Tags Posts tagged with "chiffres d’affaires"

chiffres d’affaires

par -
0

Au cours du 3ème trimestre 2016, le chiffre d’affaires de la société L’Accumulateur Tunisien Assad a connu une augmentation de 19,5% comparé à la même période de l’année 2015 passant de 13.4 millions de dinars à 16.0 millions de dinars.
Globalement et pour les 9 premiers mois de 2016, le chiffre d’affaires est resté stable comparé à la même période de 2015.
Sur le marché local, le chiffre d’affaires a diminué de 10,8% par rapport à la même période de l’année dernière et ce, suite à des conditions climatiques très défavorables ; ainsi le chiffre d’affaires local est passé de 18.2 MDT à 16.2 MDT.
Sur le marché export, le chiffre d’affaires a augmenté de 5,8% passant de 28.6 MDT à 30.2 MDT et ce essentiellement grâce aux bonnes performances de la filiale algérienne.
La production de la période a diminué de 5,4% par rapport à la même période de l’année 2015.
Les investissements de la période ont été de l’ordre de 0.9 MDT.
L’endettement total a diminué de 1.5 millions de dinars, soit en baisse de 2,5%. En effet, il est passé de 59.2 millions de dinars au 31 décembre 2015 à 57.7 millions de dinars au 30 septembre 2016. Il est à rappeler que ce montant englobe 25 millions de dinars d’obligations convertibles en actions.

par -
0
Au terme des neuf premiers mois 2014

Durant le 3ème trimestre 2016, le chiffre d’affaires de City Cars a enregistré une importante augmentation de 37,6% pour atteindre 46,554 millions de dinars (MD) contre 33,827 MD courant la même période en 2015.
Au  terme  des  neuf  premiers  mois  2016,  le  chiffre  d’affaires  a atteint  117,571 MD contre
100,102 MD durant la même période en 2015, enregistrant ainsi une remarquable hausse de
17,5%.
Les  produits des placements ont connu une  baisse de 0,621 MD au terme des neuf premiers
mois 2016, passant de 2,697 MD au 30/09/2015 à 2,076 MD au 30/09/ 2016.
La masse salariale s’est élevée au 30/09/2016 à 1,636 MD contre 1,423 MD au 30/09/2015, soit
une évolution de 14,9%.

par -
0
Légère décroissance du chiffre d’affaires de l’ordre de (-1

Le chiffre d’affaires de la Société Artes, pour la période du 1er janvier 2016 jusqu’au 30 septembre 2016, s’élève à 131,317 millions de dinars (MD) contre 119,519 MD durant la même période de l’année 2015, enregistrant ainsi une augmentation de + 9,87 %.
La trésorerie nette arrêtée au 30/09/2016 est de +99,881 MD contre 130,430 MD au 30/09/2015.
Artes a également enregistré une augmentation des produits financiers de 24,138 mille de dinars (+0,36%) au 30/09/2016, par rapport à la même période de l’année 2015.
L’augmentation de la masse salariale de +0,559 MD (+16,35 %) au 30/09/2016 par rapport à la même période de l’année 2015 est justifiée essentiellement par les recrutements réalisés durant la période.

par -
0

La Sotetel sort la tête de l’eau, après des années de vaches maigres. En effet les résultats financiers intermédiaires de cette année, bouclés au 30 juin 2016, font état d’un chiffre d’affaires de 22,6 millions de dinars (MD), une hausse de +33,9% en comparaison avec 2015. Cette embellie est une première depuis 2010.

La société surfe sur une hausse mesurée des charges d’exploitation, +7%, nettement moins qu’au cours des exercices précédents. Pour la première fois depuis 2010, la Sotetel affiche un résultat d’exploitation excédentaire de 227.393 dinars contre un résultat d’exploitation négatif de 3,98 MD à fin juin de l’an dernier.

Quant au résultat net, là aussi amélioration sensible à la fin juin 2016 avec un déficit de 179.478 dinars contre un déficit abyssal de 5,25 MD au 31 décembre 2015.

par -
0

Alors que des informations circulent de nouveau sur une possible vente, par l’Etat tunisien, de ses parts dans la société Carthage Cement, l’entreprise publie ce vendredi ses indicateurs pour les 9 mois de l’exercice 2016, des indicateurs plutôt positifs. En effet, au 30 Septembre 2016, le chiffre d’affaire de Carthage Cement affiche une croissance de 17% par rapport à la même période de l’année précédente. En effet, les revenus sont passés de 127,497 MDT contre 149,045 MDT par rapport à la même période de 2015.

Pour l’activité Ciment, au 30 septembre 2016, la production du ciment a enregistré une évolution positive de 16% par rapport à la même période de l’année précédente. Le chiffre d’affaires sur le marché local a atteint 95,123 MDT, contre 78,493 MDT en 2015, soit une progression de 21%. Cette croissance a permis à Carthage Cement de relever sa part de marché sur le marché local à 19 % en 2016 (co-leader avec un confrère) contre 15,47% en 2015, enregistrant ainsi la plus forte croissance de part de marché (3,5 points) dans un secteur qui a régressé de -3.3 % entre 2016 et 2015.

Le chiffre d’affaires Export a atteint 18,765 MDT au 30 septembre 2016 contre 19,081 MDT en 2015 soit une régression de-2% due à la très forte baisse de la demande du marché algérien. Carthage Cement occupe la deuxième place en part de marché Export dans un secteur qui a régressé de -23,24% entre 2016 et 2015.

Pour l’activité Agrégats, au terme du troisième trimestre 2016, la production a augmenté de 8% par rapport à la même période de l’année précédente et le chiffre d’affaires a évolué de 23% passant de 4,679 MDT à 5,944 MDT.

Dans l’activité Ready Mix, le chiffre d’affaires a régressé de -9% par rapport à la même période de l’exercice précédent ; c’est du aux périodes creuses de l’Aïd El Fitr au mois de Juillet et l’Aïd El Idha au mois de Septembre, ainsi que la baisse considérable du secteur immobilier tout au long de 2016. Les Investissements : Les investissements ont atteint au 30 septembre 2016 15,077 MDT, en progression de 43% par rapport à la même période en 2015. L’Endettement de la société de situe au 30 septembre 2016 à 502 MDT, soit une amélioration de 4% par rapport à 2015.

par -
0

«Les entreprises continuent à faire de la croissance et à afficher de fortes ambitions en matière d’investissement. L’évaluation de la conjoncture politique, économique et sociale par les chefs d’entreprises est très négative et le niveau de confiance par rapport à la capacité de l’Etat à traiter les obstacles à l’investissement et à la conduite normale des affaires est très faible. La conjoncture défavorable produit des effets pervers sur le tissu des entreprises et leur capacité de résilience commence à être entachée ». Ce sont là les conclusions du baromètre 2016 des entreprises tunisiennes, présenté ce mercredi 7 septembre 2016 par le DG du cabinet Ernest & Young et qui avait concerné 100 entreprises représentant un chiffre d’affaires global de 16 Milliards DT et 136.000 emplois.

freds

Des signes d’essoufflement apparaissent cependant déjà. Entre 2014 et 2016, le pourcentage des entreprises déclarant un chiffre d’affaires en amélioration a baissé de 10 % et celles qui le déclaraient en forte baisse a augmenté de 9 %. «Les entreprises qui ont connu une croissance a baissé (54% en 2016 contre 58% en 2014). Des tendances d’érosion vers les extrêmes de la pyramide. Les entreprises ayant connu une baisse ou forte baisse de leur chiffre d’affaires sont 34% en 2016 contre 22% en 2014. 11% des entreprises ont connu une forte baisse de leurs activités (contre 2% en 2014), ce qui indique un risque avéré de disparition », explique Ernest & Young.

par -
0

Aux termes des six premiers mois de 2016, AeTECH, qui est cotée en bourse, a vu son chiffre d’affaires diminuer de 9% par rapport à la même période en 2015 pour s’établir à 6.938 MTND. L’activité « Distribution », en hausse de 19% par rapport à 2015, a contribué à hauteur de 83.38% du chiffre d’affaires global du premier semestre. Elle a atteint au 30/06/2016 un montant global de 5.785MTND. L’activité « Solutions » quant à elle réalise une baisse importante de 57% due essentiellement au décalage entre les commandes et la facturation. Cette dernière représente 16.35% des recettes totales d’AeTECH.

Les charges d’exploitation (hors amortissements et provisions) de AeTECH sont passées de 7.433 MTND au cours du S1 2015 à 6.864 MTND en 2016, soit une baisse de 8% en corrélation avec la baisse du chiffre d’affaires. Les charges de personnel ont été maitrisées à 0.897 MTND au cours du premier et deuxième trimestre 2016, soit -15% par rapport à la même période en 2015. Ces charges représentent 12.94% du chiffre d’affaires réalisé au cours du semestre. La marge d’EBITDA s’est établie à 1.07% contre 2.29% une année auparavant. Les charges financières d’AeTECH ont évolué de 16% durant le premier semestre de l’exercice 2016. Elles passent de 0.177 MTND en 2015 à 0.205 MTND en 2016.

par -
0
Les ouvriers et employés de la filiale de la société Tunisienne des industries de pneumatiques (STIP ) à Menzel Bourguiba ont organisé

Les indicateurs d’activité du premier semestre 2016 de la Société tunisienne des industries de pneumatiques (STIP), publiés ce lundi 08 août, ne sont pas bons. En effet on note un repli de -14,5% du chiffre d’affaires global de la société à fin juin dernier. Il s’établit donc à 35,1 millions de dinars contre 41 millions à la fin des six premiers mois de l’an dernier.

Toutefois au niveau des recettes sur le marché local, ils ont fait un bond en avant, passant de 23,2 millions de dinars en 2015 à 24,9 millions cette année, soit une hausse de +7,5%. Sur le front des exportations, elles ont reculé de -43% à 10,1 millions de dinars et ce, en dépit d’une forte poussée au deuxième trimestre (+80,4%).

La production elle fait grise mine, avec une baisse de -55,5% à fin juin 2016 ; elle affiche 2.869 tonnes contre 6.451 tonnes au 30 juin 2015.

La direction générale s’est expliquée sur les mauvais résultats de la STIP. Elle a argué que l’entreprise fait face depuis la fin de l’année dernière à des obstacles pour financer son cycle d’exploitation, notamment l’acquisition de matières premières, un facteur qui a impacté négativement la production. Cela a provoqué des arrêts successifs et réguliers depuis le début de cette année, sans parler de la pause depuis la fin du mois de mai 2016 jusqu’au jour d’aujourd’hui.

Sur un autre plan, l’endettement de la société s’est établi fin juin 2016 à 173,531 millions de dinars contre 172,5 millions au 31 décembre de l’an dernier.

par -
0

Le groupe Alphabet (Google) se porte comme un charme. Ses résultats du deuxième trimestre 2016 ont été tirés vers le haut par les recettes de la publicité, notamment sur mobile et les vidéos en ligne avec YouTube. Ce sont des segments en plein boom qui rapportent gros à la firme de Mountain View.

De l’aveu même du groupe, les résultats financiers de Google au deuxième trimestre sont « terribles ». Il peut le dire avec des revenus de 4,8 milliards de dollars, en hausse de 24,2%. En 2015, à la même période, Google avait engrangé 3,9 milliards.

Forte augmentation également du chiffre d’affaires global, il s’est établi à 21,5 milliards de dollars, +21%. Google doit ce chiffre astronomique au marché de la publicité en ligne, qui est dans une belle dynamique de croissance. Ce secteur à lui tout seul pèse 19,1 milliards de dollars dans le CA du groupe !

Google a fait savoir qu’il va injecter une grosse partie de ces recettes dans des projets internes, comme la recherche dans la réalité virtuelle, la robotique ou encore les voitures autonomes. Cette division est le talon d’Achille du groupe, avec une hausse de 150% des pertes, à 859 millions de dollars.

par -
0
Selon les derniers chiffres de ses indicateurs pour le 4ème trimestre de l’année 2014

La Société immobilière tuniso-saoudienne (SITS), à fin juin 2016, affiche un chiffre d’affaires de 18,212 millions de dinars. Les promesses de vente pèsent 16,5 millions dans ce montant.

On a également enregistré un recul de 20% du stock de produits finis, ils s’établissent à 17,1 millions de dinars contre 21,4 millions à fin mars 2015. Le stock de terrains quant à lui est resté au même niveau, à 15,539 millions de dinars.

Les créances clients ont légèrement fondu, passant de 5,1 millions de dinars à fin juin 2015 à 5,8 millions au 30 juin dernier, soit une progression de 13%. Embellie notable également sur le front des avances des clients, de 1.580 million de dinars l’an dernier ils bondissent jusqu’à 5,1 millions en 2016.

A signaler que la SITS est dans la phase de finalisation de l’achat d’un terrain à la Soukra, pour une somme de 6,255 millions de dinars.

Reseaux Sociaux

PRESSE LOCALE

INTERVIEW

0
Le député du bloc parlementaire Ennahdha Houcine Jaziri est d'avis que le gouvernement d’union nationale est appelé à prendre en compte les intérêts de...

AFRIQUE

0
La Commission Economique pour l’Afrique (Bureau pour l’Afrique du Nord) et le Secrétariat général de l’Union du Maghreb Arabe (UMA) ont tenu hier mardi...

SPORT