Tags Posts tagged with "commerce, développement, information, TIC, Tunisie"

commerce, développement, information, TIC, Tunisie

par -
0

Lors d’une conférence de presse organisée, mercredi, au siège du ministère de l’Industrie et de la Technologie, Mongi Hamdi , Directeur de la branche de la science de la technologie et des TIC, CNUCED, a présenté le dernier rapport de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) concernant l’économie de l’information, les TIC et le développement du secteur privé.

Le rapport 2011 sur l’économie de l’information, révèle que les TIC sont souvent absentes des stratégies de développement du secteur privé et que ni les responsables politiques ni les propriétaires de PME dans les pays en développement ne tirent  pleinement parti des nouvelles possibilités que ces technologies offrent.

Il montre également que, dans certains pays en développement, les abonnements au réseau à haut débit sans fil dépassent désormais les abonnements au haut débit fixe. Selon les données de l’Union Internationale de télécommunications, les réseaux mobiles à haut débit dans le monde entier étaient  plus élevés d’environ 65% que la pénétration des réseaux fixes à haut débit en 2010 mais  leur pénétration est plus élevée de 1400% dans les pays africains.

Toutefois, plusieurs pays en développement doivent encore lancer des services de téléphone mobile à haut débit. Dans le même contexte, les gouvernements, aussi bien que les institutions sont appelés à utiliser davantage les TIC pour rendre plus efficaces leurs actions en faveur du développement  du secteur privé : à titre d’exemple, fournir aux PME des services d’aide au développement de leur activité, des informations sur les marchés et les services financiers.

Le rapport propose également un cadre tendant à faciliter l’utilisation systématique des TIC au service du développement du secteur privé, à savoir la qualité de l’infrastructure en matière des TIC, l’utilisation de la technologie par les entreprises, la production des TIC pour les rendre plus efficaces.

En général, le rapport s’articule autour de plusieurs thèmes importants, notamment  l’intégration de la technologie dans les entreprises, l’utilisation des outils fondés sur les TIC pour réduire le coût des transactions commerciales et aider les PME à commercialiser leurs produits et services sur les marché nationaux et internationaux.

Dans son allocution, Adel Gaaloul, secrétaire d’Etat auprès du ministère de l’Industrie et de la Technologie a précisé que le secteur des TIC en Tunisie devrait évoluer afin de trouver des mécanismes plus efficaces  pour renforcer ce secteur.

Selon lui, l’intégration de la technologie au sein des entreprises demeure une priorité absolue pour promouvoir les divers secteurs économiques, à savoir l’industrie et le textile. Il en outre affirmé que le gouvernement tunisien a mis en place un programme fructueux au niveau de l’amélioration des infrastructures des régions intérieures, cette stratégie visant à inciter les investisseurs étrangers dans le domaine des TIC  à s’implanter en Tunisie. Par conséquent, cette feuille de route permet de créer des postes d’emploi pour les jeunes chômeurs.

Les TIC offrent à toutes les entreprises des opportunités de développement, d’innovation ou de gain de productivité. Au niveau des PME, il s’agit plus particulièrement d’ outils d’échange d’information qui accroissent l’efficacité des procédures d’échange classiques au sein de l’entreprise, mais aussi avec les fournisseurs et les clients.

Les technologies de l’information permettent aux entreprises d’étendre et de structurer considérablement et à peu de frais l’étendue de leur rayonnement. Les PME peuvent ainsi disposer d’une nouvelle vitrine (commerce électronique), mais aussi proposer, le cas échéant, de nouveaux services en ligne.

En Tunisie, un programme a été mis en place depuis quelques années pour encourager les entreprises étrangères opérantes dans le secteur des TIC à s’implanter dans plusieurs régions. Outre la qualité de son infrastructure de télécommunications, la Tunisie se positionne au premier rang en Afrique concernant l’indice du nombre de PC par tête d’habitant et l’indice de densité téléphonique. Elle est aussi au premier rang par rapport au pays d’Afrique du nord concernant l’indice d’accès  en termes de  Technologies d’Information et de la Communication.

Nadia Ben Tamansourt

par -
0

Lors d’une conférence de presse organisée, mercredi, au siège du ministère de l’Industrie et de la Technologie, Mongi Hamdi , Directeur de la branche de la science de la technologie et des TIC, CNUCED, a présenté le dernier rapport de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) concernant l’économie de l’information, les TIC et le développement du secteur privé.

Le rapport 2011 sur l’économie de l’information, révèle que les TIC sont souvent absentes des stratégies de développement du secteur privé et que ni les responsables politiques ni les propriétaires de PME dans les pays en développement ne tirent  pleinement parti des nouvelles possibilités que ces technologies offrent.

Il montre également que, dans certains pays en développement, les abonnements au réseau à haut débit sans fil dépassent désormais les abonnements au haut débit fixe. Selon les données de l’Union Internationale de télécommunications, les réseaux mobiles à haut débit dans le monde entier étaient  plus élevés d’environ 65% que la pénétration des réseaux fixes à haut débit en 2010 mais  leur pénétration est plus élevée de 1400% dans les pays africains.

Toutefois, plusieurs pays en développement doivent encore lancer des services de téléphone mobile à haut débit. Dans le même contexte, les gouvernements, aussi bien que les institutions sont appelés à utiliser davantage les TIC pour rendre plus efficaces leurs actions en faveur du développement  du secteur privé : à titre d’exemple, fournir aux PME des services d’aide au développement de leur activité, des informations sur les marchés et les services financiers.

Le rapport propose également un cadre tendant à faciliter l’utilisation systématique des TIC au service du développement du secteur privé, à savoir la qualité de l’infrastructure en matière des TIC, l’utilisation de la technologie par les entreprises, la production des TIC pour les rendre plus efficaces.

En général, le rapport s’articule autour de plusieurs thèmes importants, notamment  l’intégration de la technologie dans les entreprises, l’utilisation des outils fondés sur les TIC pour réduire le coût des transactions commerciales et aider les PME à commercialiser leurs produits et services sur les marché nationaux et internationaux.

Dans son allocution, Adel Gaaloul, secrétaire d’Etat auprès du ministère de l’Industrie et de la Technologie a précisé que le secteur des TIC en Tunisie devrait évoluer afin de trouver des mécanismes plus efficaces  pour renforcer ce secteur.

Selon lui, l’intégration de la technologie au sein des entreprises demeure une priorité absolue pour promouvoir les divers secteurs économiques, à savoir l’industrie et le textile. Il en outre affirmé que le gouvernement tunisien a mis en place un programme fructueux au niveau de l’amélioration des infrastructures des régions intérieures, cette stratégie visant à inciter les investisseurs étrangers dans le domaine des TIC  à s’implanter en Tunisie. Par conséquent, cette feuille de route permet de créer des postes d’emploi pour les jeunes chômeurs.

Les TIC offrent à toutes les entreprises des opportunités de développement, d’innovation ou de gain de productivité. Au niveau des PME, il s’agit plus particulièrement d’ outils d’échange d’information qui accroissent l’efficacité des procédures d’échange classiques au sein de l’entreprise, mais aussi avec les fournisseurs et les clients.

Les technologies de l’information permettent aux entreprises d’étendre et de structurer considérablement et à peu de frais l’étendue de leur rayonnement. Les PME peuvent ainsi disposer d’une nouvelle vitrine (commerce électronique), mais aussi proposer, le cas échéant, de nouveaux services en ligne.

En Tunisie, un programme a été mis en place depuis quelques années pour encourager les entreprises étrangères opérantes dans le secteur des TIC à s’implanter dans plusieurs régions. Outre la qualité de son infrastructure de télécommunications, la Tunisie se positionne au premier rang en Afrique concernant l’indice du nombre de PC par tête d’habitant et l’indice de densité téléphonique. Elle est aussi au premier rang par rapport au pays d’Afrique du nord concernant l’indice d’accès  en termes de  Technologies d’Information et de la Communication.

Nadia Ben Tamansourt

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview accordée à Africanmanager, le directeur général de la promotion des petites et moyennes entreprises auprès du ministère de l’Industrie, Sadok Bejja,...

AFRIQUE

0
Une collision entre deux trains de voyageurs a fait des dizaines de victimes à Boudouaou, dans le nord de l’Algérie.Une personne a été tuée...

SPORT

0
Résultats et buteurs de la 3e journée du championnat de la Ligue 1 professionnelle de football, disputée samedi et dimanche. Poule A . Samedi A Tatatouine US Tatatouine...