Tags Posts tagged with "campagne"

campagne

par -
0
Le PDG de la CNRPS (Caisse Nationale de Retraite et de Prévoyance Sociale)

Une campagne de contrôle visant les logements administratifs relevant de la Caisse nationale de retraite et de prévoyance sociale « CNRPS » sera lancée dans les prochains jours, apprend Africanmanager d’une source bien informée.

Cette campagne sera effectuée en étroite collaboration avec la direction de la propriété foncière, a ajouté la même source. Il s’agit d’une étape importante voire cruciale étant donné que plusieurs dépassements ont été enregistrés au niveau de l’octroi de ces logements à des personnes qui sont à priori des fonctionnaires de l’État.

Cette campagne vient suite à des dépassements qui ont eu lieu et qui ont concerné l’octroi de ces logements à des cadres qui n’appartiennent pas à la CNRPS ou encore à des directeurs généraux relevant des ministères et des consulats possédant déjà des villas luxueuses. Les dépassements ont également concerné l’inadéquation entre les bénéficiaires de ces logements et les critères fixés par la CNRPS.

Il a est signaler, toutefois, que la CNRPS exige certaines conditions pour la récupération de ces logements dont principalement une ancienneté d’affiliation au mois de deux ans à la Caisse, être titulaire en activité (à la date du dépôt de la demande) et ne pas être propriétaire d’un logement dans le même gouvernorat où se situe le logement objet de la demande.

par -
0

Les démocrates américains n’ont toujours pas digéré la défaite cuisante de leur candidate, Hillary Clinton, que, il faut l’avouer, très peu de spécialistes et observateurs ont vu venir. Alors les langues commencent à se délier pour tenter d’expliquer ce cataclysme aux yeux de dizaines de millions d’électeurs… ou de l’exorciser. Le journaliste Ed Klein, qui a déjà pondu un livre sur Hillary Clinton, est revenu, dans le Daily Mail, sur une empoignade entre la démocrate et son mari, Bill Clinton, deux fois président des Etats-Unis, et donc forcément très expérimenté. La passe d’armes entre les deux monstres sacrés de la politique explique bien des choses, et peut-être même la déconvenue de l’ancienne secrétaire d’Etat…

A mesure que l’élection s’approchait, le républicain Donald Trump, restant incroyablement haut dans les sondages durant les derniers jours de la campagne malgré ses nombreuses sorties de route, mettait la pression sur le camp démocrate. Affolés, Mme Clinton et son époux auraient même eu une violente altercation au téléphone à propos de la stratégie de la campagne pour la dernière ligne droite. Ils se sont « hurlé dessus » à tel point que Bill, très remonté contre Mme, aurait balancé son téléphone du haut de son balcon, dixit Ed Klein.

L’explication de ce coup de sang, toujours selon le journaliste : Mme Clinton était déboussolée par sa campagne qui patinait, du fait surtout de l’affaire explosive des mails confidentiels qui transitaient par un serveur privé. Alors que pour Bill, les raisons de la colère étaient plus profondes. L’ancien président a remis en cause l’orientation stratégique de la campagne de sa femme qui, d’après lui, commettait une grosse erreur en négligeant l’adhésion de la classe ouvrière de la Rust Belt, un électorat, il faut le souligner, qui a été décisif dans le triomphe de Trump.

« Bill a tellement rougi de colère pendant sa conversation avec Hillary que j’ai eu peur qu’il ait une crise cardiaque », a confié à Klein un des plus proches conseillers de l’ancien Président.
« Bill disait que le fait d’attaquer Trump constamment pour ses défauts faisait plaisir à l’équipe d’Hillary et aux médias, mais que ce message ne résonnait pas chez les électeurs, particulièrement dans la Rust Belt. En campagne, Bill se présentait toujours comme l’homme qui ressentait votre douleur, mais Hillary avait l’image de quelqu’un d’énervé contre son ennemi, pas quelqu’un qui tendait la main et essayait d’améliorer la vie de la classe ouvrière blanche. […] Bill a également dit que beaucoup d’afro-américains avaient été profondément déçus par les résultats de huit ans d’Obama. Malgré de plus en plus de dépense sociale, les noirs n’avaient pas avancé économiquement, et la criminalité entre noirs détruit leurs communautés. Il disait qu’Hillary aurait dû aller dans les quartiers chauds de Chicago pour condamner la violence. » Hillary aurait dû écouter son époux, qui en sait un rayon sur tout ça, en tout cas beaucoup plus qu’elle.

La démocrate a surtout pêché par excès de confiance, préférant écarter son mari pour montrer à la face du monde qu’elle pouvait y arriver toute seule, comme une grande. Et bien elle a eu tort. « On ne l’écoutait pas, et ça le rendait fou de rage. […] Il m’a dit dès octobre qu’Hillary et ses conseillers étaient en train de se planter », a affirmé le journaliste.

Bill soutenait que les conseillers d’Hillary, surtout Robby Mook (directeur exécutif de campagne) et John Podesta (président de l’organisation de campagne) étaient « sourds » à la détresse économique de millions d’électeurs de la classe ouvrière. En guise de réponse, Hillary a superbement ignoré les alertes de son époux, et lui aurait même balancé à la figure qu’il « était trop vieux et déconnecté de la réalité » pour lui être d’une quelconque utilité. Elle aura beaucoup de temps pour méditer sur ses erreurs d’appréciation, qui ont pétrifié le monde entier en offrant un boulevard à l’imprévisible Trump…

par -
0

Cela fait des années que les juges essayent de coincer l’ex-président français, Nicolas Sarkozy, dont le nom a été cité fréquemment dans une sombre affaire de financement occulte de sa campagne de 2007 par le défunt guide libyen, Mouammar Kadhafi. Avec le témoignage accablant de l’homme d’affaires franco-libanais Ziad Takieddine, la justice a peut-être du grain à moudre pour inquiéter Sarkozy, qui se démène actuellement pour être le champion de son camp – Les Républicains – à la présidentielle d’avril 2017.

Takieddine, qui a mis en relation Sarkozy et Kadhafi en 2005, a affirmé, dans un entretien filmé avec Mediapart, s’être rendu au ministère de l’Intérieur à deux reprises, en 2006 et en 2007, avec des mallettes bourrées d’argent (l’ex-président était à l’époque ministre de l’Intérieur), 5 millions d’euros au total.

Ce mardi 15 novembre, l’homme d’affaire franco-libanais a déclaré : “J’ai découvert des choses qui ne méritent plus d’être cachées”, en ajoutant qu’il a décidé de “raconter exactement les faits à la justice”. Il a indiqué que ce pactole, « qu’il a remis en mains propres », avait été préparé par le régime syrien. Pas avare en détails, il a précisé qu’il a donné cet argent, à deux reprises, à Claude Guéant, qui était le directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur. Takieddine a affirmé être revenu une troisième fois, en janvier 2007, pour cette fois remettre à Sarkozy en personne, dans le logement privé du ministre de l’Intérieur, une valise.

De l’eau au moulin des juges

Mais ce n’est pas fini, Takkieddine livre aussi des éléments précis sur le modus operandi de cette étrange valse de mallettes. Il affirme que c’est Abdallah Senoussi, l’un des patrons des services secrets libyens, qui lui donnait les valises, organisait son voyage en avion, son passage à la douane et son débarquement place Beauvau, à Paris. Il a ajouté qu’il est disposé à tout déballer devant la justice pour « raconter exactement les faits de l’intérieur”. “Je veux dénoncer l’État mafieux dans lequel on est en train de vivre. Je n’en peux plus” lâche-t-il.
“Pourquoi et comment se fait-il, qu’un type comme celui-là puisse prétendre encore une fois à la présidence de la République ? Le peuple français doit réagir !”. A noter que jusqu’ici, Takieddine refusait catégoriquement de mouiller Guéant et Sarkozy, mais il semble décidé à vider son sac. La raison de ce revirement spectaculaire ? On ne la connait pas, pour le moment. Mais toujours est-il que les confidences de cet homme, qui a piloté la signature de nombreux contrats sécuritaires ou pétroliers entre la France et la Libye, est du pain béni pour les juges…

A noter que Senoussi avait déjà déclaré devant la Cour pénale internationale avoir eu vent d’un transfert d’argent de 5 millions d’euros au profit de Sarkozy, en 2006 et 2007 et que Takieddine avait joué les bons offices…
“À ce propos, je dois préciser que Sarkozy m’a, en personne, demandé d’éviter que Saïf Kadhafi ou Bachir Saleh ne soient mis au courant », avait précisé Senoussi. « Et jusqu’à la livraison de la somme, rien n’a en tout cas filtré. Mais je confirme que cette somme a bien été réceptionnée par Sarkozy”, avait-il ajouté.

Mediapart a pris contact avec Guéant, qui a démenti énergiquement les révélations de Takieddine. Quant à Sarkozy, il a préféré garder le silence… jusqu’à son prochain passage devant le juge. Ce qui est sûr c’est que ce nouveau pavé dans la marre complique sensiblement la reconquête du palais de l’Elysée…

par -
0

La campagne Créative France, c’est le nouveau visage que la France, « un vieux pays » dont la culture rayonne dans le monde, veut présenter. Une image qui exhale le dynamisme d’une nation attractive économiquement, qui regorge de talents, dans tous les secteurs et qui a beaucoup à apporter à la Tunisie et au reste de la planète. C’est ce tournant diplomatique majeur, du reste, que le nouvel ambassadeur de la France à Tunis, Olivier Poivre d’Arvor, a « vendu » à l’assistance lors de la cérémonie de lancement de Créative France, hier mercredi 26 octobre 2016 dans la soirée dans sa résidence à la Marsa. Business France, l’agence nationale en charge de l’internationalisation de l’économie française et initiatrice de la campagne, a d’ailleurs installé ses quartiers aux environs de l’Ambassade de France à Tunis. L’affichage est on ne peut plus clair : l’Hexagone a décidé de changer de braquet et d’apporter des correctifs à son rapport au monde, et tient à le faire savoir…

L’ambassadeur de France, devant un parterre d’entrepreneurs tunisiens et français, a arboré hier le costume de VRP (voyageur, représentant et placier) de cette nouvelle France qui veut tout bousculer sur son passage, ou du moins le prétend, qui veut se départir de l’image d’une vieille puissance qui ronronne, se repose sur ses lauriers, pendant que les Anglo-Saxons et les Asiatiques étonnent le monde chaque jour. Le symbole est fort, les mots pour le dire aussi. Olivier Poivre d’Arvor a déclaré qu’il est temps de mettre en veilleuse la France « tour Eiffelesque », la France « Louvresque », la sempiternelle culture quoi, pour faire la promotion de la France qui cause économie, emploi, business. Chiche lui dit la Tunisie, qui justement attend de la France, à quelques semaines de la Conférence internationale sur l’investissement, attend des signaux clairs dans ce sens, lesquels, il faut le dire, tardent à venir. Le Premier ministre tunisien, Youssef Chahed, ne manquera certainement pas de le signifier aux autorités françaises lors de sa visite officielle à Paris les 09 et 10 novembre 2016.

Le tournant de la diplomatie à la hache

Mais, à en croire l’ambassadeur de France à Tunis, la Tunisie, comme du reste la France, n’a pas un problème de savoir-faire mais de faire savoir. Ou plus précisément de communication. Olivier Poivre d’Arvor est d’avis que la Tunisie, qui peut se targuer d’avoir réussi là où beaucoup de ses voisins ont trébuché – la transition démocratique -, est encore plombée par les images, encore dans les têtes, des carnages du Bardo et Sousse, comme la France l’est depuis les tragédies de Paris et Nice. Il propose de clore ces chapitres en frappant les esprits par un habillage résolument moderne et dynamique, comme l’Espagne avait fait sensation avec le musée Guggenheim de Bilbao, point de départ d’une virginité retrouvée et d’un afflux massif de touristes, investisseurs et partenaires pour le pays.

Cette sortie d’Olivier Poivre d’Arvor, qui là a indéniablement un côté professoral, et même donneur de leçon, ne manquera pas de faire parler dans les chaumières. Cette posture tranche avec la diplomatie feutrée, dans la droite ligne de la tradition française, incarnée par l’ancien ambassadeur François Gouyette. Ce dernier avait su, avec doigté, effacer des esprits les turpitudes de son prédécesseur, Boris Bollion. De cette diplomatie classique, qui ne fait pas de vagues, de Gouyette, on est donc passé à l’ère Poivre d’Arvor où les angles sont moins arrondis et les propos plus vifs, plus tranchants, pas du tout dans l’esprit des canons habituels en la matière. D’ailleurs les propos du nouvel ambassadeur sur RTL le 30 août 2016, sur sa mission en Tunisie, raisonnent encore dans toutes les têtes. L’homme de lettres avait fait un choix de mots désastreux, oubliant que les mots ont un poids. A moins qu’il l’ait fait à dessein, inaugurant un nouveau diplomatique qu’on n’a pas vu venir. Ce qui est sûr c’est que le portrait au vitriol de Mediapart, le 12 octobre 2016, donne un autre relief à cette intervention mémorable à bien des égards.

On ne sait pas pour le moment si le Quai d’Orsay assume ce virage diplomatique musclé, sans concession, ou très peu, mais ce qui est sûr c’est qu’on n’a pas eu vent d’un recadrage d’Olivier Poivre d’Arvor par son patron, Jean-Marc Ayrault. Et comme on dit, qui ne dit mot consent. On dira donc, jusqu’à la preuve du contraire, que la diplomatie française en Tunisie a décidé de changer de ton, que ça plaise ou non aux autorités locales. Pour ce qui est des retombées de la campagne Créative France pour la Tunisie, laquelle a indéniablement des aspects très séduisants avec ses « égéries », toutes des personnalités qui brillent dans le monde, on jugera sur pièces…

par -
0

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a reçu, ce lundi 17 octobre 2016, au siège du gouvernement à la Kasbah, le gouverneur de Tunis, Omar Mansour.

Lors de cette rencontre, le gouverneur de Tunis a remis à Chahed un rapport détaillé sur les résultats de la campagne sécuritaire de lutte contre la contrebande et l’étalage anarchique, récemment menée à Tunis.

Le rapport a également porté sur le niveau de l’application de la loi et la lutte contre toutes les formes d’exploitation anarchique des trottoirs.

Le chef du gouvernement a également souligné la nécessité de poursuivre les efforts en matière de lutte contre l’économie parallèle, et ce en coordination avec les structures des ministères de l’Intérieur, des Affaires locales et de l’Environnement, de l’Industrie et du Commerce.

Il a par ailleurs réaffirmé l’engagement du gouvernement à lutter contre toute sorte de violation de la loi.

par -
0

En République centrafricaine, le secteur de l’élevage se reconstruit peu à peu. La guerre civile avait porté un coup terrible à cette activité, selon le site « RFI.fr ».

D’après la FAO, l’agence des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation, ce secteur a reculé de 77% par rapport à son niveau d’avant la crise. Les razzias et les vols de bétail sont les causes principales de cette situation. Aujourd’hui, il faut restructurer la filière élevage et cela commence par relancer les campagnes de vaccination de bétail.

par -
0

Le ministère du Commerce a annoncé, ce jeudi 4 août 2016, le démarrage d’une vaste campagne pour lutter contre la contrebande. Cette initiative est organisée en collaboration avec toutes les unités de la police municipale.

Dans ce contexte 44 équipes effectueront à partir d’aujourd’hui des opérations de contrôle intensif dans plusieurs marchés, a ajouté la même source.

par -
0

La campagne nationale de la valorisation du travail a démontré que la moyenne générale des retards enregistrés a atteint 13.7% et s’est établie à 47% dans les organismes publics. C’est ce qu’a indiqué Kamel Ayadi, ministre de la Fonction publique, de la Gouvernance et de la Lutte contre la corruption.
Lors d’un point de presse organisé ce mardi 19 juillet, il a par ailleurs noté que le taux d’absences justifiées a atteint les 20% pour l’ensemble des employés concernés par le suivi.

par -
0
La BIAT vient de lancer le Pack Business

En cette période estivale, la BIAT lance sa campagne « TRE ETE 2016 » destinée aux Tunisiens résidant à l’étranger, de retour au pays pour les grandes vacances, avec comme slogan « Profitez de votre séjour en Tunisie, la BIAT s’occupe du reste ».
Cette campagne s’articule autour du thème « Les engagements de la BIAT envers les Tunisiens Résidant à l’Etranger ». A cet effet, la BIAT a pris des engagements pour mieux servir sa clientèle: tout d’abord, un moyen de contact et une réponse sous 24 heures à l’ensemble de leurs requêtes. Ensuite, des horaires adaptés sur 20 agences réparties sur tout le territoire et des guichets dédiés aux TRE dans 30 agences. Enfin, une agence itinérante avec un passage dans 15 villes tunisiennes.

Une réponse aux requêtes des Tunisiens Résidant à l’Etranger sous 24 heures

A l’occasion de la campagne estivale, la BIAT s’engage à répondre à toutes les requêtes et demandes d’information provenant de leurs clients tunisiens résidant à l’étranger dans un délai ne dépassant pas 24 heures en mettant à leur disposition plusieurs moyens de contact : par une ligne groupée dédiée à cette clientèle au 31 311 900, par SMS au 58 541 021, par email à l’adresse : tre@biat.com.tn ou à travers les pages facebook de la BIAT et celle de BIAT France.

Des horaires adaptés et des guichets dédiés aux TRE

De surcroit, la BIAT adapte les horaires d’ouverture de 20 de ses 200 agences et de 7 box de change en fonction des disponibilités et du rythme des vacanciers ciblés, afin de mieux les accueillir et les servir. Une permanence quotidienne de 17 heures à 19 heures sera assurée jusqu’au 31 août.
La BIAT aménage également des guichets dans 30 agences, spécialement pour faciliter les transactions de cette clientèle et leur offrir un accueil personnalisé et une prise en charge rapide et de qualité.

Une agence itinérante

Par ailleurs, à l’instar du dispositif de communication préparé par BIAT France lors de son ouverture « BIAT France Tour », la BIAT organise une tournée inédite sous le brand « Tounessna Tour ».  Un bus habillé et doté de conseillers en guise d’agence itinérante est destiné à parcourir le territoire tunisien du 18 juillet jusqu’au 5 août, avec une halte dans 30 villes et villages  dans le but d’aller à la rencontre des tunisiens résidant à l’étranger. Le planning de « Tounessna Tour » est au niveau des pages facebook de la BIAT et de BIAT France et grâce à un lien mis à disposition sur le site institutionnel de la BIAT.
Les commerciaux présents dans le bus seront à la disposition de notre communauté à l’étranger pour les prendre en charge et répondre à leurs demandes et besoins.

Des actions terrain notamment à bord des car-ferries de la CTN et dans les principaux aéroports tunisiens

Pour la 4ème année consécutive, des actions commerciales sont entreprises à bord des «Car-Ferries» de la Compagnie Tunisienne de Navigation, à savoir « le Tanit » et « Le Carthage ». Du 22 juin au 19 septembre 2016 et durant 45 traversées sur Gênes et Marseille, les commerciaux de la BIAT rencontreront les TRE voyageurs pour leur fournir toutes les informations et les conseils pour leurs projets en Tunisie. En prime, la BIAT offre à ses clients l’occasion  de gagner une tablette numérique tactile en  participant au « Grand Jeu BIAT TRE 2016 ».
D’autres actions sont prévues dans les trois aéroports « Tunis Carthage », « Monastir » et « Djerba » en partenariat avec Nouvelair. A cette occasion, la BIAT organise un jeu concours avec comme lots à gagner des billets d’avion France/Tunisie à gagner.

A travers sa campagne estivale « TRE ETE 2016 », la BIAT s’emploie à concentrer tous ses efforts afin de servir au mieux les tunisiens installés à l’étranger, à travers une équipe spécialisée, dédiée à ce marché et des engagements pris pour la durée de la campagne. Rappelons que la BIAT ambitionne d’être un acteur de référence au service des Tunisiens de l’étranger et qu’elle ne s’est pas contentée de sa présence en Tunisie mais elle est également présente en France depuis novembre 2015 à travers sa filiale BIAT France.

Grâce à ce dispositif, la BIAT vise à consolider son image de banque leader de la place et conforter sa proximité avec la clientèle TRE en leur réservant un accueil et une prise en charge personnalisés.

par -
0
Les étalages anarchiques et les marchands ambulants ont disparu mercredi dans la plupart des rues principales de la capitale et en particulier de la Rue Charles 

Les unités mixtes de la police municipale et des forces de l’ordre relevant du district de la sécurité nationale du Grand-Tunis ont mené, hier vendredi, une vaste campagne de lutte contre les étalages anarchiques.

Selon un communiqué du ministère de l’Intérieur publié samedi, la campagne s’est soldée par la saisie d’une quantité de feux d’artifice et de jouets en plastique d’origine inconnue, ainsi qu’une panoplie de produits cosmétiques, de parfums et de détergents contrefaits.

par -
0

Ce mercredi 6 avril 2016 a démarré la campagne nationale « fabriqué en Tunisie », une initiative de l’UGTT pour faire la promotion du savoir-faire tunisien et la qualité des produits locaux.

Le secrétaire général de la Fédération générale du textile, du cuir et des chaussures, Habib Laahzemi, a déclaré que cette campagne est braquée prioritairement sur son secteur d’activité et qu’elle s’adresse avant tout au consommateur tunisien. Il a ajouté que le but de la manoeuvre est de préserver des milliers d’emplois et tonifier l’économie tunisienne malmenée par la masse des importations.

Cette campagne nous rappelle ce qui se fait sous d’autres cieux, en France par exemple avec le label « Fabriqué en France », pour donner un meilleur destin aux produits locaux au moment où le rouleau compresseur de l’offre chinoise, certes moins chère mais de bien moindre qualité, écrase complètement les marchés occidentaux…

par -
0

La foire du livre de Tunis, qui débute demain vendredi 25 mars 2016 au palais des foires du Kram, est l’occasion pour le ministère de l’Education nationale de lancer une initiative qui vise à réconcilier les élèves avec le précieux objet. Le ministère fera venir au salon 2500 élèves et distribuera 2600 bons d’achat de 15dt. Au menu également 52 excursions sur différentes localités de la Tunisie.

7 ateliers sont prévus pour les élèves et une tente les accueillera dans la place centrale du palais des foires.

L’initiative du ministère est intitulée « La réconciliation de l’élève avec le livre ».

Enfin sachez que la foire du livre s’achève le 03 avril 2016.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du Front Populaire Ammar Amroussia a déclaré que les symptômes d’une explosion sociale sont très visibles, notamment avec la montée de la...

AFRIQUE