Tags Posts tagged with "Bulletin n3"

Bulletin n3

par -
0

Le site qui délivre l’extrait du casier judiciaire (Bulletin N°3) en ligne est enfin opérationnel, apprend Africanmanager d’une source de la direction de la police scientifique et technique au sein du ministère de l’Intérieur.

Depuis son entrée en fonction il y a une semaine, le site a permis la réalisation de 500 Bulletins n°3 en ligne, tout en ciblant prioritairement les Tunisiens résidents à l’étranger, a précisé le directeur Abdel Waheb Sbeii dans une déclaration accordée ce mercredi 2 novembre à Africanmanager. Toujours selon le responsable, les demandes sont venues de plusieurs pays, tels que Canada, la France et l’Arabie Saoudite.

Sur un autre plan, notre interlocuteur a précisé que ce service en ligne s’adresse dans une première étape aux Tunisiens résidant à l’étranger, les étrangers ayant fait un long séjour en Tunisie ou d’autres qui sont nés ici. Après une évaluation de cette nouvelle expérience, l’initiative va par la suite toucher tous les Tunisiens,
avant que les documents soient délivrés sans passer par la rapide poste, a encore ajouté Abdel Waheb Sbeii.

Il est à rappeler que le ministère de l’Intérieur a décidé la mise en place du casier judiciaire ou bulletin n° 3 électronique vu le nombre important de demandes. Elles s’élèvent à 200 mille pour les Tunisiens à l’étranger contre 700 mille pour ceux vivant dans le pays.

par -
0

Une enquête vient d’être ouverte au niveau de la direction générale de la police technique au ministère de l’Intérieur. L’affaire revêt une grande gravité. Deux agents  de la police, l’une en fonction au district de Sfax et la deuxième au siège du ministère de l’intérieur  à Tunis,  sont accusées d’avoir remis des extraits de casier judiciaire, communément appelés « bulletin n°3 », falsifiés à des citoyens qui avaient des antécédents judiciaires et à des résidents à l’étranger, rapporte le site « La Presse News », une source sécuritaire bien informée.

Les deux agents de police en question travaillaient en tandem, la première, en poste à Sfax, avait pour tâche la réception des demandes des bulletins n°3  et leur transfert à la direction de la police technique au ministère de l’Intérieur où travaillait sa complice, la deuxième accusée dans cette affaire. Elles ont, toutes les deux,  trouvé le chemin le plus court du gain facile , donner des bulletins n°3 vierges à des repris de justice, indique la même source.

Le prix de ce bulletin pouvait aller jusqu’à 3000 dinars pour certains citoyens, résidant en situation irrégulière à l’étranger. On rappelle qu’un Tunisien résidant à l’étranger n’a pas le droit de  se procurer ce fameux bulletin tant qu’il n’est pas sur le territoire tunisien, mais il peut se le procurer en déposant une demande aux services consulaires, à condition qu’il soit en situation régulière.

Une enquête a été ouverte sur l’affaire.

Reseaux Sociaux

PRESSE LOCALE

INTERVIEW

0
Le député du bloc parlementaire Ennahdha Houcine Jaziri est d'avis que le gouvernement d’union nationale est appelé à prendre en compte les intérêts de...

AFRIQUE

0
La Commission Economique pour l’Afrique (Bureau pour l’Afrique du Nord) et le Secrétariat général de l’Union du Maghreb Arabe (UMA) ont tenu hier mardi...

SPORT