Tags Posts tagged with "chefs d’entreprises français"

chefs d’entreprises français

par -
0
Dans le cadre du programme des bourses Michel-Foucault pour les lettres et les sciences humaines et sociales

Le moins qu’on puisse dire est que la Côte d’Ivoire fait l’objet de toutes les attentions en ce moment. La visite du chef du gouvernement tunisien, Habib Essid (25 et 26 avril 2016), a coïncidé avec celle du Medef (Mouvement des entreprises de France, la plus importante organisation patronale du pays). Mais cette fois les Français ont sorti l’artillerie lourde ; en effet Pierre Gattaz, le président du Medef, a fait le déplacement avec pas moins de 150 chefs d’entreprise. C’est la plus importante mission d’affaires française depuis 20 ans…

Mais il est vrai qu’il y a urgence pour les businessmen français, avec l’appétence des Turcs, Chinois, Marocains et maintenant Tunisiens pour le marché ivoirien. La France demeure « le premier investisseur en Côte d’Ivoire », cependant sa part de marché a bien fondu, dégringolant de 28 % à 11 % en dix ans, a affirmé hier mardi 26 avril Pierre Gattaz. Pour alerter et mobiliser les troupes, il a ajouté lors d’un point de presse : « La France doit se réveiller (…) Si on ne fait rien, si on ne bouge pas, si on reste terrorisé en France par la mondialisation, ça va aller de mal en pis ».

Mobilisation tous azimuts

Le patron des patrons jette également la pierre dans le jardin des décideurs politiques français en soulignant leur concours pour accompagner la reconquête des territoires perdus en Côte d’Ivoire. « Le rôle des politiques est important, à savoir jouer gagnant-gagnant, surtout sans arrogance. Il faut être humble », a déclaré Gattaz.

Le Medef, qui est en terre ivoirienne depuis le lundi 25 avril 2016, affiche clairement ses ambitions : « revenir dans le peloton de tête » des entreprises étrangères qui opèrent dans le pays. On a appris que 75% des  150 chefs d’entreprise français présents actuellement à Abidjan sont là-bas pour nouer avec les PME ivoiriennes un « partenariat dans la durée et en mode gagnant-gagnant ». Ils ont quatre jours pour y arriver. Mais le président du Medef prend déjà rendez-vous et fixe le cap : « Il ne faut pas être là pour six mois (…) il faut y être pour les dix, vingt et cinquante prochaines années et construire dans la durée ».

La France est dans les petits papiers des autorités

Côté ivoirien également, on accueille avec enthousiasme ce regain d’intérêt pour la Côte d’Ivoire, où les chantiers affluent depuis qu’Alassane Ouattara est à la tête du pays après une guerre civile qui a fait 3000 morts et plombé l’économie. « Il faut venir s’installer en Côte d’Ivoire », a tonné Jean-Baptiste Kacou Diagou, président de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI). « À partir de la Côte d’Ivoire, vous avez une plate-forme qui peut vous permettre de rayonner facilement dans toute l’Afrique de l’Ouest », a-t-il ajouté. Un argument qui sonne toujours aussi bien dans l’oreille des investisseurs, d’où qu’ils viennent.

La Côte d’Ivoire, qui est la locomotive de l’économie de l’Afrique francophone, mise sur les entreprises françaises pour assurer la transformation industrielle de ses produits agricoles, un projet titanesque qui pourrait lui valoir plusieurs points de croissance.
Enfin sachez que d’après les chiffres officiels, 640 entreprises françaises se sont installées en Côte d’Ivoire et qu’elles pèsent un tiers du produit intérieur brut.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du bloc parlementaire Ennahdha Houcine Jaziri est d'avis que le gouvernement d’union nationale est appelé à prendre en compte les intérêts de...

AFRIQUE

0
West African Gas Pipeline (WAGP) va à terme être la plus importante infrastructure gazière en Afrique de l'Ouest et fera la jonction entre le...

SPORT

0
Lors d'une réunion tenue mardi après-midi a Tunis à l'occasion de la célébration du 20e anniversaire de l'association tunisienne de boxe française (Savate) en...