Tags Posts tagged with "Chadli Ayari,"

Chadli Ayari,

par -
0
Chedli Ayari a exprimé sa déception par le faible taux de croissance enregistré pour le 3ème trimestre 2013

Le gouverneur de la banque centrale de Tunisie (BCT) Chadli Ayari a souligné, mardi, à Tunis, que les dépositaires auprès des banques tunisiennes n’ont pas retiré leurs fonds, vu leur confiance en le système bancaire tunisien, malgrè la polémique soulevée par le projet de loi sur les banques et les établissements financiers concernant les risques de faillites.
Ayari a indiqué, lors d’une séance plénière de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), que conformément aux indicateurs de la BCT , les banques tunisiennes ne courent pas de risques de faillites, à l’exception de deux banques qu’il n’a pas nommées. Et de poursuivre que la loi, actuellement en vigueur en Tunisie, « n’offre pas aux dépositaires un mécanisme de protection de leurs fonds, ni de dédommagements.
Il a fait remarquer que le projet de loi, présenté pour adoption, « offre une protection à tous les agents des banques ainsi qu’aux dépositaires », reconnaissant que la nouvelle loi comprend plusieurs lacunes et que certaines de ses dispositions doivent être amendées. Elle permettra, cependant, d’améliorer le rendement des banques et ne mène pas à leur faillite ».
Le gouverneur de la BCT a précisé que les dispositions relatives à la finance islamique, parues dans le projet de Ioi « ne touchent pas à la neutralité de la loi », alors que des députés de l’ARP, notamment ceux de l’opposition, considèrent que certaines dispositions revêtent des dimensions idéologiques.
Selon Ayari, l’économie tunisienne est en retard de 10 ans, comparée à certaines économies dans la région (Maroc, Jordanie), ajoutant que la solution pour l’économie nationale réside en l’intégration dans l’économie ouverte, ce qui exige d’aller de l’avant sur la voie des réformes.

par -
0
Le gouverneur de la BCT

Le gouverneur de la BCT, Chadli Ayari et le président de la QNB (Qatari National Bank) et ministre qatari des Finances Al Cherif Al Imadi, ont signé, mercredi 20 novembre, au siège de la BCT, une convention de dépôt de 500 MUS (750 MDT), de la part du Qatar au profit de la Tunisie. Ce dépôt, genre de prêt, est remboursable sur 5 années avec un taux d’intérêt variant entre 2,5 et 3 %, selon nos informations.

Les 500 MUD seront mis en dépôt à la QNB Tunis et non à la BCT, mais toujours au profit de la Tunisie. Ils ne devraient donc pas émarger sur l’endettement public tunisien, mais devraient au contraire gonfler les réserves tunisiennes en devises et alléger la pression sur ces réserves, au moment où la Tunisie engage des dépenses d’achats extérieurs, pour la Compagnie des phosphates, les importations en pétroles et autres matières premières, notamment le blé.

Le dépôt, chez la QNB Tunis et non à la BCT, servira deux objectifs. D’abord à la QNB Tunis elle-même où il émargera dans la structure même de son capital, qui n’avait jusqu’alors pas reçu les 500 MUS de l’augmentation de son capital de la part du gouvernement qatari. Le dépôt à la QNB Tunis, produira aussi des intérêts qui devraient couvrir les intérêts que supporterait le gouvernement tunisien. Chez nos amis, les Qataris, on pense à tout et fait ainsi d’une pierre deux coups : assurer l’augmentation du capital de la QNB Tunis et faire un geste en direction du gouvernement islamiste d’Ali Larayedh.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du Front Populaire Ammar Amroussia a déclaré que les symptômes d’une explosion sociale sont très visibles, notamment avec la montée de la...

AFRIQUE