Tags Posts tagged with "Congrès américain,"

Congrès américain,

par -

Demain dimanche 11 septembre sera commémoré le quinzième anniversaire des terribles attentats de New-York. Le Congrès américain a choisi cette date pour se rappeler au bon souvenir de l’Arabie saoudite. En effet les élus ont voté une loi ouvrant la voie à des poursuites judiciaires contre Riyad. Les proches des victimes des attentats ne vont pas se gêner !

La loi Justice Against Sponsors of Terrorism (Jasta) a été adoptée à l’unanimité par la Chambre des représentants, dominée par les républicains, quatre mois après son passage devant les sénateurs, majoritairement républicains aussi. Le symbole est fort et les enjeux très importants. Reste que le président Obama, un démocrate, pourrait bloquer le texte au motif qu’il transgresse le principe d’immunité judiciaire des Etats. Toutefois l’affaire semble bien engagée pour les républicains puisque le véto d’Obama pourrait être cassé par deux tiers des voix des élus. Si les choses en arrivaient là, sénateurs et représentants administreraient un sérieux camouflet à Obama, à quelques mois de son départ de la Maison Blanche…

Pour rappel, quinze des 19 auteurs des attaques du 11-Septembre à New York et Washington étaient de nationalité saoudienne. Mais pour le moment, aucune des enquêtes américaines n’a pu établir la responsabilité des autorités saoudiennes dans cette affaire. Même les fameuses 28 pages classées « secret défense » ne contiennent pas d’élément tangible sur l’implication de Riyad.

D’après le New York Times, le ministre des Affaires étrangères saoudien, Adel Al-Joubeir, avait menacé des élus américains, en mars dernier, de répliquer sévèrement si la loi sur les poursuites judiciaires passe. C’est chose faite, reste à savoir si les Saoudiens oseraient aller jusqu’à secouer l’économie des USA en écoulant les 750 milliards de dollars en bons du Trésor américain et autres actifs américains. Riyad, protégé par les Américains, notamment face aux velléités d’un Iran revenu dans le concert des nations et plus ambitieux que jamais, aurait également beaucoup à perdre s’il mettait en difficulté Washington…

par -

Le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui a reçu, samedi, une délégation de huit parlementaires démocrates et républicains du Congrès américain, conduite par le député du parti républicain, membre de la commission  » Partenariat pour la démocratie  » Vern Buchanan.
A l’ordre du jour de la rencontre, la coopération tuniso-américaine dans différents domaines et les moyens de la consolider et de la promouvoir davantage. La rencontre a été également l’occasion d’évoquer plusieurs questions régionales et internationales d’intérêt commun, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères.
Au cours de la rencontre, Khemaies Jhinaoui a passé en revue les principales étapes franchies par la Tunisie sur la voie de la transition démocratique, ainsi que les réformes sectorielles et structurelles engagées, s’agissant notamment du code de l’investissement et du secteur bancaire.
Le ministre a affirmé le souci de la Tunisie de consacrer les principes de transparence et de bonne gouvernance, soulignant les besoins du pays en termes d’appui « exceptionnel » de la part de ses partenaires et amis dont les Etats-Unis d’Amérique pour faire face aux défis économiques et sécuritaires. Jhinoui a, par ailleurs, informé les membres de la délégation des préparatifs en prévision de la Conférence internationale sur l’investissement prévue les 29 et 30 novembre prochain, les invitant à inciter le milieu des affaires et de la finance américain à participer à cette conférence.
De leur côté, les députés du Congrès américain ont salué l’expérience démocratique tunisienne naissante, faisant part de leur disposition à soutenir la Tunisie en cette phase historique afin qu’elle puisse parachever son processus démocratique, assurer sa relance économique et combattre l’extrémisme et le terrorisme, indique-t-on de même source.
Les congressistes américains ont ajouté que leur visite en Tunisie reflète la volonté du Congrès américain de consolider la coopération avec l’Assemblée des représentants du peuple dans le cadre du  » Partenariat pour la démocratie « , de manière à diversifier la coopération parlementaire entre les deux pays.

par -
Le Congrès américain a fixé une audience pour mercredi 4 décembre 2013 à 14H00 (heure US) pour discuter du cas de la Tunisie

Le Congrès américain a fixé une audience pour mercredi 4 décembre 2013 à 14H00 (heure US) pour discuter du cas de la Tunisie, trois ans après la Révolution et sa transition qui est à la croisée des chemins.

Cette audience doit porter principalement sur le blocage politique en Tunisie et les conséquences qui peuvent en découler pour les intérêts américains dans la région.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

La compagnie aérienne Air France met le paquet sur le Maroc. Dimanche 26 mars 2017, une nouvelle ligne entre les aéroports Paris-Charles-de-Gaulle et Marrakech...