Tags Posts tagged with "cession d’actions"

cession d’actions

par -
0

La Grande Bretagne est sortie de l’Europe. Le même jour, la seconde grande banque publique de la place, annonce qu’elle compte aussi faire son propre «Brexit». La BNA (Banque Nationale Agricole) ne sortira pas du système financier tunisien ou la Tunisie carrément, elle se défait seulement de quelques «bijoux de famille».

En prévision de son AGO, le 29 juin 2016, pour présenter les états financiers de 2015, la BNA  a tenu ce vendredi 24 juin 2016 une communication financière. Une action qui marque le retour de cette banque à la communication après des années de diète et qui intervient surtout après les recommandations du «Full Audit», un premier Business Plan corrigé par la BCT et un second qui vient d’être adopté en avril dernier. C’est aussi et surtout, la 1ère sortie publique du nouveau DG, Habib Belhaj Gouider (HBG), fraichement débauché du secteur privé il y a quelques 6 mois.

  • La SFB, poule aux œufs d’or

Cette rencontre avec les analystes financiers et boursiers ainsi que les journalistes, a été d’abord l’occasion de présenter les résultats de la banque. On retiendra à cet effet surtout, un résultat net (RN) de 25,355 MDT, à première vue en baisse drastique après le 50,818 MDT de 2014. Une lecture plus rationnelle démontre cependant que ce n’est que le simple résultat du profond toilettage qu’entreprend la banque depuis quelques mois. Le DG n’est pas d’un avis contraire, d’ailleurs il déclare devant les experts : «je suis tranquille en voyant ces chiffres, car la banque est en train d’asseoir sa solidité financière». Et HBG d’ajouter : «nous faisons une lecture positive de ce résultat, car la BNA va désormais vers l’avenir, avec un socle financier solide».

hgb

Le DG de la BNA a ensuite parlé de cet avenir qui dessinerait, presqu’en rose, en tout cas meilleur pour celle qui est déjà 2ème banque de la place en termes de total bilan, de PNB et d’encours de dépôts (après la Biat), 2ème aussi en termes de capitaux propres après la STB et 1ère en termes de crédit..

  • Une exposition de 250 MDT dans l’immobilier. A réduire !

 Et c’est dans ce cadre que le DG de la BNA annonce que la banque a pris la décision de vendre ses bijoux de famille ou les actifs les plus juteux. Elle a déjà commencé à le faire en vendant le tiers de ses participations à la SFBT, qui lui a déjà rapporté une plus-value de 88,4 MDT. La banque devrait continuer à vendre du papier SFBT, au moins au cours des deux prochaines années. Pour les 2 prochaines années, le papier SFBT devrait rapporter plus de 223 MDT.

Cette «Brexit» ne concernera d’ailleurs pas que le papier SFBT, entreprise productrice de boissons dont la bière où elle est le principal producteur, mais d’autres actifs ou secteurs. HBG a cependant évité de détailler, attendant la décision de son conseil d’administration à ce propos. Tout ce qu’il dira, c’est que «la cession des actifs, pourrait se faire d’un bloc» et non à petites quantités.

  • Pas de «Brexit» immédiat de l’AMI

Le «Brexit» financier de la BNA devrait aussi concerner le secteur immobilier où la banque publique est l’un des acteurs majeurs à travers au moins 4 filiales, pour ne pas parler de l’un ou deux autres canards boiteux. Ce qui est pour l’instant sûr, c’est que la BNA s’achemine vers une sérieuse réduction de la voilure de son exposition dans le secteur immobilier. Cette exposition immobilière est aujourd’hui évaluée à 250 MDT. La réduction de cette exposition anticipe en fait l’application de la norme prudentielle avec les parties liées et plus précisément le ratio de concentration que prépare la BCT. «L’option de réduire notre présence dans le capital et notre exposition en matière de crédit, existe bel et bien et pourquoi pas la cession d’une partie du capital s’il y a un intérêt», indique HBG, DG de la BNA. La banque n’exclue pas non plus de céder ses 25% dans le capital de l’assureur AMI où la BNA est déjà au conseil d’administration. L’éventualité n’est cependant pas applicable dans l’immédiat. Pour l’instant, la BNA veut créer des synergies, en matière de banque-assurance, avec son ancien partenaire la CTAMA et avec AMI. Le passage à l’action de cession pourrait se décider en fonction du volume d’affaires que la banque développera dans ce secteur.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du Front Populaire Ammar Amroussia a déclaré que les symptômes d’une explosion sociale sont très visibles, notamment avec la montée de la...

AFRIQUE

SPORT