Tags Posts tagged with "chef"

chef

par -
0
L'Etat islamique (EI) est dans le viseur de la communauté

Hafez Saïd, à la tête de l’organisation Etat islamique (EI) en Afghanistan et au Pakistan, a trouvé la mort dans une attaque américaine en juillet 2016, dans la province afghane de Nangarhar, d’après le Pentagone.

Cette liquidation, un coup très dur pour Daech qui fait tout pour prendre racine au Pakistan et en Afghanistan, a eu lieu au cours d’actions conjointes des forces spéciales américaines et afghanes contre l’EI au sud de la province le mois dernier, a confié hier vendredi Gordon Trowbridge, porte-parole adjoint du Pentagone. « Les forces américaines ont mené une frappe visant Hafez Saïd (…) dans le district d’Achin, dans la province de Nangarhar le 26 juillet, entraînant sa mort », a-t-il précisé.

Ce dirigeant de Daech « était connu pour participer directement aux attaques contre les forces américaines et de la coalition, et les activités de son réseau terrorisaient les Afghans, particulièrement dans le Nangarhar », a ajouté Trowbridge.

On ne connait pas encore officiellement les circonstances dans lesquelles cette frappe s’est produite, mais un responsable américain a déclaré à la BBC qu’Hafez Saïd avait été exécuté à l’aide d’un drone.

Le même Hafez Saïd avait été donné pour mort en juillet 2015 par les autorités afghanes, dans une attaque de drone américaine qui avait ciblé plusieurs dizaines de responsables de l’EI dans le Nangarhar, près de la frontière pakistanaise. Cette opération avait eu lieu moins de six mois après une autre frappe qui avait permis d’abattre Abdul Rauf Khadim, dont on dit qu’il est le deuxième dirigeant de l’EI au Pakistan.

par -
0

Le chef terroriste tunisien, émir de la région de Hraoua, à l’ouest de Syrte, le dénommé Abou Moussa Ettounsi, a pris la fuite après avoir découvert que sa tête était mise à prix suite à un conflit entre les djihadistes tunisiens et certains chefs de Daech .

Selon des sources citées par le quotidien Assarih, Abou Moussa s’est volatilisé avec en sa possession de grosses sommes d’argent en dollars américains et en dinars libyens, vers une destination encore inconnue, tout comme ses compagnons, au nombre de 25, qui l’ont suivi dans sa fuite.

Les autorités sécuritaires tunisiennes, l’Armée et la Garde nationale ont pris toutes les précautions pour parer à toutes les éventualités liées à cette disparition, ajoutent les mêmes sources.

par -
0
L’Union mondiale des ulémas musulmans

Le chef des combattants du groupe Daech à Fallouja, a été tué par une frappe aérienne, en pleine offensive des forces irakiennes pour reprendre la ville aux jihadistes, a indiqué un porte-parole de la coalition anti-Daech.

«Nous avons tué plus de 70 combattants ennemis, y compris Maher Al-Bilawi, qui était le commandant des forces de Daech à Fallouja», a déclaré le colonel américain Steve Warren, précisant que la coalition menée par les Etats-Unis avait mené plus de 20 bombardements par air et avec de l’artillerie ces quatre derniers jours. «Ceci ne va bien entendu pas pousser complètement l’ennemi à abandonner le combat mais c’est un coup. Cela crée de la confusion et pousse son numéro deux à gravir un échelon. Cela force les autres dirigeants à revoir leurs positions», a-t-il ajouté.

par -
0

Les autorités afghanes ont confirmé, dimanche 22 mai, la mort du mollah Akhtar Mansour, chef des talibans lors d’un raid américain, portant un coup sévère au mouvement islamiste insurgé. « Le mollah Akhtar Mansour était surveillé depuis un certain temps », indiquent dans un communiqué les services afghans. Il « a été tué dans une frappe de drone hier (…) au Baloutchistan », province du sud-ouest du Pakistan.

Si Washingon a estimé samedi que la mort du chef taliban était « probable », aucune confirmation officielle américaine n’a toutefois été donnée pour l’heure. Le Pakistan, lui, ne s’est pas encore exprimé officiellement.

Les Américains avaient annoncé, samedi, avoir procédé à une frappe aérienne, le visant à la frontière entre l’Afghanistan et le Pakistan, et être « toujours en train d’évaluer les résultats de cette frappe ». « Nous livrerons d’autres informations lorsqu’elles seront disponibles », avait dit le porte-parole du Pentagone, Peter Cook, précisant que la frappe a été autorisée par le président américain Barack Obama en personne.

par -
0
Le 1er salon méditerranéen de la restauration « Food'In Sud » à

Le 1er salon méditerranéen de la restauration « Food’In Sud » à Marseille avec la participation de 6 chefs tunisiens, a ouvert ses portes le 16 et se poursuivra au 18 mars. Food’in Sud a pour objectif de partager les expériences entre les professionnels de la filière pour les territoires de la grande région sud en France et les pays du bassin méditerranéen, dont la Tunisie qui est fortement représentée par de grands chefs tunisiens.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive accordée ce mercredi 28 septembre à Africanmanager, Fadhel Abdelkefi, ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, a...

AFRIQUE

SPORT

0
L'avion privé de Cristiano Ronaldo, attaquant portugais du Real Madrid, a été victime d'un grave accident lundi soir à l'atterrissage à l'aéroport de Barcelone. Son train...