Tags Posts tagged with "coopération globale"

coopération globale

par -

Entre la Tunisie et l’Union Européenne (UE), une relation séculaire dont les liens ne cessent de se renforcer au fil des ans. Une relation qui date, exactement, de quarante ans. Quarante ans de coopération, d’entente, d’échange mais aussi d’un soutien qui n’a cessé de croitre en volume et en ambitions.
Le panel organisé, mardi après-midi, au Palais des Congrès à Tunis à l’occasion du quarantième anniversaire de l’accord de coopération signé en 1976 entre la Tunisie et l’UE a permis de dresser le bilan de cette coopération et de dégager les points forts de cette amitié.
 » Travailler aux côtés du gouvernement tunisien tout en l’aidant à relever les défis auxquels il est confronté est important pour l’UE « , a affirmé l’ambassadeur de France à Tunis François Gouyette.
L’emploi, l’éducation, la santé, le développement régional, la justice, les medias, l’appui du secteur privé et l’investissement sont autant d’axes prioritaires pour la coopération Tunisie-UE.
La mobilisation européenne envers la Tunisie depuis la Révolution de 2011 n’est plus à démontrer. En témoigne, le soutien financier accordé par l’Union à la Tunisie qui a triplé entre 2011 et 2015 pour atteindre un milliard d’euros.
Ce montant traduit, à l’évidence, l’engagement résolu de l’UE envers la Tunisie et sa détermination à accompagner les différentes réformes engagées par le pays comme l’a souligné l’ambassadeur de France à Tunis.
Mais, le point focal de ce panel est, sans nul doute, la coopération judicaire Tunisie-UE et le renforcement de l’Etat de droit.
 » La coopération en matière de justice est une composante essentielle de la politique européenne de voisinage « , a noté l’ambassadeur d’Allemagne à Tunis.
Premiers donateurs dans le domaine de la gouvernance, de la justice et de l’Etat de droit, les Etats membres de l’UE ont poursuivi en 2015 la mise en œuvre de leur programme d’appui à la réforme de la justice (PARJ) pour un budget de 25 millions d’euros. L’objectif de ce programme fort ambitieux est le renforcement de l’Etat de droit et l’appui à la transition démocratique à travers notamment l’engagement de réformes conformes aux standards européens et internationaux.
Pour le président de l’Instance nationale de lutte contre la corruption, Chawki Tabib, le bilan de la coopération Tunisie-UE dans le domaine de la justice s’annonce, aujourd’hui, positif à plus d’un titre. Constat non corroboré par certains participants à ce panel qui ont, entre autres, critiqué le manque de soutien de l’UE à l’Instance Vérité et Dignité (IVD) et le retard pris dans la réalisation de la justice transitionnelle.
Volet sécurité, les participants ont souligné que la lutte antiterroriste ne doit en aucun cas servir de prétexte pour restreindre les libertés individuelles et publiques appelant à allier justice, sécurité et lutte antiterroriste dans un Etat respectueux des droits humains.
L’ambassadeur de France à Tunis a, dans ce contexte, rappelé le quadruplement de l’aide militaire accordée par son pays à la Tunisie en vue de faire face à la nouvelle donne caractérisée notamment par la recrudescence des menaces terroristes et la prolifération des groupes djihadistes.
 » L’aide militaire qui était de l’ordre de 2,5 millions d’euros par an a été portée à 10 millions d’euros « , a-t-il dit.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

Il est impératif que les gouvernements africains adoptent des stratégies cohérentes et des plans de développement nationaux qui répondent aux défis de la croissance,...

SPORT

L’équipe nationale des Comores a décroché son billet pour la phase de groupes des qualifications pour la CAN-2019 de football après son match nul...