Tags Posts tagged with "compétences tunisiennes à l’étranger"

compétences tunisiennes à l’étranger

par -
0

La conférence annuelle des compétences tunisiennes universitaires résidant à l’étranger sur « l’évolution du partenariat international et le réseautage entre les compétences tunisiennes à l’étranger et leurs homologues tunisiens dans les domaines de la formation, la recherche et l’innovation » s’est ouverte vendredi à Gammarth.
L’objectif de cette rencontre est de mettre en place les mécanismes susceptibles de renforcer le réseautage entre les universités tunisiennes et ses étrangères, a affirmé Chiheb Bouden, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.
Le nombre des compétences tunisiennes universitaires résidant à l’étranger s’élève à près de 2500, a-t-il souligné, notant que la base de données sur leur nombre exact n’est pas encore actualisée.
Le ministre a insisté, lors de la conférence, sur l’importance de tirer profit des compétences tunisiennes à l’étranger, en bénéficiant de leurs visions concernant certains problèmes dont souffre l’université tunisienne.
Certaines universités tunisiennes rencontrent des difficultés en termes d’infrastructure et d’encadrement, outre la distribution inégale du corps enseignant selon les grades, a-t-il signalé, précisant qu’un nombre important d’enseignants du secondaire exercent à l’université.
Bouden a dans ce sens appelé à proposer des solutions permettant de changer les mentalités des jeunes diplômés, afin qu’ils deviennent plus entrepreneurs.
Une réflexion sur la réforme de l’enseignement supérieur a été lancée depuis 2011, en adoptant une approche participative permettant d’associer les représentants syndicaux et les étudiants, a-t-il fait savoir, affirmant que cette réflexion tourne, notamment, autour des volets de la gouvernance, l’autonomie de l’université, l’amélioration de la qualité de la formation, la promotion de la recherche et de l’innovation et la révision de la carte universitaire.
Il s’agit, aussi, de se focaliser sur la formation pédagogique des enseignants et de mettre en place des laboratoires de travaux pratiques, a-t-il ajouté.
Présentant le système tunisien d’enseignement supérieur, Bouden a fait remarquer qu’il compte 13 universités, 600 structures de recherche, une dizaine de parcs technologiques, 22 mille enseignants et 300 mille étudiants (dont 60% de filles).
En marge de cette rencontre, deux ateliers ont été organisés sur les programmes  » Erasmus+ » (programme de l’Union européenne pour l’éducation, la formation, la jeunesse et le sport) et « H2020 » (programme de recherche et innovation de l’Union européenne).
Présentant Erasmus+, le coordinateur du programme en Tunisie, Mohamed Salah Harzallah, a précisé qu’il est financé par l’Union européenne et a pour objectif la modernisation et la réforme de l’enseignement supérieur.
Il permet aussi de renforcer la mobilité des étudiants et des enseignants vers des universités étrangères, a-t-il expliqué, indiquant que ce programme a offert à la Tunisie la possibilité de bénéficier de plusieurs projets de renforcement des capacités ainsi que d’autres financements.
Pour sa part, le coordinateur du programme H2020 en Tunisie, Moez Jbara, s’est félicité de l’association totale de la Tunisie à ce programme en 2016, affirmant que 12 projets tunisiens seront présentés cette année.
L’accord d’association de la Tunisie au programme Horizon 2020 a été signé le 1er décembre 2015 par Carlos Moedas, Commissaire européen pour la Recherche, la Science et l’Innovation et Chiheb Bouden, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Scientifique.

Reseaux Sociaux

PRESSE LOCALE

INTERVIEW

0
Le député du bloc parlementaire Ennahdha Houcine Jaziri est d'avis que le gouvernement d’union nationale est appelé à prendre en compte les intérêts de...

AFRIQUE

0
La Commission Economique pour l’Afrique (Bureau pour l’Afrique du Nord) et le Secrétariat général de l’Union du Maghreb Arabe (UMA) ont tenu hier mardi...

SPORT