Tags Posts tagged with "daech"

daech

par -

L’organisation de l’Etat islamique a revendiqué ce mardi l’attentat perpétré la veille à Manchester dans le nord-ouest de l’Angleterre, rapporte Reuters.

On rappelle que vingt-deux personnes, dont des enfants, ont été tuées et 59 blessées dans cette attaque suicide.
Le kamikaze a activé un engin explosif à la sortie d’un concert pop à l’Arena, une immense salle de concert où se produisait la chanteuse Ariana Grande.

par -

L’Irak a envoyé un émissaire rencontrer le président syrien Bachar al Assad jeudi à Damas pour discuter d’une coopération militaire directe entre les deux pays contre les djihadistes du groupe Etat islamique (EI), annonce l’agence de presse syrienne Sana.

Le conseiller à la sécurité nationale irakienne Faleh al Fayad et le président Assad ont discuté « des mesures pratiques pour une coopération militaire des deux côtés de la frontière à la lumière des victoires que l’armée irakienne remporte à Mossoul », rapporte l’agence de presse publique syrienne.

« Ils ont étudié la perspective d’une coopération directe prochainement, entre les armées syrienne et irakienne, afin de combattre ensemble le terrorisme », a ajouté l’agence de presse.

En février 2017, l’aviation irakienne, soutenue par la coalition internationale menée par les Etats-Unis, avait bombardé une position de l’EI située en territoire syrien en représailles à des attentats commis par l’organisation djihadiste à Bagdad. C’était la première fois que les autorités irakiennes évoquaient des opérations en Syrie.

par -

La cinquième chambre criminelle du tribunal de première instance de Tunis, spécialisée dans les affaires de terrorisme, a condamné mercredi à l’aube Mohamed Anouer Bayoudh à 4 ans de prison ferme et sa compagne à 2 ans. Les deux condamnés seront également placés sous contrôle administratif pendant 2 ans.
Accusés d’implication dans des affaires liées au terrorisme, Mohamed Anouer Bayoudh et sa compagne ont comparu mardi devant la chambre criminelle du tribunal de première instance de Tunis, a indiqué le porte-parole du tribunal de première instance de Tunis et du Pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme, Sofien Selliti.
Dans une déclaration à l’agence TAP, Selliti a expliqué que les jugements ont été rendus après validation de l’accusation contre Mohamed Anouer Bayoudh et sa compagne qui sont en état d’arrestation. Une troisième personne en cavale a été accusée d’implication dans la même affaire.
Le juge d’instruction avait émis, le 4 juillet 2016, un mandat de dépôt contre Anouer Bayoudh et sa compagne pour « appartenance à l’organisation terroriste Daech ».
Les deux accusés ont été arrêtés dès leur arrivée de Turquie à l’aéroport Tunis-Carthage en juillet 2016 avant d’être transférés à l’unité nationale d’enquête dans les crimes terroristes à la caserne de la garde nationale de l’Aouina.
Le ministère public avait émis un mandat d’amener national et international à l’encontre de Bayoudh et sa compagne après leur départ vers la Syrie en novembre 2015.
Mohamed Anouer Bayoudh est le fils du colonel-major Fethi Bayoudh, chef du service Pédiatrie à l’hôpital militaire de Tunis, qui avait trouvé la mort dans les attentats-suicides perpétrés, le 28 juin 2016, à l’aéroport international Atatürk d’Istanbul (Turquie). Le défunt y était à la recherche de son fils.

par -

Daech n’est pas encore mort et enterré. Ce mardi 02 mai 2017, il a de nouveau frappé, du côte de l’armée irakienne. Au moins 10 soldats ont péri dans un guet-apens à Ratba, une localité de la province occidentale d’Al-Anbar, frontalière de la Syrie, de la Jordanie et de l’Arabie saoudite, ont confié à l’AFP des responsables locaux et de sécurité.

Depuis le 23 avril 2017, pas moins de 26 éléments des forces de sécurité et des gardes-frontières ont été tués dans des assauts lancés par l’Etat islamique, qui donne là la preuve de sa capacité de nuisance à mesure que l’étau se resserre autour de Mossoul, sa « capitale » en Irak. On peut aussi imaginer que l’EI multiplie les incursions sanglantes pour faire diversion et forcer les troupes irakiennes à lâcher du lest autour de Mossoul, la deuxième plus grande ville du pays…

Ce qu’on sait de la dernière attaque, c’est qu’elle a été menée avec des roquettes et des mortiers, avant une tentative d’attaque contre la base. Les heurts entre les militaires et les assaillants ont duré deux heures, d’après ces sources.

par -

Trois combattants de l’Etat islamique sont morts dimanche dans le sud de Kirkouk, après avoir été attaqués par des sangliers, selon Le Parisien.

Les animaux sauvages se sont rués sur une ferme de Rashad, à 53 kilomètres au sud de Kirkouk, située dans une zone contrôlée par les djihadistes.

Déchaînés, ils ont donc tué trois djihadistes. Une source citée par Alsumaria News affirme que les soldats de l’EI ont ensuite pris «leur revanche sur les porcs qui ont attaqué la ferme», sans en dire davantage sur la méthode employée.

par -

Dix soldats égyptiens, dont trois officiers, ont été tués dans l’explosion de deux bombes dans la péninsule du Sinaï.

Selon les données rapportées par les médias égyptiens, quinze insurgés ont été éliminés lors de combats entre l’armée égyptienne et des terroristes liés à Daech.

On rappelle que depuis 2013, les services de sécurité égyptiens sont régulièrement ciblés par des attentats terroristes, notamment dans le nord du Sinaï, fief de la branche égyptienne de l’EI.

par -

Daech a revendiqué jeudi l’attaque de Londres via son agence de propagande Amaq, qui a coûté la vie à trois personnes, outre l’assaillant.

Le groupe djihadiste État islamique (EI) a revendiqué jeudi, par le biais de son agence de propagande Amaq, l’attentat de Londres qui a coûté la vie à trois personnes et en a blessé près de 40 autres, rapporte europe1.fr.

par -

Des combattants de Daesh issus de la minorité chinoise ouïghoure ont menacé depuis l’Irak de « verser des rivières de sang » en Chine, un avertissement adressé à Pékin qui est inédit, selon la Libération.

La menace est formulée dans une vidéo de 28 minutes publiée lundi par une branche de l’EI basée dans l’ouest de l’Irak, d’après un organisme spécialisé dans la surveillance sur internet des sites islamiques, SITE Intelligence Group.

par -

Marine Le Pen, présidente du Front national (FN), un parti d’extrême droite, a du souci à se faire. En effet le Parlement européen, où elle siège, a levé ce jeudi 02 mars son immunité pour qu’elle s’explique devant la justice sur la diffusion, sur Twitter, de vidéos où on voit des éléments de Daech commettre des atrocités. La dirigeante du FN avait balancé ces films en décembre 2015 ; face au tollé, elle avait argué qu’elle a publié ces vidéos pour conscientiser les citoyens sur les horreurs commises au nom de l’islam, un filon qu’elle exploite à fond pour gonfler les rangs de ses sympathisants. Les juges du parquet de Nanterre s’en étaient émus et avaient ouvert une information judiciaire contre Mme Le Pen pour « diffusion d’images violentes ». Elle risque 5 ans de prison…

« Je suis députée, je suis dans mon rôle quand je dénonce Daech », a-t-elle déclaré ce jeudi matin sur la chaîne de télévision LCP, avant que ses collègues du Parlement européen ne scellent son sort. Elle a ajouté qu’on avait affaire à « une enquête politique » et qu’elle cherchait juste à s’insurger contre le « parallèle ignoble » établi par le journaliste Jean-Jacques Bourdin entre le groupe EI et le FN.

Mais ce ne sont pas les seuls ennuis judiciaires de la favorite du premier tour de l’élection présidentielle française, en avril 2017. En effet elle est accusée d’être sortie du cadre fixé par la loi en rémunérant ses assistants parlementaires de manière illicite. D’ailleurs sa cheffe de cabinet est sous le coup d’une mise en examen pour ces faits.

Jusqu’ici Mme Le Pen avait rejeté toutes les convocations des juges dans le cadre de ces affaires, s’adossant sur son immunité parlementaire, mais avec cette levée pour le dossier Daech, la justice s’approche dangereusement de la députée européenne…

par -

Les présidents turc et américain, Recep Tayyip Erdogan et Donald Trump, ont convenu dans un entretien téléphonique nocturne d’agir de concert dans la lutte contre le groupe Etat islamique, rapporte Le Figaro.

Les deux dirigeants ont évoqué la question de l’établissement d’une zone de sécurité en Syrie, de la crise des réfugiés et de la lutte contre le terrorisme, précise cette source.

Erdogan a demandé au président américain de mettre fin au soutien que les Etats-Unis apportent aux miliciens kurdes des Unités de protection du peuple (YPG) qu’Ankara accuse d’être une émanation du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) considéré comme une organisation terroriste.

par -

La Turquie détient 748 personnes suspectées d’être affiliées à l’Etat islamique après les opérations de ce week-end visant le groupe terroriste dans 29 provinces du pays, rapporte l’AFP.

La police turque a saisi de nombreux documents, du matériel informatique, deux pistolets, quatre fusils et des munitions.

Selon la même source, en plus des dernières arrestations, 780 personnes, dont 350 étrangers, sont encore en détention en Turquie pour des liens supposés avec l’EI.

par -

Les médias français n’arrêtent pas de coller à la Tunisie tous les qualificatifs le liant au terrorisme. Après « la Tunisie vivier du terrorisme mondial», un article publié par le  Figaro à la date du 22 décembre dernier, voici donc l’autre magasine français Challenge, qui affirme que «à la tête d’un État considéré comme un incubateur à terroristes (5.000 de ses ressortissants combattent dans les rangs de Daech), Youssef Chahed, chef du 7ème gouvernement post-révolution de jasmin, s’efforce de rassurer la communauté internationale. «La situation est sous contrôle. Nous avons infiltré les mouvements djihadistes».

par -

Les services de sécurité marocains ont mené vendredi, 27 janvier 2017, une vaste opération visant des partisans de Daesh et qui a permis l’arrestation de sept suspects, a annoncé le ministère de l’Intérieur Marocain.

L’opération a permis « le démantèlement d’une cellule » de sept personnes, selon un communiqué du ministère. Elle s’est déroulée dans cinq villes, notamment à Salé, près de Rabat, et El Jadida (centre), où le « cerveau » d’un « dangereux plan terroriste » a été appréhendé, rapporte les ite d’information BFMTV.

Des médias en ligne ont évoqué des déflagrations et des échanges de tirs entre les policiers d’élite et les suspects à El Jadida. Une source au ministère de l’Intérieur a fait état de son côté à l’AFP de tirs de sommation au début de l’intervention, indique la même source.

par -

Le Tchad a annoncé, ce vendredi 06 janvier, la fermeture de sa frontière terrestre avec la Libye en faisant état d’une potentielle grave menace d’infiltration terroriste, rapporte l’AFP.

A rappeler que les forces libyennes soutenues par l’aviation américaine ont pris en décembre la dernière poche de résistance de l’organisation Etat islamique à Syrte et Daech cherche depuis à se regrouper en Libye.

par -

Plus de deux jours après l’attaque meurtrière dans une boite de nuit des bords du Bosphore à Istanbul, en Turquie, le tireur est toujours en fuite mais la police l’a finalement identifié, rapporte le site français « leparisien ».

On rappelle que 39 personnes, dont plusieurs de nationalité arabe, ont été tuées. L’attentat a été revendiqué par l’organisation terroriste Daech .

par -
Les combattants djihadistes des pays du Maghreb se déplaceront en Afriue du Nord pour venir soutenir les groupes de l’organisation Ansar

L’homme qui a tué 39 personnes dans une boîte de nuit d’Istanbul durant la nuit du nouvel an est lié à l’organisation terroriste « Daesh ». Ce groupe vient de revendiquer l’attentat selon des médias turques et des agences de presse internationales.

Au moins 39 personnes ont été tuées et 65 blessées dans une attaque à main armée dans un club d’Istanbul. Selon la chaîne d’information NTV, au moins un assaillant déguisé en Père Noël a ouvert le feu sur la foule au Reina, une célèbre boîte de nuit d’Istanbul, à 1h15 du matin, dimanche (23h15 heure de Paris). Selon les médias turcs, il y avait entre 700 et 800 personnes à cette soirée du Nouvel An.

par -
Une vidéo a été publiée récemment comportant des personnes à bord d’une voiture algérienne qui étaient en train de se promener dans

Les forces irakiennes ont lancé, hier jeudi 29 décembre, la deuxième phase de leur offensive pour reprendre totalement la partie orientale de Mossoul au groupe État islamique, qui contrôle la deuxième ville du pays depuis plus de deux ans, rapporte « France 24 ».

Les forces d’élite du contre-terrorisme (CTS) ont pris le contrôle de plusieurs quartiers de l’Est et se rapprochent maintenant du Tigre, le fleuve qui traverse la ville du Nord au Sud. Mais les jihadistes continuent d’occuper la totalité de la partie occidentale de la cité, a précisé la même source.

par -

Au moins 23 personnes, dont 15 civils, ont été tuées, hier jeudi, dans trois attentats simultanés à la voiture piégée dans une localité du nord de l’Irak, selon l’agence AFP.

L’attaque a été revendiquée par l’EI qui a évoqué des attentats commis par trois kamikazes au volant de voitures piégées.

Gogjali est située à la lisière est de Mossoul, le fief de l’EI depuis l’été 2014 qui est visé par une offensive des forces irakiennes depuis le 17 octobre, nous apprend la même source.

par -

Le terroriste Bilel Chaouachi a récemment fui l’organisation Daech à Raqqa en Syrie et s’est dirigé vers Idlib en possession de ses armes et ses livres, rapporte le journal Égyptien « Arabi 21 ».

Plus connu sous le nom de « Abi Hamem Al Mouhajer », ce dernier a décidé de déserter cette organisation et a trouvé de nombreuses difficultés afin de se rendre vers la région en question étant donné que les Daechiens contrôlent toujours leur combattants, ajoute la même source.

On rappelle que Bilel Chaouachi a été recruté par Daech pendant le mandat de l’ex-chef du gouvernement, Ali Laârayedh et il avait appelé à plusieurs reprises au djihad en direct sur les plateaux de télévision.

Il a été condamné à 3 mois de prison ferme pour organisation de réunions illégales et avait écopé d’une peine de 3 mois de prison avec sursis pour s’être autoproclamé imam de la mosquée d’El Omrane Supérieur à Tunis.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

Au Maroc la lutte contre la corruption est dans toutes les têtes, notamment dans celles des autorités, comme du reste en Tunisie en ce...

SPORT