Tags Posts tagged with "Centre d’étude"

Centre d’étude

par -
0

L’Instance Nationale de Lutte contre la Corruption (INLUCC) lancera bientôt un centre d’étude, de formation et d’information sur la lutte contre la corruption.
Ce dernier sera chargé de la mise en place d’un programme pour la prévention et la lutte contre le terrorisme, à travers des activités éducatives et culturelles contre le terrorisme, a indiqué Samia Kamarti, coordinatrice du projet.
Cette initiative ciblera les enfants, les jeunes, les universitaires, a-t-elle ajouté, lundi, dans une déclaration à l’agence TAP en marge d’un atelier sur la culture de lutte contre la corruption organisé, jeudi, à Tunis, par l’INLUCC.
Le centre aura, également, pour mission de mettre en place une documentation et une base de données sur le phénomène de la corruption afin de faciliter la tâche de l’INLUCC et des établissements et organismes concernés par la lutte contre la corruption, a-t-elle expliqué,
 » Nous voulons que ce centre, qui sera placé sous la tutelle de l’Instance nationale de lutte contre la corruption, soit une salle des opérations dans notre guerre contre la corruption « , a, pour sa part, souligné Chawki Tabib, président de l’INLUCC. Le lancement de ce centre est prévu pour le 9 décembre prochain à l’occasion de la Journée mondiale de la lutte contre la corruption, a-t-il dit.
 » Nous en avons besoin pour diagnostiquer les établissements et secteurs touchés par le phénomène de corruption, définir les objectifs et mettre en place une feuille de route », a-t-il précisé.
Selon Chawki Tabib, l’instance est appelée à faire un travail stratégique. Au moins 6 des 9 missions de l’Instance ne peuvent être assurées sans l’aide de ce centre.
 » Nous avons besoin d’un tel centre pour proposer, par exemple, des politiques de lutte contre la corruption, donner son avis sur les projets de loi relatifs à la lutte contre la corruption, mettre en place une base de données sur la corruption en Tunisie, organiser des campagnes de sensibilisation contre la corruption ou encore pour faire des études et des recherches sur la corruption en Tunisie « , a expliqué Chawki Tabib.
Le gouvernement n’était pas le seul à soutenir cette initiative. Selon Tabib, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et l’Agence Coréenne de Coopération Internationale (Koica) ont, aussi, soutenu la création du centre.
Le centre sera ouvert à tous pour soutenir les efforts de lutte contre la corruption.  » Nous n’épargnerons aucun effort pour la réussite de ce projet « , a-t-il indiqué.
Des experts et des universitaires collaborent avec l’INLUCC pour la mise en place de ce centre dont  » les travaux sur les objectifs et les moyens ont, déjà, commencé depuis quelques mois « , selon Chawki Tabib.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du Front Populaire Ammar Amroussia a déclaré que les symptômes d’une explosion sociale sont très visibles, notamment avec la montée de la...

AFRIQUE