Tags Posts tagged with "capitaux tunisiens à l’étranger"

capitaux tunisiens à l’étranger

par -
0
Stack of files

Des responsables et des personnalités tunisiennes font partie des évadés fiscaux dévoilés par la fuite des Panama Papers. Des noms et des détails pourraient être publiés ce soir.

La plus grande fuite de documents de l’histoire, Panama Papers est le nom donné à la fuite de 11,5 millions de documents appartenant à la compagnie Mossack Fonseca, une compagnie panaméenne considérée parmi les plus grands fournisseurs de services offshore dans le monde. Les documents dévoilent des informations collectées par Mossack Fonseca sur les « évadés fiscaux » dans le monde. Il exposent les noms d’entreprises, mais aussi de personnes qui ont choisi de s’implanter dans les 21 paradis fiscaux les plus populaires sur les 40 dernières années.

Activité légale ou évasion fiscale ?

Cela dépend du pays d’origine. Dans certains pays, notamment ceux du Golfe, l’implantation dans les paradis fiscaux est considérée « légale ». Dans d’autres, il s’agit d’une évasion fiscale, puisque l’investissement ou le transfert de fortunes vers des pays comme le Panama, British Virgin Islands, Bahamas ou encore Seychelles ne vise qu’à éviter le fisc. Les impôts de ces pays parfois décrits comme le trou noir de l’économie mondiale ne dépassent généralement pas les 3%.

Des dirigeants et de grands politiciens impliqués

Parmi les personnalités épinglées par ces fuites figurent des politiciens, impliquées directement dans des affaires de transferts de fonds vers ces paradis fiscaux. Le site du Consortium International des Journalistes d’Investigation (ICIJ) cite des chefs d’États dont le Président de l’Argentine, Mauricio Macri, le Premier Ministre islandais  Sigmundur Davíð Gunnlaugsson, Le roi Salman Ben Abdulaziz de l’Arabie Saoudite, l’ex émir du Qatar Hamad Ben Khalifa Al Thani et son Premier Ministre Hamad ben Jassem al-Thani, le Président des Émirats Arabes Unis et et émir d’Abu Dhabi, Khalifa bin Zayed bin Sultan Al Nahyan et le précédent Premier Ministre irakien Iyad Allaoui.

L’ICIJ parle également de l’implication indirecte de plusieurs autres dirigeants, dont le président russe Vladimir Poutine ( par le biais de ses amis proches), le roi Mohamed VI du Maroc (via son bras droit Mounir Majidi), le PM britannique David Cameron (via son père Ian Cameroun), ou encore le neveu du président sud-africain Jacob Zuma (Clive Khulubuse Zuma).

Des tunisiens parmi les évadés fiscaux

Le site tunisien, Inkyfada (propriété de l’ONG Alkhatt) mène une enquête sur les citoyens tunisiens impliqués dans l’affaire Panama Papers. Le site parle déjà de « liens existants entre des citoyens tunisiens, qu’ils soient actionnaires, avocats ou directeurs et des sociétés offshore, domiciliées dans les paradis fiscaux ». La publication des résultats de ces enquêtes devraient commencer dès ce soir, selon le site.

En attendant, les informations disponibles jusqu’à présent sont dévoilée par l’ICIJ sur Cartodb et figurent dans la carte des pays d’origine des personnes et des entreprises implantées dans les paradis fiscaux. Nous y trouvons jusqu’à l’heure 4 compagnies, pour le compte de 3 clients, avec 5 bénéficiaires et 25 actionnaires.

hjbcchbg

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive accordée ce mercredi 28 septembre à Africanmanager, Fadhel Abdelkefi, ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, a...

AFRIQUE

SPORT