Tags Posts tagged with "cahier des charges"

cahier des charges

par -

Le manuel des procédures pour les projets des énergies renouvelables, une sorte de cahier des charges qui va être utilisé par la commission des énergies renouvelable (commission interministérielle et interinstitutionnelle) dans le dépouillement des propositions des projets soumis par les investisseurs privés, sera publié la semaine prochaine ou celle d’après, a déclaré la ministre de l’Energie, des Mines et des Energies Renouvelables, Hela Cheikhrouhou.
Ce manuel est actuellement discuté par la commission des énergies renouvelables, a-t-elle ajouté, dans une déclaration, à l’Agence TAP, en marge d’un colloque international sur l’énergie solaire et éolienne pour un développement durable dans la région méditerranéenne, organisé mercredi à Tunis.
La ministre a fait savoir que l’appel à projets pour produire environ 210 mégawatt (MW) d’énergie solaire (120MW) et photovoltaïque (90MW) qui donnera deux vagues de projets, une dans 6 mois et l’autre dans 15 mois, sera également publié au cours de la même période.
Il s’agit, en outre, de la création d’une fenêtre de 10 MW pour les petits projets pour permettre aux développeurs d’une capacité financière moyenne de faire des parcs solaires et éoliens de capacité plus réduite.
Au sujet de l’intégration industrielle, Cheikhrouhou a souligné que cette filière se réfère à l’importance de la composante locale dans la valeur de l’investissement énergétique pour pouvoir inciter des industriels à s’installer en Tunisie et fabriquer les composantes des centrales de l’énergie renouvelable.

par -

 » Le nouveau cahier des charges relatif à l’internet des objets sera promulgué dans quelques semaines « , a annoncé jeudi, Anouar Mâarouf, ministre des technologies de la communication et de l’économie numérique.
Ce cahier des charges, attendu par plusieurs start-up, vise à permettre l’attribution des licences à toute personne qui désire investir dans ce domaine, a précisé le ministre aux médias, en marge de sa participation à un atelier sur  » le pouvoir de sanction du régulateur: critique de l’existant et meilleures pratiques internationales. »
Il a en outre que l’Instance nationale des télécommunications (INT), doit être non seulement une structure de régulation mais aussi un acteur agissant qui contribue à la promotion du secteur.
 » Cette structure doit œuvrer au respect des priorités du gouvernement qui sont la promotion de la valeur du marché des télécommunications, le respect de la qualité des services fournis aux citoyens par les différents opérateurs et le suivi des évolutions internationales pour que le marché des télécommunications soit au diapason des dernières nouveautés « , a-t-il précisé.
De son côté, Hichem Besbes, président de l’INT, a souligné que l’instance développe actuellement, une approche basée sur l’instauration d’une véritable stratégie participative et transparente permettant aux opérateurs de rester performants et compétitifs.
 » Le marché des télécommunications doit être un environnement basé sur une concurrence loyale et ouverte qui stimule la compétitivité et encourage l’innovation dans le but d’offrir aux consommateurs un éventail de services variés basés sur la qualité et des prix compétitifs « , a-t-il indiqué.
Hichem Besbes a souligné l’importance d’amender le code des télécommunications, qui devrait selon lui, devenir le code du numérique.
 » Le code actuel des télécommunications promulgué depuis 2001 comporte plusieurs lacunes et ambigüités notamment, au niveau des sanctions « , a-t-il dit.
Et d’ajouter  » ces sanctions doivent être claires et transparentes pour garantir le principe d’impartialité et la conformité des opérateurs aux dispositions législatives et réglementaires en vigueur « .
Organisé par l’Instance dans le cadre du projet de jumelage  » Appui à l’INT  » entre la Tunisie, l’Italie, La France et l’Espagne, l’atelier vise à discuter les visions des différentes parties concernées et partager les meilleures expériences au niveau international.

par -

Le chargé de communication auprès du ministère du Commerce, Abdel Monem Baccari, a déclaré ce vendredi 25 mars 2016, à Africanmanager qu’il a été décidé de soumettre l’importation de grains de tournesol à un cahier des charges.

Il a en outre indiqué que ce produit sera soumis, lors de son importation, à un contrôle technique plus sévère.

Il est à rappeler à ce propos que les producteurs de tournesol à Béja avaient observé récemment un sit-in pour revendiquer l’arrêt de l’importation du tournesol blanc de la Turquie, appelant ainsi à sauvegarder la production locale qui a connu, selon eux, une baisse remarquable.

par -
La présidente de la chambre nationale des jardins d’enfants et garderies Naziha Kamoun Tlili a déclaré dans une conférence de presse tenue lundi 17 juin 2013 le phénomène

Dans une déclaration au quotidien « Assarih », la présidente de la chambre nationale des crèches et des jardins d’enfants Nabiha Kammoun Tlili a affirmé que les propriétaires des jardins d’enfants ont rejeté le projet du nouveau cahier des charges relatif aux crèches et jardins d’enfants élaboré par le ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfance.
Elle a, à ce propos, précisé que ces derniers refusent certaines articles relatifs à ce projet.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

Selon un rapport co-publié par la Banque africaine de développement et l’OCDE, l’Afrique enregistre cette année une hausse de son taux de croissance après...

SPORT