Tags Posts tagged with "budget, Etat, Tunisie"

budget, Etat, Tunisie

par -
0
« Le budget de l’Etat 2014 est un budget inflationniste ». C’est ce qu’a constaté Mohsen Hassen

« Le budget de l’Etat 2014 est un budget inflationniste ». C’est ce qu’a constaté Mohsen Hassen, expert en économie, ce jeudi 21 novembre, précisant que la classe moyenne ferait sans doute face à une succession de défis. « C’est une erreur stratégique dans un climat où les moteurs de croissance sont en panne. Une réalité qui débouchera sur un surcroît de récession économique », a-t-il martelé.

Récemment approuvé par le conseil ministériel, ce projet dont le volume s’élève à 28,3 milliards de dinars, fait encore polémique tout en comportant une panoplie de nouvelles mesures. Au rang de celles-ci, figurent également l’augmentation de l’imposition de la classe moyenne, le gel des salaires ainsi que la hausse des prix qui vont certainement engendrer une détérioration du pouvoir d’achat de cette classe.

Le budget de l’Etat consacre le principe de l’absence d’une justice fiscale

En effet, ce genre de mesures vient, a-t-il dit, punir la classe moyenne tout en consacrant le principe de l’absence d’une justice fiscale. « Ces décisions auraient sans doute un impact négatif sur le pouvoir d’achat des citoyens puisqu’elles vont engendrer une hausse des loyers et des prix de l’immobilier. Chose qui pourrait bien évidemment toucher le pouvoir d’achat des citoyens », a-t-il expliqué.

Outre ces difficultés, la classe moyenne ferait face à la hausse des prix surtout avec la stratégie actuelle basée essentiellement sur la révision de la subvention et la caisse nationale de la compensation.

S’agissant des entreprises, l’économiste a déclaré à Africanmanager, en marge d’une session de formation organisée autour du thème « le Budget de l’Etat 2014 », que les orientations du budget en question ne sont pas en harmonie avec les objectifs fixés en matière d’investissement dans les zones les plus démunies, en particulier, et l’encouragement de l’initiative privée.

Une affirmation qui prend le contrepied des déclarations de Slim Besbes, ministre conseiller auprès du chef du gouvernement chargé du dossier économique, soutenant que le budget de l’Etat pour l’année 2014 a pris en compte les difficultés de la classe défavorisée tout en maintenant le niveau de vie du Tunisien moyen et construisant un avenir prospère pour tous les Tunisiens. Encore plus, l’accent a été mis sur la consolidation des acquis sociaux par la planification d’un programme d’habitat social d’envergure, l’augmentation des bourses universitaires et le maintien des aides aux familles nécessiteuses.

L’emprunt national, meilleure solution pour préserver les équilibres financiers

La démarche de conviction est loin de la conjoncture actuelle. C’est pour cette raison que Mohsen Hassen a estimé que, dans cette situation morose marquée par la récession économique, le budget de l’Etat est un point faible auquel il faut remédier. Ceci ne se fera, à son avis, qu’à travers le lancement d’un emprunt national afin de collecter des ressources supplémentaires par l’Etat et pouvoir réduire la pression fiscale sur les personnes physiques et morales.

Parmi les autres recommandations, il cite également la promotion du marché financier national étant donné que l’Etat n’est pas très actif actuellement en matière d’émission d’emprunt sur ce marché. D’où la possibilité d’émissions de BTR sur le marché financier national qui permettrait sans doute de le dynamiser en dotant l’Etat des ressources additionnelles.

De même, la réforme fiscale demeure l’une des autres solutions proposées. « Aujourd’hui, on ne peut pas continuer à travailler avec le même régime forfaitaire. Cela fait mal au cœur que notre système fiscal soit doté d’un tel régime ».

Pour y parvenir, l’économiste a appelé l’ANC à jouer pleinement son rôle. « L’ANC est appelée à réviser certaines mesures prises dans le budget de l’Etat pour qu’il puisse répondre à un certain nombre des priorités comme l’impulsion de l’investissement dans les régions intérieures ainsi que la lutte contre la marginalisation économique », a estimé Mohsen Hassen précisant que « la tâche serait sans doute facile avec le nombre des solutions disponibles».

Wiem Thebti

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du bloc parlementaire Ennahdha Houcine Jaziri est d'avis que le gouvernement d’union nationale est appelé à prendre en compte les intérêts de...

AFRIQUE

0
West African Gas Pipeline (WAGP) va à terme être la plus importante infrastructure gazière en Afrique de l'Ouest et fera la jonction entre le...

SPORT

0
Lors d'une réunion tenue mardi après-midi a Tunis à l'occasion de la célébration du 20e anniversaire de l'association tunisienne de boxe française (Savate) en...