Tags Posts tagged with "concours national"

concours national

par -
0

L’Agence de Promotion de l’Industrie et de l’Innovation (APII) a reçu, depuis le lancement de l’inscription en ligne des candidatures pour la première édition du concours national de l’invention (du 26 juillet au 26 septembre 2016), environ 152 demandes, dont 40 candidatures individuelles, a annoncé le directeur général de l’APII, Samir Bachoual.
L’objectif de ce concours, qui se tiendra dans le cadre des journées nationales de transfert de la technologie (9 et 10 novembre) et dont les résultats seront proclamés, le 9 octobre, est de « trouver les liens possibles entre le milieu scientifique (recherche) et les acteurs économiques (l’entreprise) », a déclaré, mercredi, Bouchoual, lors d’une journée d’information sur ce concours National.
« Aujourd’hui, le chercheur est contraint de réfléchir à son invention et à y investir ses propres moyens et ne connait toujours pas les circuits de sa commercialisation ou les méthodes de sa protection », a-t-il encore avancé. De l’autre côté, l’entreprise à des besoins en matière de transfert technologique et d’innovation, mais n’est pas au courant des inventions déjà disponibles dans le domaine scientifique.
Les journées nationales de transfert de la technologie (9 et 10 novembre 2016) seront une occasion pour débattre de ces problématiques et aussi de celui du financement, notamment, le financement des projets innovants qui trouvent des difficultés à accéder aux crédits des banques commerciales.
Selon le directeur de l’Agence, « plusieurs inventeurs et entreprises disent qu’ils rencontrent des difficultés, lors de leurs entretiens avec des responsables de banques commerciales ». Ils expliquent ces difficultés par « l’absence de techniciens en finances qui peuvent comprendre et appuyer leurs projets innovants ».
Trois prix de valeurs de 10 mille dinars, 7 mille dinars et 5 mille dinars seront décernés aux lauréats de ce concours.
Une commission de jury a été mise en place à cet effet. Elle regroupe des représentants des ministères de l’Industrie et du Commerce et de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, l’APII, de l’Institut National de normalisation et de la propriété industrielle (INNORPI), de l’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (UTICA), de la Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie (CONECT), de l’Agence Nationale de Promotion de la Recherche Scientifique, de l’Association tunisienne des inventeurs et de l’Association des centres techniques industriels tunisiens.
« L’APII accompagnera les lauréats et veillera et prendra en charge, également, les frais des brevets d’invention à l’échelle nationale », a déclaré le premier responsable de l’APII, relevant que « même sans être lauréat, le passage du candidat devant le jury de ce concours national constitue une assurance aux pépinières et aux entreprises ».

par -
0

Le ministre de l’Education, Néji Jalloul, a dévoilé sur Mosaïque FM ce jeudi 26 mai une nouvelle disposition qui va changer en profondeur la configuration du système éducatif. Un concours national sera mis en place à la 9ème année primaire pour détecter le potentiel des élèves et les orienter en conséquence soit vers les filières de l’enseignement général ou vers les filières professionnelles.

Jalloul a précisé que des élèves brillants seront également dirigés vers les filières de formation professionnelle, mais que dans tous les cas toutes les dispositions seront prises pour assurer le succès des élèves.

S’agissant du concours de la 6ème année, le ministre a précisé qu’il sera obligatoire mais qu’il sert juste à avoir des éléments tangibles sur le niveau global des élèves.

Par ailleurs il a annoncé qu’il y aura de nouveaux manuels pour la 1ère année et la deuxième année primaire, idem pour les livres scolaires des autres niveaux jusqu’au bac.

A propos du livre blanc, il a déclaré qu’il est le produit d’un dialogue national entre les différents acteurs impliqués dans la réforme de l’éducation. Jalloul a déclaré que les réformes sont déjà lancées et que le but est de donner les outils à l’école et aux universités tunisiennes pour retrouver leur classement à l’échelle mondiale.

S’agissant du recrutement du personnel éducatif, il a fait savoir qu’un concours sera ouvert pour l’embauche de 3000 enseignants. Toutefois ils devront suivre une formation de deux ans dans le cadre d’un master professionnel.

par -
0

Demain mercredi 23 mars commence le quatrième concours national de programmation informatique ACM TCPC (Tunisan Collegiate Programming Contest), au technopole Elghazala, à Tunis. Cet événement, sous la houlette des comités arabe et international de l’ACM ICPC, est organisé par le Comité national du concours ACM TCPC et l’Ecole Supérieure des Communications de Tunis (Sup’Com).

Jusqu’à après demain, jeudi 24 mars, les participants vont rivaliser de talent, individuel et par équipe, pour venir à bout des équations informatiques qui se dressent sur leur chemin. Pour cela, ils feront usage des langages de programmation (CC++ ou Java), a précisé le comité de pilotage de l’ACM TCPC.

On annonce la participation d’une soixantaine d’équipes à cette joute très technique, chaque équipe comptant trois étudiants tunisiens qui sortent du lot ainsi qu’une dizaine de lycéens qui se sont illustrés à la dernière édition de l’olympiade nationale d’informatique.

Le trophée national est en jeu, de même qu’une place au concours arabe de programmation fixé en novembre prochain. Les lauréats de cette compétition pan-arabe représenteront les pays arabes à la finale internationale programmée en mai 2017. Plus de 40.000 étudiants inscrits dans 2736 universités de 102 pays dans les 5 continents participent chaque année à cette compétition internationale.

Rappelons que la Tunisie a raflé trois fois le trophée de champion du Maghreb, avec Sup’Com ainsi qu’une médaille d’or et une médaille d’argent, prouesse d’un élève du lycée pilote de l’Ariana.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du Front Populaire Ammar Amroussia a déclaré que les symptômes d’une explosion sociale sont très visibles, notamment avec la montée de la...

AFRIQUE