Tags Posts tagged with "CPR, Tunisie"

CPR, Tunisie

par -
La formation d’un gouvernement apolitique de technocrates souhaitée par Hamadi Jebali

La formation d’un gouvernement apolitique de technocrates souhaitée par Hamadi Jebali, chef du gouvernement accentue encore la crise politique en Tunisie. Certains partis ont fortement appuyé l’initiative la qualifiant d’audacieuse pour dépasser le contexte difficile dans lequel se débat la Tunisie. D’autres ont menacé de la rejeter vu qu’elle n’apportera, selon eux, rien de nouveau, le gouvernement projeté ne devant être composé que de technocrates.

Après des réserves qui se sont poursuivies plusieurs jours durant, les partis au pouvoir à l’exception d’Ettakatol, ont décidé de clarifier leurs positions concernant le remaniement cher à Hamadi Jebali.

Après le rejet annoncé, ce lundi 11 février, par le conseil de Choura d’Ennahdha, le parti du Congrès Pour la République (CPR) a gelé la démission de ses ministres dans le gouvernement actuel, répondant ainsi à l’appel du parti au pouvoir, Ennahdha, qui a refusé cette initiative.

En effet, une réunion a eu lieu, dimanche soir, entre Ennahdha et le CPR, au cours de laquelle le parti islamiste a accepté les demandes présentées par le congrès pour la République relatives à l’ouverture d’enquêtes sur la corruption et la malversation, phénomène qui a pris de l’ampleur en Tunisie de l’après 14 janvier. A cela s’ajoute le changement du ministre des Affaires étrangères et celui de la Justice ainsi que l’instauration d’une administration électronique et l’application de la loi. D’après Mohamed Abbou, secrétaire général du CPR, la démocratie et la garantie des libertés ne pourront pas aboutir en l’absence de l’application de la loi.

En présence de nombreux médias nationaux et internationaux, Mohamed Abbou a indiqué, au cours d’une conférence de presse tenue, ce lundi, que le gel de la démission des ministres de son parti au gouvernement est assorti d’un moratoire d’une semaine supplémentaire, dans l’attente d’un remaniement qui répondrait aux exigences de son mouvement.

Pour l’instant, l’accent sera mis sur la recherche d’une solution adéquate qui aiderait le pays à sortir de la crise actuelle. Mais, « si le CPR ne décèle pas des grands changements, il quittera définitivement le gouvernement ».

Le CPR ne se joindra pas aux technocrates

L’initiative prise par le chef du gouvernement sans consulter son parti au pouvoir est saluée par le CPR , mais à condition qu’elle obtienne, selon Abbou, l’accord de l’ANC.

Pis, le CPR a refusé d’être associé à un gouvernement de technocrates « qui n’est pas la solution magique pour remédier à cette situation », a dit Mohamed Abbou rappelant que le gouvernement de Béji Caied Essbessi, composé des technocrates n’a pas pu répondre aux revendications et attentes des Tunisiens ».

Dans le même contexte, Abbou n’a pas manqué d’exprimer sa crainte de voir d’ex-RCDistes revenir au pouvoir à la faveur de ladite décision.

Sur un autre plan, le secrétaire général a fait savoir qu’Ennahdha devrait entamer des négociations avec l’autre parti de la troïka, Ettakatol lequel, a-t-il soutenu, pose des conditions impossibles.

Béji Caied Essebssi enfonce le clou

Pour l’assassinat de l’opposant Chokri Belaid, Abbou a fortement dénoncé ce crime odieux signalant que certains partis ont exploité cet incident pour demander la dissolution de l’ANC, comme l’a fait Béji Caied Essebssi, ce qui, selon Abbou, ne peut qu’aggraver encore la situation.

Pour ce faire et afin d’apaiser les tensions, il est temps de mettre fin à cette théorie de complot en appelant les autorités concernées à identifier les assassins dans les brefs délais, a-t-il dit , d’autre part.

Poursuites judicaires contre ceux qui réclament l’ingérence de l’armée

Mohamed Abbou a saisi cette occasion pour annoncer que des poursuites judiciaires seront engagées contre tous ceux qui ont appelé à l’ingérence de l’armée dans les affaires politiques du pays précisant cependant que « ces personnes ne représentent qu’une infime partie de l’échiquier politique ».

Wiem Thebti

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux