Tags Posts tagged with "compagnie de phosphate, Gafsa"

compagnie de phosphate, Gafsa

par -
0
L’activité a repris dans les différentes unités de la Compagnie de phosphate de Gafsa (CPG) après un arrêt dû aux sit-ins qui ont empêché

L’activité a repris dans les différentes unités de la Compagnie de phosphate de Gafsa (CPG) après un arrêt dû aux sit-ins qui ont empêché la poursuite des activités dans les sites de production, rapporte notre confrère Al Jarida.

Ce faisant, l’activité a également repris sur le réseau ferroviaire avec le départ du premier train de Metlaoui vers Sfax de même que les services de CPG se sont remis au travail à l’instar de la direction générale de la production et du centre de recherches.

par -
0
«La Compagnie de Phosphate de Gafsa risque de se trouver

«La Compagnie de Phosphate de Gafsa risque de se trouver, dans trois mois, incapable de payer les salaires des quelque 5500 employés, entre cadres et agents, en raison de l’interruption de la vente du phosphate», c’est ce qu’ont déclaré des directeurs généraux et centraux à la Compagnie des phosphates de Gafsa (CPG) au cours d’une conférence de presse tenue, samedi dernier.

La compagnie a estimé à 400 millions de dinars, ses pertes pour l’année en cours, à cause de la multiplication des mouvements de protestation dans le bassin minier. Les dirigeants de la CPG ont aussi indiqué que les opérations de commercialisation du phosphate ont été totalement interrompues, sur le marchés local et à l’extérieur et que  les activités de transport du phosphate vers les ports pour l’exportation ou vers les unités de production du Groupe chimique tunisien (GCT) pour la transformation ont été, totalement, paralysées par les sit-in répétés.

D’après le directeur général-adjoint de la CPG, depuis le début de l’année, le volume des ventes du phosphate sur les marchés intérieur et extérieur, n’a pas dépassé trois millions de tonnes, alors que la moyenne annuelle est de plus de 7,5 millions de tonnes.  Il a, d’autre part, affirmé que les centres d’extraction et de production du phosphate à Om Larayès et Redayef sont totalement inactifs depuis plusieurs mois.

La production du phosphate n’a ainsi pas dépassé, depuis début janvier et jusqu’à ce jour, les 2,5 millions de tonnes, contre huit millions de tonnes, pour la même période de 2010, selon les statistiques fournies par la CPG et les quantités de phosphate extraites ont baissé à moins de trois millions de tonnes, contre 13 millions de tonnes en 2010.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview accordée à Africanmanager, le directeur général de la promotion des petites et moyennes entreprises auprès du ministère de l’Industrie, Sadok Bejja,...

AFRIQUE

0
Le Maroc s'est hissé à la troisième place des fournisseurs de textile de l'Union européenne. D'après La Vie Eco, l'Association marocaine des industries du...