite à une rupture de livraison du gaz domestique

Suite à une rupture de livraison du gaz domestique, plusieurs  commerçants, ont profité de cette pénurie pour en faire plein les poches  en rationnant le gaz qu’ils ont stocké à l’avance.  Ils opèrent tous les jours  non loin des dépôts de vente de gaz domestique. 

Ils stockent des bouteilles de gaz  pour les revendre à des prix  qui varient entre 10.000 et  15.000 dinars. Notons à ce propos qu’au cours de cette saison, la moyenne nationale de consommation varie entre 80 et 100 mille bouteilles par jour. 

Selon les derniers  chiffres publiés par le  ministère de l’Industrie et de la Technologie,  on compte aujourd’hui 5 millions de bouteilles de gaz dans le pays. Elles  sont produites respectivement par la Société Nationale de Distribution des Pétroles, AGIL  (2,4 millions), Butagaz (1,6 million), Total (750.000) et Sagaz (250.000) et qui passent par les centres d’emplissage six fois par an ,ce qui fait un total de 30 millions de bouteilles en circulation.

Cependant, avec la  vague de froid  que connaît  la Tunisie, et la neige qui est tombée sur les hauteurs du Nord ouest, de nombreux habitants des villes d’Aïn Draham, Kef, Bizerte, Tabarka, ont été obligés d’acheter des bouteilles de gaz à un prix  jugé très élevé et excessif .

Et si les femmes au foyer n’hésitent pas à revenir aux anciennes méthodes, au « canoun » et au charbon de bois pour la cuisson, n’ayant pas le choix de s’y prendre autrement, le problème se pose avec plus d’acuité pour les chauffeurs de taxis dont les voitures fonctionnent  avec des équipements alimentés par le gaz.

La pénurie de gaz qui sévit depuis plusieurs jours  maintenant n’a pas affecté que les ménages. Des restaurateurs, des gérants des kiosques, de cafés, de restaurants et autres espaces, se ressentent sévèrement ce manque de gaz butane.

Pour atténuer les rigueurs de l’hiver  dans les régions de l’intérieur, l’association  tunisienne «Un enfant, des Sourires»  a déjà  lance un appel de détresse pour secourir ces zones sinistrées par la pauvreté.

Une opération, baptisée « Opération Daffini» a été lancée par cette institution  pour collecter des blousons, des pulls, des bonnets, des gants…tout ce qui est susceptible de tenir au chaud les enfants les plus démunis de la Tunisie.
Cette action  devient d’autant plus urgente alors qu’une vague de froid s’abat sur le pays, alors que les spéculateurs s’en donnent à cœur joie faisant fi des misères qui sont faites aux consommateurs , et se livrant à des pratiques , pour le moins répréhensibles.

En dépit de la levée des sit-in dans la zone industrielle de Gabès et la reprise des activités par les sociétés de service installées dans la région, la pénurie des bouteilles de gaz à usage domestique sévit encore et toujours  non seulement dans les villes du Sud mais aussi sur le Grand Tunis, sans parler du Nord-ouest, plus particulièrement de la région du Kef où l’entrepôt de bouteilles de gaz a été pris d’assaut et saccagé.

Nadia Ben Tamansourt

par -
0
Suite à une rupture de livraison du gaz domestique

Suite à une rupture de livraison du gaz domestique, plusieurs  commerçants, ont profité de cette pénurie pour en faire plein les poches  en rationnant le gaz qu’ils ont stocké à l’avance.  Ils opèrent tous les jours  non loin des dépôts de vente de gaz domestique. 

Ils stockent des bouteilles de gaz  pour les revendre à des prix  qui varient entre 10.000 et  15.000 dinars. Notons à ce propos qu’au cours de cette saison, la moyenne nationale de consommation varie entre 80 et 100 mille bouteilles par jour. 

Selon les derniers  chiffres publiés par le  ministère de l’Industrie et de la Technologie,  on compte aujourd’hui 5 millions de bouteilles de gaz dans le pays. Elles  sont produites respectivement par la Société Nationale de Distribution des Pétroles, AGIL  (2,4 millions), Butagaz (1,6 million), Total (750.000) et Sagaz (250.000) et qui passent par les centres d’emplissage six fois par an ,ce qui fait un total de 30 millions de bouteilles en circulation.

Cependant, avec la  vague de froid  que connaît  la Tunisie, et la neige qui est tombée sur les hauteurs du Nord ouest, de nombreux habitants des villes d’Aïn Draham, Kef, Bizerte, Tabarka, ont été obligés d’acheter des bouteilles de gaz à un prix  jugé très élevé et excessif .

Et si les femmes au foyer n’hésitent pas à revenir aux anciennes méthodes, au « canoun » et au charbon de bois pour la cuisson, n’ayant pas le choix de s’y prendre autrement, le problème se pose avec plus d’acuité pour les chauffeurs de taxis dont les voitures fonctionnent  avec des équipements alimentés par le gaz.

La pénurie de gaz qui sévit depuis plusieurs jours  maintenant n’a pas affecté que les ménages. Des restaurateurs, des gérants des kiosques, de cafés, de restaurants et autres espaces, se ressentent sévèrement ce manque de gaz butane.

Pour atténuer les rigueurs de l’hiver  dans les régions de l’intérieur, l’association  tunisienne «Un enfant, des Sourires»  a déjà  lance un appel de détresse pour secourir ces zones sinistrées par la pauvreté.

Une opération, baptisée « Opération Daffini» a été lancée par cette institution  pour collecter des blousons, des pulls, des bonnets, des gants…tout ce qui est susceptible de tenir au chaud les enfants les plus démunis de la Tunisie.
Cette action  devient d’autant plus urgente alors qu’une vague de froid s’abat sur le pays, alors que les spéculateurs s’en donnent à cœur joie faisant fi des misères qui sont faites aux consommateurs , et se livrant à des pratiques , pour le moins répréhensibles.

En dépit de la levée des sit-in dans la zone industrielle de Gabès et la reprise des activités par les sociétés de service installées dans la région, la pénurie des bouteilles de gaz à usage domestique sévit encore et toujours  non seulement dans les villes du Sud mais aussi sur le Grand Tunis, sans parler du Nord-ouest, plus particulièrement de la région du Kef où l’entrepôt de bouteilles de gaz a été pris d’assaut et saccagé.

Nadia Ben Tamansourt

par -
0
L’entrepôt de bouteilles de gaz domestique du Kef a été pris d’assaut

L’entrepôt de bouteilles de gaz domestique du Kef a été pris d’assaut, lundi soir, et pillé par la foule.

Une vague de froid frappe actuellement la Tunisie, et plus particulièrement le Nord-ouest du pays sur fond de pénurie de bouteilles de gaz  consécutive à des sit-in organisés sur les sites de production et de mise en bouteilles.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview accordée à Africanmanager, le directeur général de la promotion des petites et moyennes entreprises auprès du ministère de l’Industrie, Sadok Bejja,...

AFRIQUE

0
Le dernier classement GFCI 20 (Global Financial Centers Index) contient une bonne surprise pour le Maroc. Casablanca Finance City (CFC), en un temps presque...

SPORT