Tags Posts tagged with "consommateur, Tunisie"

consommateur, Tunisie

par -
0
Tunisie Sondage

Tunisie Sondage, filiale de la société TBC Partners, a réalisé une enquête en ligne portant la perception du Tunisien des questions relatives au pouvoir d’achat. L’enquête a été menée pour le compte d’Africanmanager, entre le 08 et le 11 mars 2013 et a concerné 2090 personnes selon la méthode des quotas (sexe, âge et localisation géographique : gouvernorats / agglomérations).

Les résultats révèlent que 49% des répondants estiment que leur pouvoir d’achat est faible alors que 40% le trouve correct sans plus. Pour ce qui est de l’évolution actuelle du pouvoir d’achat, 78% des répondants pensent que ce dernier a plutôt diminué, durant les douze derniers mois. Pessimistes, les Tunisiens sondés, ont été 66% à prévoir que leur pouvoir d’achat va encore diminuer. Les optimistes, eux, n’ont représenté que 10 % des répondants.

– 78% des Tunisiens estiment que leur pouvoir d’achat a diminué et 64% ont connu le découvert bancaire.

L’enquête a révélé, par ailleurs, que les principales dépenses préoccupant le Tunisien au niveau de son pouvoir d’achat, pour les trois mois à venir, sont relatives à l’alimentation (68,4%), aux factures d’énergie (63,2%) et aux transports et carburant (60,8%). Autres dépenses qui préoccupent le Tunisien, la santé (33% des répondants) et le logement (34%). Il faut dire que ce sondage intervenait quelques jours après la dernière l’augmentation, le 5 mars, des 100 millimes. Le ministère des Finances lui a donné raison dans son pessimisme. Notons enfin qu’ils étaient quand même 27,3 % de répondants à s’inquiéter des impôts, 15,3 % à s’inquiéter des prix de l’habillement et presque 25 % à s’inquiéter des tarifs des télécommunications.

 

Concernant les moyens auxquels les Tunisiens ont recours en cas de dépenses imprévues ou de difficulté à boucler leurs budgets de fin de mois, 38% des répondants réduisent leurs dépenses de consommation, 28% empruntent de l’argent à leurs entourages et 21% puisent dans leur épargne s’ils en disposent. Il est à noter que seulement 10% des répondants affirment recourir au crédit bancaire ; ce taux est justifié par les mesures récentes de la BCT visant la rationalisation des crédits à la consommation.

– 38 % des sondés se déclarent obligés de réduire leur consommation.

A cet égard, l’enquête a révélé que 64% des répondants se retrouvent avec un découvert sur leurs comptes bancaires, selon des fréquences différentes : 36% tous les mois, 15% une à deux fois par an et 13% deux à trois fois par an. Et pour y faire face, le sondage démontre que, dans 38 % des cas, les Tunisiens se retrouvent obligés à réduire leurs dépenses de consommation, alors que 28 % font appel à leur entourage pour pouvoir boucler leurs fins de mois. Sale temps pour le consommateur tunisien, sous le gouvernement d’Ennahdha et sa Troïka.

 

Ce sondage sur le pouvoir d’achat s’inscrit dans un contexte économique difficile marqué par une inflation sans précédent. Selon les chiffres publiés par l’Institut National des Statistiques (INS), l’indice des prix à la consommation familiale, pour le mois février 2013, a augmenté de 5,9% par rapport à 2012. Cet indice a notamment enregistré une forte progression au niveau des prix des produits alimentaires (8,2%).

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le dirigeant d’Ennahdha Abdellatif Mekki appelle à l’organisation d’un dialogue sociétal qui dépassera les partis, les organisations, pour cibler les coordinations des mouvements sociaux....

AFRIQUE

0
On ne sait pas pour le moment comment va le prendre Riyad, mais avec le verdict de la plus haute juridiction administrative égyptienne, il...