Tags Posts tagged with "Camp Choucha réfugiés "

Camp Choucha réfugiés 

par -
0
Après la fermeture du camp Choucha en juin 2013

Après la fermeture du camp Choucha en juin 2013, le HCR a continué d’appuyer la Tunisie pour assurer la protection des réfugiés et demandeurs d’asile, conformément à son mandat. C’est dans ce contexte que près de 600 réfugiés et demandeurs d’asile dont 81réfugiés qui attendent leur départ pour un pays tiers, sont installés dans les villes de Ben Guerdane, Médenine et Zarzis, dans le sud de la Tunisie.

Et pour soutenir les réfugiés, le HCR, a adapté un programme d’assistance qui répond aux besoins des réfugiés nouvellement installés en zone urbaine. Il s’agit à titre d’exemple, d’assurer aux réfugiés un accès à des formations professionnelles (plomberie, électricité, coiffure, menuiserie, etc.) leur permettant de monter des microprojets. Les réfugiés reçoivent des cours de langues, notamment le Français, au Centre de Développement Communautaire de Ben Guerdane, et une très grande majorité des enfants de la Choucha sont à présent scolarisés dans les écoles tunisiennes de Ben Guerdane et Zarzis , et ont passé avec succès leurs examens du premier trimestre.

Contacté par Africanmanager, Dalia Achi, responsable de communication du bureau du HCR Tunisie a fait savoir que « Avec ses partenaires, le HCR a entrepris , après la fermeture du Camp Choucha de transférer les services vers les centres urbains avoisinants pour proposer des conditions de vie plus favorables et adéquates. Le HCR veille à protéger les droits de réfugiés (éducation, travail….), nous avons fourni des efforts assidus afin de redonner espoir et dignité aux réfugiés ».

Répondant à une question sur les aides fournies aux réfugiés, elle a affirmé que chaque famille reçoit une aide mensuelle qui oscille entre 200 et 300dt. « Ces aides sont destinées à aider les réfugiés à s’intégrer dans la société locale . Toutefois, ces aides ne seront pas accordées pour longtemps.»a-t-elle ajouté.

Il convient de signaler que depuis la décision de la fermeture du camp Choucha , près de 100 réfugiés ont refusé de quitter le camp , réclamant leur réinstallation dans d’autres pays européens à l’instar de l’Allemagne, le Norvège, Suède…

81 réfugiés attendent leur départ

Selon le bulletin du HCR Tunisie, en réponse à la crise libyenne de 2011 et afin de soutenir la Tunisie à peine remise de sa propre révolution à faire face à un flux massif de déplacés, le HCR avait lancé de mai à décembre 2011 l’Initiative Globale de Solidarité pour la Réinstallation, afin de faciliter la réinstallation des réfugiés accueillis à Choucha dans des pays tiers.

À ce jour, plus de 3 550 personnes ont été acceptées pour réinstallation dans des pays tiers, 3 520 réfugiés sont déjà partis pour leur nouveau pays d’accueil, notamment pour les Etats-Unis, la Norvège, la Suède et l’Allemagne. Actuellement, 81 réfugiés attendent leur départ, et un hébergement est mis à leur disposition à Médenine jusqu’à leur départ, relève la même source.

NBT

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du bloc parlementaire Ennahdha Houcine Jaziri est d'avis que le gouvernement d’union nationale est appelé à prendre en compte les intérêts de...

AFRIQUE

SPORT