Tags Posts tagged with "compagnie nationale des hydrocarbures"

compagnie nationale des hydrocarbures

par -
0

Le président angolais, José Eduardo dos Santos, au pouvoir depuis 1979, a placé sa fille, Isabel dos Santos, à la tête de la compagnie nationale des hydrocarbures, Sonangol, a fait savoir la radio publique Rádio Nacional, reprise par l’Agence Reuters. C’est le couronnement d’un brillant parcours dans le monde des affaires, où la dame a ramassé des milliards de dollars, grâce bien entendu à la main de fer de son papa qui a dégagé un boulevard pour elle.

Isabel dos Santos va donc piloter le conseil d’administration de la Sonangol, qui n’est rien d’autre que la deuxième plus grande entreprise du continent africain, avec un chiffre d’affaires de 40 milliards de dollars en 2013. Mais la chute des cours du pétrole est passée par là et un gros boulot attend la milliardaire.

Elle devra batailler pour remettre la Sonangol à flot

Certes c’est un prestigieux poste que le chef de l’Etat offre là à sa fille, mais elle va devoir batailler pour remettre à flot la compagnie nationale. En février dernier, Sonangol avait annoncé que ses dettes vis-à-vis des compagnies pétrolières étrangères avaient atteint un niveau record, alors que ses revenus pétroliers avaient fondu comme neige au soleil.

Le gouvernement a décrété une restructuration profonde de la Sonangol en avril dernier pour plus d’efficacité et de rentabilité. C’est pas gagné en ces temps de plongée des cours du pétrole, même si le prix du baril est revenu à des niveaux plus acceptables, aux alentours de 50 dollars.

L’axe de réforme qui a été envisagé par le ministre du pétrole, Jose Maria Botelho de Vasconcelos, c’est de focaliser les efforts de Sonangol sur l’exploration et la production d’hydrocarbures, épaulés en cela par deux nouveaux organismes : l’Agence et le Conseil supérieur. Le premier devrait s’occuper surtout de la négociation des contrats entre le gouvernement et les producteurs d’hydrocarbures qui opèrent en Angola (Exxon, Chevron, Total, BP et Eni, notamment). Le second, contrôlé directement par le président dos Santos, administrera les parts de l’État dans la Sonangol.

La femme la plus fortunée d’Afrique

A à peine 43 ans, Isabel dos Santos est assise sur un magot évalué par le magazine américain Forbes à plus de 3 milliards de dollars. C’est tout simplement l’un des investisseurs les plus costauds de la Bourse de Lisbonne et la femme la plus fortunée d’Afrique.

Dans son pays, Isabel dos Santos a un gros paquet d’actions dans la compagnie de téléphonie mobile Unitel, dans des entreprises du secteur bancaire, dans la cimenterie et dans la distribution.

Son frère, José Filomeno dos Santos, ne se plaint pas non plus puisqu’il est l’heuereux président du Fonds souverain de l’Angola (FDSEA). Autant dire qu’il jongle avec les milliards du pays !

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive accordée ce mercredi 28 septembre à Africanmanager, Fadhel Abdelkefi, ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, a...

AFRIQUE

SPORT