Tags Posts tagged with "Dimitri Diliani, Nokia, Siemens, Tunisie"

Dimitri Diliani, Nokia, Siemens, Tunisie

par -
0

Deux mois après les troubles qu’a connus la Tunisie, le groupe Nokia Siemens table sur certains objectifs ambitieux. Dimitri Diliani, le Directeur de Nokia Siemens Afrique, s’en est expliqué à African Manager ainsi que sur les projets prévus en Tunisie. Cette première visite qui devait initialement avoir lieu, le 14 janvier dernier, intervient dans le cadre du suivi de l’activité durant cette période assez délicate. Notre interlocuteur note que le groupe Nokia Siemens n’a pas été affecté heureusement. Bien au contraire, des efforts colossaux ont été fournis pour assurer un meilleur positionnement ainsi que d’être au service des clients. Selon lui, cette visite est une occasion propice pour s’informer de la situation dans le pays ainsi que de ses ressources humaines sachant que le groupe Nokia Siemens est une école dont l’un des objectifs est de former de nouvelles compétences dans le secteur. « Notre rôle n’est pas de financer les projets, mais de contribuer à la formation des compétences tunisiennes dans ce domaine. En fait, nous disposons d’un centre de compétences qui permet de former des compétences dans le secteur du Networking et même d’exporter le savoir-faire tunisien dans ce domaine vers d’autres pays de la région » précise M Diliani.

Pour la position de la Tunisie vis-à-vis Nokia Siemens, le responsable relève que le marché tunisien est en pleine expansion dans le secteur des télécommunications grâce à la place stratégique dont jouit le pays surtout avec une plateforme qualifiée. En effet, la Tunisie est l’un des fournisseurs des compétences que ce soit en ingénierie ou bien en matière de marketing. Ce sont les raisons parmi d’autres qui ont poussé Nokia Siemens à consolider sa présence en Tunisie. « Ceci réaffirme notre attachement à l’un des marchés les plus importants au Moyen-Orient et en Afrique », explique le Directeur de Nokia Siemens Afrique.

Toutefois, la Tunisie n’est pas vraiment en avance par rapport à ses voisins pour la téléphonie mobile de 3ème génération (3G). Un petit retard est affiché au niveau de l’adoption de cette nouvelle technologie en comparaison avec d’autres pays notamment en Europe, dans le Golfe et même en Afrique. « Si la concurrence est renforcée dans ce sens, les prix vont baisser et les 3G seront démocratisés », estime t-il.

ll est à rappeler que Nokia Siemens est le numéro 1 sur les technologies LTE et les 4G avec respectivement 193 et 31 références dont Telia Sonera Sweden le 1er operateur à avoir lancer le LTE (en décembre 2009) et Lightsquared aux USAs qualifié du plus grand deal l’histoire des télécommunications (USD 7bn) négocié par Dimitri lui-même.

W.T

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

0
Projet novateur en faveur des entreprises africaines et de leur croissance, l’Initiative AfroChampions vient d’être officiellement lancée à Bamako, au Mali, lors d’un diner...