Tags Posts tagged with "chiffres d’affaires"

chiffres d’affaires

par -
0

«Les entreprises continuent à faire de la croissance et à afficher de fortes ambitions en matière d’investissement. L’évaluation de la conjoncture politique, économique et sociale par les chefs d’entreprises est très négative et le niveau de confiance par rapport à la capacité de l’Etat à traiter les obstacles à l’investissement et à la conduite normale des affaires est très faible. La conjoncture défavorable produit des effets pervers sur le tissu des entreprises et leur capacité de résilience commence à être entachée ». Ce sont là les conclusions du baromètre 2016 des entreprises tunisiennes, présenté ce mercredi 7 septembre 2016 par le DG du cabinet Ernest & Young et qui avait concerné 100 entreprises représentant un chiffre d’affaires global de 16 Milliards DT et 136.000 emplois.

freds

Des signes d’essoufflement apparaissent cependant déjà. Entre 2014 et 2016, le pourcentage des entreprises déclarant un chiffre d’affaires en amélioration a baissé de 10 % et celles qui le déclaraient en forte baisse a augmenté de 9 %. «Les entreprises qui ont connu une croissance a baissé (54% en 2016 contre 58% en 2014). Des tendances d’érosion vers les extrêmes de la pyramide. Les entreprises ayant connu une baisse ou forte baisse de leur chiffre d’affaires sont 34% en 2016 contre 22% en 2014. 11% des entreprises ont connu une forte baisse de leurs activités (contre 2% en 2014), ce qui indique un risque avéré de disparition », explique Ernest & Young.

par -
0

Aux termes des six premiers mois de 2016, AeTECH, qui est cotée en bourse, a vu son chiffre d’affaires diminuer de 9% par rapport à la même période en 2015 pour s’établir à 6.938 MTND. L’activité « Distribution », en hausse de 19% par rapport à 2015, a contribué à hauteur de 83.38% du chiffre d’affaires global du premier semestre. Elle a atteint au 30/06/2016 un montant global de 5.785MTND. L’activité « Solutions » quant à elle réalise une baisse importante de 57% due essentiellement au décalage entre les commandes et la facturation. Cette dernière représente 16.35% des recettes totales d’AeTECH.

Les charges d’exploitation (hors amortissements et provisions) de AeTECH sont passées de 7.433 MTND au cours du S1 2015 à 6.864 MTND en 2016, soit une baisse de 8% en corrélation avec la baisse du chiffre d’affaires. Les charges de personnel ont été maitrisées à 0.897 MTND au cours du premier et deuxième trimestre 2016, soit -15% par rapport à la même période en 2015. Ces charges représentent 12.94% du chiffre d’affaires réalisé au cours du semestre. La marge d’EBITDA s’est établie à 1.07% contre 2.29% une année auparavant. Les charges financières d’AeTECH ont évolué de 16% durant le premier semestre de l’exercice 2016. Elles passent de 0.177 MTND en 2015 à 0.205 MTND en 2016.

par -
0
Les ouvriers et employés de la filiale de la société Tunisienne des industries de pneumatiques (STIP ) à Menzel Bourguiba ont organisé

Les indicateurs d’activité du premier semestre 2016 de la Société tunisienne des industries de pneumatiques (STIP), publiés ce lundi 08 août, ne sont pas bons. En effet on note un repli de -14,5% du chiffre d’affaires global de la société à fin juin dernier. Il s’établit donc à 35,1 millions de dinars contre 41 millions à la fin des six premiers mois de l’an dernier.

Toutefois au niveau des recettes sur le marché local, ils ont fait un bond en avant, passant de 23,2 millions de dinars en 2015 à 24,9 millions cette année, soit une hausse de +7,5%. Sur le front des exportations, elles ont reculé de -43% à 10,1 millions de dinars et ce, en dépit d’une forte poussée au deuxième trimestre (+80,4%).

La production elle fait grise mine, avec une baisse de -55,5% à fin juin 2016 ; elle affiche 2.869 tonnes contre 6.451 tonnes au 30 juin 2015.

La direction générale s’est expliquée sur les mauvais résultats de la STIP. Elle a argué que l’entreprise fait face depuis la fin de l’année dernière à des obstacles pour financer son cycle d’exploitation, notamment l’acquisition de matières premières, un facteur qui a impacté négativement la production. Cela a provoqué des arrêts successifs et réguliers depuis le début de cette année, sans parler de la pause depuis la fin du mois de mai 2016 jusqu’au jour d’aujourd’hui.

Sur un autre plan, l’endettement de la société s’est établi fin juin 2016 à 173,531 millions de dinars contre 172,5 millions au 31 décembre de l’an dernier.

par -
0

Le groupe Alphabet (Google) se porte comme un charme. Ses résultats du deuxième trimestre 2016 ont été tirés vers le haut par les recettes de la publicité, notamment sur mobile et les vidéos en ligne avec YouTube. Ce sont des segments en plein boom qui rapportent gros à la firme de Mountain View.

De l’aveu même du groupe, les résultats financiers de Google au deuxième trimestre sont « terribles ». Il peut le dire avec des revenus de 4,8 milliards de dollars, en hausse de 24,2%. En 2015, à la même période, Google avait engrangé 3,9 milliards.

Forte augmentation également du chiffre d’affaires global, il s’est établi à 21,5 milliards de dollars, +21%. Google doit ce chiffre astronomique au marché de la publicité en ligne, qui est dans une belle dynamique de croissance. Ce secteur à lui tout seul pèse 19,1 milliards de dollars dans le CA du groupe !

Google a fait savoir qu’il va injecter une grosse partie de ces recettes dans des projets internes, comme la recherche dans la réalité virtuelle, la robotique ou encore les voitures autonomes. Cette division est le talon d’Achille du groupe, avec une hausse de 150% des pertes, à 859 millions de dollars.

par -
0
Selon les derniers chiffres de ses indicateurs pour le 4ème trimestre de l’année 2014

La Société immobilière tuniso-saoudienne (SITS), à fin juin 2016, affiche un chiffre d’affaires de 18,212 millions de dinars. Les promesses de vente pèsent 16,5 millions dans ce montant.

On a également enregistré un recul de 20% du stock de produits finis, ils s’établissent à 17,1 millions de dinars contre 21,4 millions à fin mars 2015. Le stock de terrains quant à lui est resté au même niveau, à 15,539 millions de dinars.

Les créances clients ont légèrement fondu, passant de 5,1 millions de dinars à fin juin 2015 à 5,8 millions au 30 juin dernier, soit une progression de 13%. Embellie notable également sur le front des avances des clients, de 1.580 million de dinars l’an dernier ils bondissent jusqu’à 5,1 millions en 2016.

A signaler que la SITS est dans la phase de finalisation de l’achat d’un terrain à la Soukra, pour une somme de 6,255 millions de dinars.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive accordée ce mercredi 28 septembre à Africanmanager, Fadhel Abdelkefi, ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, a...

AFRIQUE

SPORT