Tags Posts tagged with "Décès"

Décès

par -
0

Suite au décès d’un nourrisson, le ministère de la Santé Français a annoncé la suspension de la commercialisation de l’Uvestérol D, un médicament administré pour lutter contre les carences en vitamines, notamment le vitamine D, rapporte « Le Figaro ».

On rappelle que l’Agence française de sécurité du médicament (ANSM) a annoncé qu’un nourrisson âgé de dix jours est décédé après avoir reçu une dose d’Uvestérol D.

Le nouveau-né a succombé à un arrêt cardio-respiratoire, précise l’agence, qui ne fait pas à ce stade le lien entre le décès et l’ingestion de ce médicament produit par les laboratoires Crinex.

par -
0

L’Agence française de sécurité du médicament (ANSM) a annoncé qu’un nourrisson âgé de dix jours est décédé après avoir reçu une dose d’uvestérol D, un médicament administré pour lutter contre les carences en vitamines D.

Selon les informations rapportées par « Le Figaro » , le nouveau-né a succombé à un arrêt cardio-respiratoire, précise l’agence, qui ne fait pas à ce stade le lien entre le décès et l’ingestion de ce médicament produit par les laboratoires Crinex.

Les premiers résultats de cette enquête seront connus dans les prochains jours, précise encore l’ANSM. L’agence en question a précisé qu’aucun décès n’a été imputé à l’uvestérol D depuis sa mise sur le marché, en 1990, mais il fait l’objet depuis 2006 d’une surveillance renforcée en raison de ses potentiels effets indésirables.

par -
0

Un communiqué du Cabinet royal publié par l’agence saoudienne de presse (SPA) indique que le Prince Turki Ben Abdelaziz s’est éteint samedi matin, et que la prière du mort aura lieu après la prière d’al Asr, à la mosquée Imam Turki Ben Abdellah à Riyad.

La présentation des condoléances se déroulera au Palais du Serviteur des Lieux Saints à Riyad après la prière du Maghrib durant trois jours.

Né en 1932, le Prince Turki Ben Abdelaziz Al Saoud avait occupé plusieurs hauts postes dont celui de vice-ministre de la Défense et de l’aviation jusqu’à 1983.

Source : Lematin.ma

par -
0

Stupeur et tremblements au Japon où une série de décès étranges a été enregistrée à l’hôpital de Yokohama, au sud de Tokyo. Les questions fusent après la mort de deux patients de 88 ans récemment suite à l’inoculation d’une substance chimique, peut-être par perfusion intraveineuse, ont rapporté lundi 03 octobre les médias. Ces morts viennent s’ajouter aux 46 autres signalés depuis juillet dernier.

L’autopsie des dépouilles des deux hommes révèle la présence d’une substance chimique présente dans des antiseptiques et selon les médias, les services de police suivent la piste d’un poison sciemment administré aux patients. Du coup les enquêteurs ont exhumé les dossiers d’une quarantaine de décès, quasiment dans les conditions. « Nous voyons beaucoup de gens mourir ici en raison de la nature de notre établissement mais il nous semble que leur nombre augmente un peu », a confié un responsable de l’hôpital à l’agence Kyodo, précisant le chiffre de 46 autres décès suspects de patients hospitalisés, qui plus est dans le même étage!

Mais les policiers se heurtent à un écueil, de taille : La plupart des corps ont déjà été incinérés, ce qui rend périlleuse la recherche d’indices sur les motifs de ces décès, indiquent les médias. Toutefois il y a des éléments intéressants pour la police : Le personnel de l’hôpital a noté des traces de perforation sur dix poches de perfusion intraveineuse aux abords du local des infirmières, d’après la presse. La police et l’hôpital ont refusé de commenter ces informations…

A signaler que cette affaire a été précédée par une autre, il y a un peu plus de deux mois : 19 individus avaient été assassinés dans un centre pour handicapés mentaux, la pire tuerie en série au Japon depuis des décennies.

par -
0

Le ministère des Affaires religieuses a annoncé, dans un communiqué rendu public mercredi 28 septembre 2016, le décès d’une neuvième pèlerine tunisienne à la Mecque.

Il s’agit de Hafsia Bent Younes Salmane, originaire du gouvernorat de Gafsa et âgée de 75 ans.

par -
0

Le doyen de la scène politique israélienne Shimon Peres est mort à l’âge 93 ans, des suites d’un accident vasculaire cérébral, a indiqué à l’AFP son médecin personnel et gendre Rafi Walden.

Il s’est éteint dans son sommeil « à 3 h du matin » dans la nuit de mardi 27 à mercredi 28 septembre. Shimon Peres a succombé entouré des membres de sa famille, a indiqué la même source.

par -
0

Le ministère des Affaires Religieuses a annoncé dans un communiqué rendu public, ce samedi 17 septembre 2016 , le décès d’un cinquième pèlerin tunisien à La Mecque.

Il s’agit de Saleh Mohamed Mefteh, âgé de 67 ans et il est originaire de Hammam-Sousse, a précisé ledit département.

par -
0

Deux personnes sont mortes et 14 autres, en majorité des Européens, ont été blessées, jeudi 15 septembre en Indonésie, suite à l’explosion du moteur d’un navire de tourisme, peu après son départ de l’île de Bali, a annoncé le site de la chaîne de télévision « RT ».

Le bateau n’a parcouru qu’environ 200 mètres en direction de la petite île de Gili Trawangan, a ajouté la même source.

par -
0

-Le ministère des Affaires religieuses a fait part, mercredi, dans un communiqué du décès du Père Fulvio Grazzini, prêtre du Diocèse de Tunis, décédé, dimanche dernier, des suites d’une longue maladie.
Né en 1940 à Tunis, le prêtre a été inhumé, mercredi, au cimetière chrétien de Bourjel à Tunis.
Le ministère des Affaires religieuses a présenté ses sincères condoléances à la famille du défunt et préposés aux affaires de Diocèse de Tunis, lit-on dans le même communiqué.

par -
0

L’écrivain et homme de Lettres tunisien Mohamed Mongi Chemli, s’est éteint hier mardi des suites d’un long combat avec la maladie.
Né en 1931 à Ksar Hellal, Mongi Chemli était professeur émérite de l’enseignement supérieur et ancien représentant de la Tunisie auprès du conseil exécutif de l’UNESCO à Paris.
Il était l’auteur de plusieurs ouvrages sur la littérature dans le monde arabe et avait traduit plusieurs ouvrages en français.
Chemli était aussi l’un des fondateurs de la Ligue Tunisienne de défense des droits de l’homme (LTDH) et a également animé plusieurs émissions à la radio Tunisienne.
L’enterrement aura lieu aujourd’hui mercredi au cimetière du Jellaz à Tunis.

par -
0

Un homme en détention à la prison de Kébili est mort d’une crise cardiaque, mercredi 7 septembre 2016, rapporte Mosaïque Fm.

Il s’avère que l’homme en question a été arrêtée à l’issue de l’accident de la route ayant coûté la vie à Hamdi Brah directeur du festival du Margoum à Oudhref du gouvernorat de Gabès, le 27 août dernier, indique la même source.

par -
0

Le président ouzbek Islam Karimov, hospitalisé la semaine dernière, est mort, apprend Reuters  vendredi auprès de trois sources diplomatiques.

Le gouvernement ouzbek n’a pas confirmé le décès du chef d’Etat, mais un communiqué officiel diffusé vendredi matin annonçait que l’état de santé d’Islam Karimov, 78 ans, s’était nettement dégradé ces dernières 24 heures.

Le Premier ministre turc, Binali Yildirim, a présenté vendredi ses condoléances à la population ouzbeke lors d’une réunion télévisée avec son cabinet, précisant que la Turquie « partageait (sa) douleur et (sa) peine ».

Ancien apparatchik soviétique devenu premier secrétaire du Parti communiste d’Ouzbékistan en 1989, au temps fort de la perestroïka, Islam Karimov préside l’ex-république soviétique d’Asie centrale depuis son indépendance, en 1991. Il a été réélu l’an dernier pour cinq ans avec 90,4% des voix.

Islam Karimov n’a pas désigné de successeur et les observateurs et analystes s’attendent à ce que les modalités de la transition politique soient réglées en petit comité par des caciques du pouvoir et par sa famille.

Parmi les successeurs potentiels figurent le Premier ministre Chavkat Mirziyoïev et le vice-Premier ministre Roustam Azimov. Roustam Inoyatov, chef des services de sécurité, et Lola Karimova-Tilliaeva, fille cadette d’Islam Karimov, devraient être impliqués dans le choix du nouveau chef de l’Etat.

par -
0
Une nouvelle mine aurait explosé dans la zone militaire fermée à Jebel Chaambi

Une mine a explosé aujourd’hui, lundi 29 août 2016 au passage d’un véhicule d’une patrouille militaire qui participait à une opération de ratissage à Jebel Sammema du gouvernorat de Kasserine, rapporte Mosaïque Fm, citant une source sécuritaire.

Trois soldats de l’Armée Nationale sont tombés en martyr et d’autres ont été blessés dans cette explosion, indique la même source.

par -
0

L’ancien député à l’Assemblée nationale constituante (ANC) Abdelkader Ben khémis est décédé dans la nuit de lundi à mardi après un long combat contre la maladie.
Elu d’Ettakatol à l’ANC et représentant de la région du Kef, Ben khémis avait rejoint par la suite la voie démocratique et sociale (Al Massar).
Né le 10 décembre 1942 au Kef, ben Khémis est docteur en chimie organique (1980), maitre conférencier à l’Ecole des ingénieurs de Gabès puis enseignant à Monastir.
L’ancien député à l’Assemblée nationale constituante était membre du syndicat de l’enseignement supérieur et du Conseil national pour les libertés en Tunisie. Il est également membre fondateur du parti Ettakatol.

par -
0

L’ancien président de la Fédération internationale de football (Fifa) le Brésilien Joao Havelange est décédé mardi à Rio de Janeiro à l’âge de 100 ans, a annoncé le média ESPN sur son compte twitter.
Joao Havelange était le président de l’instance dirigeante du football mondial entre 1974 et 1998.
Le Brésilien, qui avait contribué à attribuer à son pays le Mondial 2014 de football et les Jeux Olympiques de Rio 2016, avait été hospitalisé plusieurs fois ces dernières années pour des problèmes pulmonaires.
Havelange avait cédé son poste de président de la Fifa au Suisse Joseph Blatter. Il a aussi été membre du Comité international olympique (CIO) de 1963 à 2011.
Il avait démissionné en 2013 de son poste de président d’honneur de la Fifa à la suite de l’affaire de corruption ISL autour des droits marketing de la Coupe du Monde de football impliquant également son beau-fils Ricardo Teixeira.

par -
0

Une grève générale a été annoncée, aujourd’hui lundi 25 juillet, dans la délégation de Remada, à Tataouine.
Ce mouvement de protestation vient à la suite du décès d’un contrebandier de carburant tué par des unités de l’armée nationale après qu’il a refusé d’obtempérer aux ordres d’une patrouille.
Un tel incident a poussé plusieurs jeunes à manifester toute la nuit, devant la caserne de la garde nationale, sachant que des proches du défunt ont coupé la route.

par -
0

Dix-sept soldats maliens ont péri hier dans l’attaque de leur base dans le centre du Mali, le gouvernement dénonçant une opération « terroriste coordonnée », revendiquée par deux groupes armés, un peul et un jihadiste, rapporte le site français « Le Figaro ».

L’attaque a été lancée hier « à 05h30 (heure locale) par des individus armés dont l’identité reste à déterminer » contre le camp de Nampala, ville de la région de Ségou, à environ 510 km de Bamako, la capitale.

Les autorités avaient dans un premier temps évoqué « 12 morts et une trentaine de blessés » parmi les militaires. Puis le ministre de la Défense Tièman Hubert Coulibaly, a annoncé un bilan plus élevé. « Nous avons perdu 17 hommes et déplorons 35 blessés » à Nampala, a-t-il dit à la télévision publique.

« Nous ferons en sorte que cette attaque terroriste coordonnée qui s’est portée sur nos positions à Nampala fasse l’objet d’une réponse appropriée », a assuré M. Coulibaly, indiquant que des spécialistes étudiaient les modes opératoires des assaillants et des groupes armés actifs dans la région pour les identifier.

par -
0

« Je souhaite un bon rétablissement aux auteurs de la rumeur sur mon décès s’ils souffrent d’une maladie mentale ». C’est de cette façon que le chef de l’État, Béji Caied Essebsi, a répondu aux auteurs de la rumeur sur sa mort et qui s’est propagée lors de la période de l’Aid El Fitr.

Lors de la signature du document portant sur les priorités du gouvernement d’union nationale, le chef de l’État a, dans le même contexte, accusé certaines parties de chercher à perturber la situation sécuritaire dans le pays et de salir l’image de la Tunisie à l’international, soulignant l’existence d’une bande de « malfaisants ».

La rumeur court sur la dégradation de l’état de santé du président de la République après son absence de la petite lucarne la veille de l’Aïd El Fitr pour les traditionnels vœux au peuple tunisien et le lendemain à la prière de l’Aïd à la mosquée Malek Ibn Anas à Carthage.

La rumeur a pris encore de l’ampleur après le report de la ratification de la nouvelle feuille de route gouvernementale au point que certains avaient même parlé de sa mort.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE