Tags Posts tagged with "Code des hydrocarbures"

Code des hydrocarbures

par -
1

Une cinquantaine de personnes ont participé au petit déjeuner-débat que la Chambre du Commerce Tuniso-Britannique a organisé ce jeudi 24 novembre 2016 aux Berges du Lac, à Tunis, dont des représentants d’entreprises, d’organismes et d’institutions divers. Ont pris également part à la rencontre la ministre de l’Energie, des Mines et des Energies Renouvelables, Hela Cheikh Rouhou, le président de la Chambre de Commerce Tuniso-Britannique, Mehdi Ben Abdallah, l’Ambassadeur de la Grande-Bretagne à Tunis…

Le thème de cette manifestation était « La Stratégie énergétique de Tunisie 2020 ».

La Tunisie tenue à faire des choix…

Les intervenants ont saisi cette occasion pour rappeler la complexité du rapport à l’énergie que les Etats, opérateurs économiques et individus entretiennent, par leur dépendance.

Furent ensuite passés en revue les défis rencontrés. A ce titre, Mohamed Chaabouni, membre de TBCC et directeur général de Shell, a pointé du doigt les exigences réglementaires, dont la majorité des textes date des années 80 et ne permettent pas de suivre les avancées technologiques.

Parmi les autres soucis, il s’est dit préoccupé par la recrudescence du marché informel, considéré comme un fléau important qu’il faut maitriser puisqu’il représente 30% de la consommation

Rapidement, le constat de la situation inquiétante du secteur a été posé par le président de la Chambre Tuniso-Britannique.

Toujours selon ses déclarations, tous les indicateurs clignotent au rouge : Baisse de la production nationale du gaz naturel, pétrole brut avec un recul des investissements contre une consommation croissante de l’énergie, ce qui a engendré un creusement du déficit énergétique atteignant 3,7 millions de Tep. Ajoutons à cela l’activité pétrolière et gazière, qui est toujours dans l’impasse, d’autant plus que les travaux d’exploration connaissent une chute remarquable du fait de la perturbation qu’a subie cette activité ces dernières années.

Les questions, principalement adressées à Hela Cheikh Rouhou, étaient autour de l’orientation de son département, l’implication de l’Etat dans l’investissement, les nouveautés par rapport au cadre règlementaire des ressources non conventionnelles, le rôle de la STEG.

Des nouvelles orientations pour un futur promoteur !

Les réponses ont été franches. L’argumentation de la ministre de l’Energie a reposé également sur les nouvelles orientations de son département par rapport à ce secteur stratégique.

A ce niveau, elle a annoncé la bonne nouvelle. En effet, son département vient de se doter d’une nouvelle stratégie énergétique 2030.

Cette dernière est basée sur quatre piliers, a précisé la ministre, indiquant que le premier pilier vise à reconstituer les réserves et capacités à atteindre l’indépendance énergétique autant que possible, en termes de production d’énergie fossile primaire.

Le deuxième pilier est lié au renforcement de la transformation, du transport et de lla distribution des produits fossiles.

Cette démarche est importante, a déclaré la ministre, pointant du doigt la dépendance excessive du transport terrestre qui présente deux risques : risque d’accidents et celui d’interruption de l’approvisionnement en raison des mouvements sociaux.

Pour le troisième pilier, il concerne le renforcement de la production d’électricité. Le travail consiste à augmenter la capacité installée de production. Pour y parvenir, une grande responsabilité incombe à la Steg qui devrait continuer à installer de nouvelles unités de production, mais il y a aussi le rôle du secteur privé.

Le dernier pilier est bien évidement lié au domaine de l’énergie renouvelable, qui doit être bien exploité de manière à assurer une meilleure production de l’électricité.

par -
0

La refonte totale du code des hydrocarbures est prévue, a annoncé la ministre de l’Energie, des Mines et des Energies Renouvelables, Hela Cheikh Rouhou, lors d’un petit déjeuner-débat organisé ce jeudi 24 novembre par la Chambre de Commerce Tuniso-Britannique sur « La stratégie énergétique de Tunisie 2020 ».
Pour plusieurs experts, il s’agit d’une démarche importante visant à clarifier certaines dispositions et à examiner les incitations fiscales relatives à la prospection et la production des hydrocarbures en Tunisie.

par -
0
La grève des transporteurs des carburants

La ministre de l’Energie, des Mines et des Energies Renouvelables, Hela Cheikh Rouhou, a assuré que les efforts se conjuguent afin d’adapter le code d’hydrocarbures à l’article 13 de la Constitution
Intervenant ce jeudi 24 novembre dans un petit déjeuner-débat organisé par la Chambre de Commerce Tuniso-Britannique sur « La stratégie énergétique de Tunisie 2020 », elle a précisé que la commission de l’industrie, de l’énergie, des ressources naturelles, de l’infrastructure et de l’énergie au sein de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) est en train de travailler sur cette question.
Il s’agit d’une étape importante, voire même une solution urgente, selon la ministre. Car c’est sur cette base que le Parlement aura la capacité d’octroyer les nouveaux permis et ce, en harmonisation avec l’article 13 de la Constitution. Ce dernier stipule que les contrats d’exploitation relatifs aux ressources du pays sont soumis à la commission spécialisée au sein de l’ARP. Les conventions ratifiées pour ces ressources sont soumises à l’assemblée pour approbation.
La ministre a par ailleurs rappelé que 20 permis vont expirer dans les années qui viennent et 7 autres permis sont toujours en attente.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du Front Populaire Ammar Amroussia a déclaré que les symptômes d’une explosion sociale sont très visibles, notamment avec la montée de la...

AFRIQUE

SPORT