Tags Posts tagged with "caisses_sociales"

caisses_sociales

par -
0

« Si le projet de loi relatif au relèvement de l’âge de départ à la retraite n’est pas adopté au cours de la prochaine période, la  Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) et celle de retraite et de prévoyance sociale (CNRPS) ne seront plus en mesure de verser les pensions à leurs bénéficiaires», a averti le ministre des Affaires Sociales sortant, Ahmed Ammar Younbai.

Cette alerte, le ministre l’a émise alors que le déficit des  caisses sociales se confirme d’une année à l’autre avec les  risques qui pourraient peser sur leurs équilibres financiers.

Citant les  dernières statistiques du département, il a mis l’accent sur les problèmes auxquels font face les caisses sociales à l’exception de la CNAM qui a réussi à dépasser la crise et a enregistré des résultats positifs.

En effet, le déficit de trois caisses sociales a atteint environ 1600 millions de dinars en 2013, 2014 et 2015 dont 603,073 millions de dinars ont été enregistrés durant l’année précédente.

La CNRPS au bord de l’implosion !

Pour ce qui est de la Caisse Nationale de la Retraire et de Prévoyance Sociale (SNRPS), elle se porte très mal et risque de s’enfoncer davantage dans les déficits.  En trois ans, son déficit s’est aggravé pour atteindre 901,030 millions de dinars dont 427,918 millions de dinars en 2015.

La situation revêt cependant une gravité moindre à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale(CNSS) dont le déficit est inférieur à celui de la CNRPS..D’après les derniers chiffres, il s’est élevé à 703,633 millions de dinars au cours de trois dernières années dont 283,318 millions de dinars en 2015.

Qu’en est-il de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM) ? D’après le ministre, elle n’est pas déficitaire. «  Contrairement à ce que l’on peut croire,  la CNAM a pu réaliser + 243,831 millions de dinars durant les deux dernières années dont 108,318 millions de dinars au titre de l’année 2015  alors que les prévisions tablaient sur une aggravation de son deficit au cours de cette période », a-t-il  souligné précisant que cette performance s’explique également par la bonne gouvernance suivie  par le département des Affaires sociales ainsi que par l’ensemble des mesures prises pour réduire le déficit de la CNAM, notamment le recouvrement d’une partie des dettes des affiliés qui ont dépassé le plafond de remboursement de leurs frais de soins.

Le relèvement de l’âge de retraire est une obligation

Les solutions possibles pour pallier le déficit de ces caisses demeurent plus que jamais l’augmentation de  l’âge de retraire à 65 ans, a-t-il encore relevé avant d’affirmer  que « ledit projet de loi  dont l’entrée en vigueur est prévue le 1er janvier, est une question de vie ou de mort pour remédier au déficit de la CNRPS en 5 ans », soulignant l’impérieuse nécessité de le soumettre au cours de ce mois à l’ARP pour examen et approbation, sinon ce serait la catastrophe.

Il a par ailleurs affirmé que 50% des fonctionnaires pourraient souscrire au régime de la retraire facultative rappelant que le gouvernement, après des concertations, a approuvé en Conseil des ministres le projet de loi en question à 5 ans, sans pour autant toucher aux taux des cotisations, ni aux barèmes de calcul de la pension ni encore aux mécanismes de  la péréquation.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du bloc parlementaire Ennahdha Houcine Jaziri est d'avis que le gouvernement d’union nationale est appelé à prendre en compte les intérêts de...

AFRIQUE

0
West African Gas Pipeline (WAGP) va à terme être la plus importante infrastructure gazière en Afrique de l'Ouest et fera la jonction entre le...

SPORT

0
L'ex-entraineur de l’Espérance Sportive de Tunis, Nabil Maâloul a renoncé officiellement à la plainte qu’il a déposée il y a trois ans à l’encontre...