Tags Posts tagged with "combats"

combats

par -
0
L’organisation Daech a annoncé

Les taliban se sont emparés d’un district de la province afghane de Baghlan (nord) après plusieurs jours de combat, a-t-on appris lundi auprès des autorités locales.

Les insurgés ont pris le contrôle du district de Dahan-e-Ghori dimanche soir après le retrait des soldats afghans, a précisé Amir Gul Hussainkhil, chef adjoint de la police de Baghlan. « Les forces afghanes se sont battues pendant des jours mais aucun renfort n’est arrivé et elles ont dû battre en retraite », a-t-il ajouté, précisant que cinq policiers afghans avaient trouvé la mort.

Les taliban ont affirmé pour leur part avoir infligé de lourdes pertes aux forces afghanes et disent avoir capturé une trentaine de soldats.

 

par -
0
Une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU est prévue jeudi matin pour se pencher sur la question palestinienne suite à l’escalade militaire menée par

L’Organisation des Nations Unies (ONU) s’est dit très inquiète sur l’intensification ces derniers jours des combats entre différentes parties dans les provinces de Hajjah, Saada et Sanaa (nord)» au Yémen.

Pour sa part,  le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a récemment déploré la mort des enfants dans ces affrontements. Quatre enfants auraient été tués et trois autres blessés dimanche dans le district de Nihm, à l’est de Sanaa, la capitale.

On rappelle que la guerre au Yémen a fait plus de 6.400 morts et environ 30.000 blessés, ainsi que 2,8 millions de personnes déplacées.

par -
0

D’intenses combats de rue opposaient les forces du gouvernement libyen soutenu par la communauté internationale à Daech  à Syrte, où la situation reste « fluctuante » selon un proche conseiller de Barack Obama. Située à 450 km à l’est de Tripoli et aux mains de Daech depuis juin 2015, Syrte est l’objectif principal d’une vaste offensive militaire lancée il y a un mois pour chasser les djihadistes d’une bande littorale d’environ 200 kilomètres de long dans le centre-nord de la Libye.

Les forces loyales au gouvernement d’union nationale (GNA) ont fait feu vendredi avec des tanks, des lance-roquettes et de l’artillerie lourde et se battaient désormais maison par maison dans le centre-ville. « On se bat de maison à maison et on ne reculera pas tant qu’on ne les aura pas éliminés », a affirmé un combattant des forces du GNA qui n’a pas souhaité donner son nom.

En centre-ville, les combats faisaient rage notamment dans le secteur du centre de conférence Ouagadougou, d’après le correspondant de l’AFP qui a vu des dizaines de véhicules tout-terrain sur la route menant de l’ouest de la ville à ce complexe où Daech  a installé son centre de commandement. Les forces du GNA ont confirmé sur les comptes Facebook et Twitter dédiés à cette offensive que leurs avions avaient effectué des frappes sur des positions de l’EI dans le centre-ville.

Le nombre de combattants de Daech  à Syrte est inconnu, tout comme le nombre de civils qui y résident encore. Selon un porte-parole des Gardes des installations pétrolières, qui prennent également part à l’offensive antidjihadistes, ceux-ci se préparaient maintenant à lancer un autre assaut depuis l’est de la ville.

Un proche conseiller de Barack Obama s’est dit vendredi « encouragé » par les avancées des forces du gouvernement libyen à Syrte. « La situation reste fluctuante. Mais nous sommes encouragés par les progrès qu’ils ont accomplis », a dit Brett McGurk, l’envoyé spécial du président Obama auprès de la coalition internationale contre l’Etat islamique.

Les forces progouvernementales avaient réussi à pénétrer mercredi dans Syrte après avoir complètement encerclé la ville, y compris par la mer. Cette ville est la principale base de Daech  en Libye, où le groupe djihadiste s’est implanté fin 2014 à la faveur du chaos politique et sécuritaire qui règne depuis la révolte qui a chassé du pouvoir Mouammar Kadhafi en 2011.

Mais même en cas de chute de Syrte,  » Daech  sera toujours présent (en Libye) par l’intermédiaire de groupes agissant dans le désert ou par des attaques terroristes à Tripoli ou Misrata », estime Mattia Toaldo, expert au groupe de réflexion European Council on Foreign Relations.

par -
0
Des sources sécuritaires ont indiqué à Express Fm qu’un groupe de jeunes tunisiens qui étaient partis au jihad en Syrie est arrivé

Plus de 200 combattants de différentes factions armées ont été tués depuis dimanche dans la province septentrionale d’Alep, sans qu’aucun camp n’ait pu réellement avancer sur le terrain, a affirmé vendredi l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Initiateur avec Moscou de la trêve entre régime et rebelles, qui avait permis depuis fin février une diminution des violences, Washington a exprimé de « profondes inquiétudes » face aux « menaces » qui pèsent sur « la cessation des hostilités », selon le Département d’Etat.

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry a rappelé au téléphone à son homologue russe Sergueï Lavrov « le besoin pressant que le régime de (Bachar al-) Assad mette fin aux violations » de ce cessez-le-feu.

L’intensification des combats dans la province d’Alep survient alors que des pourparlers pour un règlement politique de cette guerre qui a fait plus de 270.000 morts depuis 2011 ont lieu à Genève sous l’égide de l’ONU.

Les violences ont à nouveau poussé des milliers de personnes sur les routes. Selon l’organisation de défense des droits de l’Homme Human Rights Watch (HRW), 30.000 civils ont fui en 48 heures les combats opposant les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) aux rebelles dans des secteurs de la province d’Alep bordant la Turquie.

L’EI s’est emparé jeudi dans cette zone de six villages tenus par les rebelles, selon l’OSDH.

par -
0
Une grande affluence de Libyens a été enregistrée

Une grande affluence de Libyens est signalée au point de passage frontalier de Ras Jedir, suite à la recrudescence des combats sur le territoire libyen.

Les unités sécuritaires en position à Ras Jedir sont en état d’alerte et le trafic commercial est interrompu au niveau du point de passage, alors que des informations font état d’un débarquement terrestre dans des régions du Sud libyen.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du Front Populaire Ammar Amroussia a déclaré que les symptômes d’une explosion sociale sont très visibles, notamment avec la montée de la...

AFRIQUE

SPORT