Tags Posts tagged with "cactus"

cactus

Le Syndicat national des journalistes tunisien(SNJT)

L’affaire « Cactus prod » reviendra le 26 mai courant devant la chambre criminelle du tribunal de première instance de Tunis après moult renvois.

L’affaire, qui traîne depuis 2011, ponctuée de rebondissements, d’arrestations puis de libérations, met en cause le directeur de la société , Sami Fekhri, l’ex conseiller de Ben Ali, Abdelwaheb Abdallah et cinq anciens directeurs généraux de la Télévision tunisienne, nommément Mohamed Fehri Chelbi, Brahim Fridhi, Hédi Ben Nasr, Moncef Gouja et Mustapha Khammari, qui ont tous été libérés, ainsi que l’ancien président Ben Ali et son beau-frère Belhassen Trabelsi, en fuite.

Selon le quotidien Al-Maghreb, l’incertitude entache encore l’issue de l’affaire qui verrait  alors son épilogue soit avec la fin des plaidoiries et le prononcé du verdict, soit avec  un autre report , d’autant que la défense est fermement attachée aux expertises techniques  dont les résultats ne sont pas encore parvenus à la juridiction saisie qui, rappelons-le, a entendu tous les accusés déférés en état de liberté.

par -
0
La chambre civile au tribunal de première instance de Tunis a refusé dans la journée du jeudi 10 octobre 2013 la demande du conseiller chargé

La chambre civile au tribunal de première instance de Tunis a refusé dans la journée du jeudi 10 octobre 2013 la demande du conseiller chargé des litiges de l’État de changer l’administratrice judiciaire de cactus Prod Ilhem Torjman.

A rappeler, dans ce cadre, que le personnel de Cactus Prod, journalistes, techniciens et administratifs, ont observé depuis quelques jours, un sit-in devant les locaux de la société pour protester contre la nomination d’un gérant en la personne de l’ancien conseiller juridique de la télévision publique, Adel Chaouch Hélal en remplacement de l’administratrice judiciaire Ilhem Torjman.

par -
0
Le doyen des juges d’instruction au tribunal de première instance de Tunis a notifié

Le doyen des juges d’instruction au tribunal de première instance de Tunis a notifié, mardi matin, à l’ex-conseiller auprès de la Présidence de la République, Abdelwaheb Abdallah, au directeur de la société Cactus, Sami Fehri et les ex-directeurs généraux de la Télévision tunisienne, Moncef Gouja , Mohamed Fehri Chelbi, Brahim Fridhi et Mustapha Khammari, les résultats des expertises complémentaires qu’il avait ordonnées pour définir avec précision les dépassements financiers et les avantages réalisés indument, dans l’affaire de la société de production Cactus, rapporte le site Attousia .
Le magistrat avait émis , dernièrement , un mandat d’interdiction de voyager à l’encontre de l’ex-directeur général de la Télévision tunisienne, Moncef Gouja, poursuivi ainsi que les autres accusés, pour avoir usé de leur qualité et de ce fait s’être  procuré à eux-mêmes ou avoir procuré  à un tiers un avantage injustifié, causé un préjudice à l’administration ou contrevenu aux règlements en vue de la réalisation de l’avantage ou de préjudice précités, comme le prévoit l’article 96 nouveau du code pénal .

par -
0
La direction des enquêtes douanières a procédé

La direction des enquêtes douanières a procédé, mardi, à la saisie de tous les équipements dont est propriétaire la société de production « Cactus » qui exploite la chaîne de télévision Attounsia.
Selon le journal Assabah, cette descente des enquêteurs de la Douane a été effectuée à la suite d’infractions  douanières relevées à deux niveaux : d’abord l’importation d’équipements et d’appareils audiovisuels  et caméras numériques en l’absence d’autorisations douanières, ensuite des déclarations douanières faites sans l’acquittement de droits de douane en infraction de la réglementation des changes.
Toujours selon Assabah, le chiffre d’affaires de la société s’est effondré, au cours des deux dernières années, ayant régressé jusqu’à environ 1%, ce qui a suscité des soupçons, ajoute le journal qui précise que les enquêteurs ont saisi des documents chez un agent de publicité chargé de la vente d’espaces publicitaires ainsi que chez une société de sondage d’opinion.
Enfin, Assabah indique qu’elle a appris qu’un contrôle fiscal approfondi sera effectué sur les comptes de Cactus et de certaines sociétés partenaires.
Dans un communiqué rendu public, mardi,  Cactus et la chaîne Ettounsiya  ont condamné cette descente douanière et affirmé que leurs  transactions financières et douanières sont en règle et faites dans le respect de la loi.
Elles rappellent qu’elles ont déjà été contrôlées et aucun dépassement n’a été enregistré, d’autant plus que toutes les transactions sont  effectuées  sous la supervision des structures mises en place à cet effet par l’Etat, notamment  l’administration  judiciaire et le Contentieux  de l’Etat.
Attounsia et Cactus stigmatisent ces «  pratiques dignes de l’ancien régime » et affirment  qu’elles ne  cèderont pas aux pressions exercées par les  services de la douane ni par ceux qui tirent les ficelles de ces menées suspectes.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du bloc parlementaire Ennahdha Houcine Jaziri est d'avis que le gouvernement d’union nationale est appelé à prendre en compte les intérêts de...

AFRIQUE

0
L’Union africaine, par le biais de l’Académie de leadership de l’Union africaine, organise pour la toute première fois, le 9 décembre 2016, un débat...

SPORT

0
Programme des huitièmes de finale de la coupe de Tunisie de football (2016/2017), prévus mercredi 14 décembre courant. Mercredi 14 décembre (tous les matches à...