Tags Posts tagged with "chantiers"

chantiers

par -
0

 » Les ouvriers des chantiers travaillant dans tous les secteurs d’activités observeront le 12 octobre 2016 un mouvement de protestation dans toutes les régions du pays pour revendiquer la régularisation définitive de leur situation précaire « , ont annoncé jeudi les coordinateurs régionaux des ouvriers des chantiers.
Lors d’un point de presse tenu à Tunis, Sami Khélifi, coordinateur régional des ouvriers des chantiers dans la région de Jendouba a souligné que les 59 mille ouvriers dont 5% sont des diplômés du supérieur, revendiquent leur intégration dans la fonction publique et la régularisation de leur situation financière et sociale ainsi que la garantie de la couverture sociale et sanitaire.
 » Un délai de 15 jours sera accordé au gouvernement pour prendre des mesures sérieuses et efficaces en annonçant la régularisation de notre situation même à travers une démarche progressive mais en fixant des délais précis « , a-t-il dit, menaçant de la poursuite des mouvements de protestation jusqu’à satisfaction de leurs revendications qu’il a qualifiées de  » légitimes « .
De son côté, Mohamed Akremi, coordinateur régional des ouvriers des chantiers dans la région de Médenine a déclaré que le dossier des ouvriers des chantiers n’a jamais été traité avec le sérieux requis depuis le déclenchement de la révolution.  » Des milliers d’ouvriers opérant dans tous les secteurs d’activités et déployant des efforts gigantesques pour servir le pays vivent depuis six ans dans des situations précaires et inhumaines « , a-t-il dit.
 » Nous sommes soumis à la loi de la fonction publique alors que nous ne bénéficions ni d’un salaire respectable conforme à nos qualifications et diplômes ni de la couverture sociale « , a-t-il ajouté.
 » Nous travaillons quarante heures par semaine, nous n’avons pas droit à un congés et nous sommes payés aux alentours de 300 dinars par mois « , a souligné, pour sa part, Fayçal Attouri, coordinateur régional des ouvriers des chantiers dans la région de Kasserine, faisant remarquer qu’il existe des disparités entre les régions au niveau des salaires et de la couverture sociale.
 » Si notre situation n’est pas régularisée nous arrêterons de travailler « , a-t-il prévenu.

par -
0
Une mère a tenté de suicider lors de la conférence de presse qui a eu lieu ce mardi

« Le dossier des ouvriers de chantiers est encore traité de manière improvisée et non étudiée favorisant l’injustice et l’inégalité, notamment au niveau des salaires et de la couverture sociale », a indiqué, vendredi, Mounir Hassine, président de la section de Monastir relevant du Forum tunisien des droits économiques et sociaux.
Lors d’une conférence de presse tenue au siège du FTDES à Tunis pour présenter les résultats d’une étude sur les ouvriers de chantiers, l’intervenant a souligné que « ce dossier qui concerne environ 67 mille personnes appartenant à une catégorie sociale vulnérable et précaire, est caractérisé par le manque de transparence et beaucoup de corruption ».
« A travail égal, les salaires diffèrent d’une région à une autre sans dépasser dans tous les cas les 250 dinars, a-t-il dit, ajoutant que certains bénéficient de la couverture sociale alors que d’autres en sont privés ».
Il a, en outre, ajouté que la situation de quelque 3860 ouvriers n’est pas encore régularisée, alors qu’ils devaient être titularisés en 2015.
Il a estimé que la résolution du problème des ouvriers de chantiers qui travaillent dans des conditions précaires et indignes a toujours été traitée par des solutions provisoires pour apaiser les tensions.
De son côté, Chadia Chamtouri, présidente de l’association de défense des droits des ouvriers de chantiers a appelé le gouvernement à fixer une date pour la régularisation de la situation des ouvriers de chantiers à travers leur intégration dans la fonction publique, la généralisation de la couverture sociale et l’augmentation des salaires afin qu’ils soient supérieurs au SMIG qui est de 380 dinars. Pour sa part, Abderrahmane Hedhili, président du FTDES a indiqué qu’un conseil ministériel pourrait se tenir le 25 janvier prochain pour examiner le dossier des ouvriers de chantier. Réalisée sur un échantillon de 27 mille ouvriers de chantiers répartis sur 8 régions différentes (Siliana, Béja, Jendouba, le Kef, Kasserine, Sidi Bouzid, Mahdia et Bizerte), l’étude a comporté une série de recommandations dont la mise en place d’un programme global pour revoir la répartition des ressources humaines selon les besoins, l’identification des nouveaux besoins du marché de l’emploi, l’attribution d’encouragements pour inciter les jeunes à s’installer à leur propre compte et l’encouragement du recrutement dans le secteur privé pour renforcer l’économie sociale et solidaire.
A noter que les ouvriers de chantiers travaillent dans l’agriculture, le gardiennage et le nettoyage.

TAP

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du bloc parlementaire Ennahdha Houcine Jaziri est d'avis que le gouvernement d’union nationale est appelé à prendre en compte les intérêts de...

AFRIQUE

0
La Commission Economique pour l’Afrique (Bureau pour l’Afrique du Nord) et le Secrétariat général de l’Union du Maghreb Arabe (UMA) ont tenu hier mardi...

SPORT