Tags Posts tagged with "compétences tunisiennes, étranger,"

compétences tunisiennes, étranger,

par -
0
Au regard des difficultés économiques et de l’érosion du pouvoir d’achat

Au regard des difficultés économiques et de l’érosion du pouvoir d’achat, le travail à l’étranger à tous les contours d’une perspective salutaire pour diminuer le taux de chômage des diplômés de l’enseignement supérieur notamment. En effet, plusieurs techniciens supérieurs, ingénieurs et cadres sont à l’affût d’opportunités à la faveur desquelles ils pourront valorisé leurs connaissances et leur savoir-faire. Ces compétences sont assidûment à la recherche de nouveaux horizons aussi bien en Tunisie qu’ailleurs pour pouvoir enfin compter sur leurs propres moyens et assurer leur avenir. Le travail à l’étranger a toujours constitué, de ce fait, un rêve pour ces diplômés qui espèrent améliorer leur situation sociale et subvenir commodément à leurs besoins.

Partant par cette optique, l’Agence tunisienne de coopération technique (Atct) s’investit du mieux qu’elle peut pour assurer le recrutement des jeunes tunisiens à l’étranger dans le cadre de la législation en vigueur peur permettant de bénéficier de tous leurs droits et avantages. D’ailleurs, selon les dernières données communiquées par l’Agence Tunisienne de Coopération Technique, le nombre des Tunisiens recrutés à l’étranger est en constante progression. L’ATCT a assuré au 31 août 2013 le recrutement de 2334 nouveaux coopérants tunisiens, soit une augmentation de 31% par rapport à la même période de l’année 2012 (1775 coopérants).

De même, le nombre total de coopérants et experts tunisiens placés à l’étranger a été porté à 14500. Ces nouveaux recrutement dont 89 ont concerné des primo-demandeurs d’emploi ont touché le domaine de l’éducation et l’enseignement avec 1528 recrutés représentant ainsi 65% des placements réalisés, la santé avec 285 recrutés, et l’ingénierie avec 178 recrutés.

Les pays arabes gardent la première position en matière de recrutement des compétences tunisiennes avec 1954 coopérants, soit 84% du total des recrutements réalisés. Le Sultanat d’Oman vient en tête avec 956 cadres soit 41%, suivi de l’Arabie Saoudite (446 recrutés) et le Qatar (252 recrutés), relève la même source.

Intégration de nouveaux marchés pour assurer le recrutement des jeunes

L’Agence a, sur un autre volet, annoncé qu’elle s’est orientée vers de nouveaux marchés comme le Canada et la République Démocratique du Congo, ajoutant que 51 missions de recrutement sont venues en Tunisie pour des entretiens avec les candidats tunisiens et prendre connaissance des ressources humaines disponibles. En outre, l’Agence a reçu 130 offres d’emploi.

Dans le cadre de la coopération bilatérale et triangulaire, l’ATCI a envoyé 28 experts tunisiens pour des missions d’assistance technique dont 25 experts dans le cadre d’une campagne de lutte contre la cécité au profit de la République du Burkina Faso, la Libye et le Cameroun.

Au nombre de ces experts, un a effectué une mission pour la mise en place du système qualité au profit du Sultanat d’Oman et deux autres pour le compte de l’ONUDI dans le domaine de la qualité et la métrologie.

Des sessions de formation au profit de 119 cadres

L’Agence a organisé 11 sessions de formation en Tunisie au profit de 119 cadres de 31 pays africains et arabes sur différents thèmes de formation tels que la recherche sur les maladies contagieuses, la fiscalité et le tourisme, la langue française et l’édition, la diffusion et la production du livre scolaire, et ce, en coopération avec des organisations de coopération internationale et les centres de formation tunisiens étatiques et privés. L’Agence a organisé aussi 4 colloques en Tunisie avec une participation de 80 cadres de 16 pays arabes et africains.

Il convient de rappeler que l’Agence tunisienne de coopération technique (Atct) a pour objectif de mettre en place des mesures rapides et efficaces capables de juguler le fléau du chômage en Tunisie. Elle fournit des services qui visent à offrir l’opportunité aux experts et compétences tunisiens de travailler à l’étranger et auprès des institutions internationales avec le souci d’assurer la meilleure adéquation entre les spécialités disponibles et les demandes de recrutement exprimées.

N.B.T

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du Front Populaire Ammar Amroussia a déclaré que les symptômes d’une explosion sociale sont très visibles, notamment avec la montée de la...

AFRIQUE

0
Le centre médiatique libyen « Al Bouniane Marsous » a annoncé ce lundi 5 décembre 2016, sur sa page officielle facebook, que les forces du gouvernement...