Tags Posts tagged with "e-Commerce"

e-Commerce

par -

La 2ème édition de AITEX, Africa IT Expo, salon dédié aux technologies de l’information, se tiendra du 27 au 29 septembre 2017 à l’Office des Foires et Expositions de Casablanca. Cette 2ème édition, qui repose sur Un riche programme est élaboré pour accueillir 10 000 visiteurs, 40 experts intervenants, en provenance d’Afrique, d’Europe et du Moyen-Orient, met à l’honneur le Cameroun et le Nigeria. Une belle occasion pour les opérateurs de renforcer la partition de l’innovation dans la coopération sud-sud et de l’intégration régionale.

Confortée par le succès de la première édition et conformément à ses objectifs, l’Apebi, Fédération Marocaine des Technologies de l’Information, des Télécommunications et de l’Offshoring contribue fortement au développement de son secteur par l’organisation d’un évènement de haute facture à l’échelle continentale, Africa It Expo.  Ce salon international se tiendra sous le thème de « L’innovation numérique au service des organisations», et ce, afin d’interpeller tous les acteurs sur les enjeux de la révolution numérique.

L’Apebi programme à l’échelle continentale cette rencontre autour d’une vitrine du savoir-faire et des expertises multi sectorielles de ce secteur, à savoir : l’édition, le e-commerce, l’offshoring, le big data, les infrastructures, les solutions, la mobilité, le Cloud, Sécurité des données, le e.paiment…

Le secteur NTIC à l’instar d’autres secteurs est fortement orienté vers un développement à l’international et notamment vers les pays du sud du continent.

« Nous invitons tous les professionnels du secteur des NTIC à rejoindre AITEX, afin qu’ensemble, celui-ci soit un espace régional de référence en la matière », en appelle Saloua KARKRI BELKEZIZ, Président de l’APEBI.

En Afrique, comme ailleurs l’objectif étant de fournir des solutions en se basant sur les dernières technologies et tendances. L’innovation technologique requiert une synergie certaine entre tous les acteurs qu’ils soient institutionnels ou privés.

La révolution numérique impose à toutes les organisations de revoir leur gouvernance, voire leur business modèle, à l’aube de ces transformations qui façonnent à la fois les entreprises de demain et le comportement du citoyen-consommateur, premier acteur de cette révolution numérique.

Une analyse prospective des tendances en matière des usages et l’impact de la digitalisation est une priorité afin de dégager de nouvelles orientations et les principaux indicateurs d’évolution des NTIC.

Dans un monde globalisé où la digitalisation est devenue un vecteur de différenciation et de conquête, élaborer une stratégie autour des différents métiers … constitue un enjeu majeur pour tous les secteurs…

Des institutionnels offrants principalement des solutions « e-gov » seront présents ainsi que les offices et les PME/PMI représentatives au Maroc à l’échelle africaine notamment.

La 2ème édition de AITEX ambitionne de réunir quelques 200 exposants nationaux et internationaux autour d’un programme de haut niveau : exposition, conférences, plateforme B2B, concours et shows de nouveautés dans le monde du digital, objets connectés et autres innovations…

L’objectif principal est de réunir l’offre et la demande face à ce gisement d’opportunités de développement, inscrit dans un ensemble de « nouveaux métiers » avec la contribution de l’Apebi dans la mise en œuvre  des écosystèmes du digital et de l’économie numérique adossée au plan Maroc Digital 2020. Cet objectif s’appuie sur le partage d’expériences des entreprises marocaines d’une part et celles du continent d’autre part.

AITEX ambitionne de réunir des experts pluridisciplinaire et faire bénéficier aux visiteurs : Institutionnels, grandes sociétés, offices et organismes public, PME/PMI…de solutions les aidant à mettre en œuvre une dynamique de croissance au regard de la révolution numérique en marche.

 La révolution numérique est un enjeu économique pour toute organisation visant la performance et la compétitivité. Le potentiel en terme de création d’emplois est considérable pour le secteur afin d’amarrer les entreprises à ces outils en perpétuel innovation.

par -

Vendredi 28 Avril 2017, la première cérémonie des Travel d’Or s’est déroulée à Tunis, au cours de laquelle la Compagnie Nationale Tunisair s’est vue décerner le trophée de la meilleure performance de l’année sur site e-commerce et ce grâce au Chiffre d’affaires (CA) réalisé en 2016, avoisinant les 130 millions de dinars.

Il est remarquable de noter que le Chiffre d’Affaires du site connait déjà une croissance de 20% depuis le début de l’année.

Lors de cette cérémonie, Monsieur Ali Miaoui, Directeur Général Adjoint Commercial, a mis en exergue l’importance de l’apport de la Technologie dans le secteur du transport aérien, et a indiqué que le taux de réservation via internet sur les vols de Tunisair est de 25 %, un pourcentage en constante évolution.

«  Travailler plus avec Tunisair, c’est gagner plus avec Tunisair »

A ce titre, M. Miaoui a ajouté que la consolidation de l’activité de Tunisair repose sur son chiffre d’affaires, réalisé en étroite collaboration avec le réseau des agences de voyage en Tunisie et à l’étranger. Tunisair doit être ancré comme une compagnie de référence entre la Tunisie et l’Europe, ainsi que sur l’ensemble de son réseau international.

Grâce aux multiples accords qui ont été signés depuis le début de l’an 2017, le taux de Croissance du trafic a atteint à ce jour 12 %. Il est escompté qu’il atteigne un pourcentage de l’ordre de 14 à 16 % à la fin de l’exercice 2017.

A noter que la version mobile du site de Tunisair sera mise en place à compter du mois de juin 2017.

par -

De nos jours, l’utilisation du web pour réaliser ses achats est devenue un réflexe pour un grand nombre de Tunisiens. La vente ou l’achat en ligne est devenu simple et permet d’ouvrir ou d’accéder, gratuitement, à une boutique virtuelle ou proposer divers produits (textiles, accessoires, cosmétiques, électroménagers, téléphones…) à des clients sur tout le territoire du pays.

Il y a plusieurs raisons à cela. D’une part le commerce en ligne ne semble pas souffrir d’une trop mauvaise image concernant la qualité des produits vendus et d’autre part les consommateurs tunisiens deviennent de plus en plus exigeants et sont toujours à la recherche du produit le moins cher et importé. Néanmoins, les escrocs ont plus d’un tour dans leurs sacs. Ils créent des sites qui donnent l’illusion de sites légaux et autorisés. Ils commercialisent même des produits périmés et de contrefaçon, et parfois non conformes à la commande.

Certains internautes tunisiens ont, à maintes reprises, exprimé leur mécontentement sur les réseaux sociaux, affirmant qu’ils ont été victimes d’escroquerie en ligne et de vol de leurs données personnelles ou de tentatives de piratage de leurs comptes bancaires.

D’autres ont affirmé avoir payé beaucoup d’argent sans recevoir leurs commandes. Ils ont découvert qu’il s’agissait de sites fictifs  !

L’INC appelle les consommateurs à faire preuve de vigilance

Le directeur de l’Institut National de la Consommation (INC), Tarek Ben Jazia, a appelé les consommateurs à faire preuve de vigilance en ce qui concerne les dangers que peuvent causer les produits vendus sur des sites électroniques.

Lors de son passage ce mercredi 15 mars 2017 sur Express Fm, Ben Jazia a affirmé que « certaines vendeurs ne fournissent pas assez d’informations sur les conditions légales de vente de ces produits ».

Il a par ailleurs ajouté que 78 % des consommateurs ignorent les droits garantis au consommateur par la loi : « Plusieurs produits ne subissent aucun contrôle de fabrication ou d’hygiène, et ne sont pas conformes à la réglementation ».

A noter que des statistiques confirment que le commerce électronique en Tunisie est un secteur dynamique avec plus de 4,2 millions d’internautes et un chiffre d’affaires de 100 millions de dinars.

La nouvelle ère du monde du web a connu une forte révolution et vulgarisation grâce à un accès à internet facilité. L’utilisation des nouvelles technologies de l’information progresse de plus en plus ainsi que les différents moyens de paiement en ligne qui ne cessent d’innover et permettent un accès à un monde virtuel de plus en plus proche de la réalité.

par -

Le géant de l’e-commerce Amazon a déposé un brevet qui permettrait d’utiliser des zeppelins comme entrepôts volants, rapporte « begeek ».

Après avoir lancé Amazon Prime, Amazon Video, les objets connectés pour commander et le début des livraisons par drones, le géant du e-commerce semble vouloir continuer à nous surprendre.

La journaliste de CB Insight Zoe Leavitt a diffusé un document relatif à l’usage de zeppelins comme entrepôts volants.

Situés à 13.000 mètres d’altitude, ils seraient déplaçables à la demande. Une innovation encore difficile à imaginer mais qui ne paraît pas irréaliste, a ajouté la même source.

par -
La plateforme « Tunisia Trading » est actuellement dans une phase importante, celle de l’internalisation et de l’ouverture, notamment en direction des pays africains.
L’annonce a été faite par le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Tunis (CCIT), Mounir Mouakher, lors de la journée d’information intitulée « l’Export : un levier incontournable pour le développement des entreprises tunisiennes », organisée hier jeudi 15 décembre.
Mounir Mouakhar, a précisé, à cette occasion, qu’il s’agit d’une démarche importante permettant aux entreprises adhérentes de bénéficier de nombreux avantages à même de leur faciliter l’accès à plusieurs marchés prometteurs. « Aussi, il est opportun de miser dans le futur sur un partenariat public/privé afin de conférer à la plateforme « Tunisia Trading » plus d’opportunités d’assurer sa pérennité et afin de lui permettre de renforcer ses capacités et ce, à travers la création d’une société », a-t-il ajouté.
«Tunisia Trading», considéré comme un réseau d’affaires en ligne (B2B) visant la mise en place d’un environnement favorable à la croissance des entreprises exportatrices tunisiennes, compte actuellement 3800 entreprises, 30 partenaires nationaux et internationaux.
Le chef du projet, Maher Ben Cedrine, s’est montré optimiste, faisant savoir qu’avec ce chiffre, ils ont réussi à atteindre 70 des objectifs fixés pour l’année en cours.
Dans le même contexte, il a tenu à préciser que cette plateforme multisectorielle a été conçue en six modules dont notamment le networking, la place de marché, les opportunités, les appels d’offre internationaux, les outils de communication et enfin l’espace financier offrant des comparateurs des produits financers (leasing, assurances et banques) et permettant de bénéficier d’informations sur les cours des devises, d’accéder à des simulateurs de crédits et d’avoir des raccourcis vers des services bancaires.
 
L’e-commerce, une opportunité à saisir
 
Cette initiative est bien appréciée par le gouvernement lequel, par la voix du ministre de l’Industrie et du Commerce, Zied Laadhari, a assuré qu’il s’agit d’un projet concret qui peut avoir des résultats tangibles permettant aux entreprises de s’internationaliser.
« C’est une vraie opportunité qui va aider nos entreprises d’aller aux marchés traditionnels avec plus de présence et force, mais aussi de conquérir des nouveaux marchés lointains à savoir l’Afrique », a indiqué Laadhari lors de son discours d’intervention.
Pour lui, il s’agit d’une réelle opportunité à saisir, surtout dans un marché international en pleine expansion avec des transactions totalisant 5000 trillions de dollars.
Ce défi semble réalisable, surtout avec la confiance accordée au site Tunisie, a affirmé le ministre, s’appuyant sur la réussite de la Conférence internationale sur l’investissement, qui s’est déroulée les 29 et 30 novembre à Tunis.
« On continue à avoir des annonces et des projets concrets prouvant qu’on a enclenché une belle dynamique pour la relance économique de la Tunisie», a encore avancé le ministre, annonçant que le Millennium Challenge Corporation (MCC) a accordé à la Tunisie une aide de 400 millions de dollars (922,8 millions de dinars selon le cours de ce matin) sur 4 ans.  « Il est important que tous les partenaires, notamment le secteur privé et les structures d’appui, se mobilisent pour cette réussite économique», a-t-il assuré.
Pour plusieurs observateurs, le développement du commerce électronique revêt une importance particulière dans une conjoncture marquée par l’aggravation du déficit commercial durant les 11 premiers mois de 2016, atteignant les 11.628 millions de dinars (MD), contre 11.230,6 MD au cours de la même période de 2015, pour un taux de couverture de 69,4%. Chose qui a beaucoup impacté le classement de la Tunisie. En effet, elle est classée au 73ème rang mondial sur les économies couvertes par l’indice de l’e-commerce de la Commission des Nations -Unies pour le commerce et le développement (CNUCED)
 

par -

«L’intégration de plus de 5000 entreprises tunisiennes exportatrices dans le commerce électronique international, figure parmi les grands axes élaborés par le ministère du Commerce et les différentes parties concernées pour la stratégie quinquennale 2016/2020. Cette mesure aura pour objectif d’encourager les entreprises exportatrices à renforcer leur diverses exportations  et de redynamiser l’économie tunisiennes », selon les données fournies ce lundi 16 mai 2016, par le département du Commerce à Africanmanager.

par -

Pour sa 1ère édition, le salon e-Commerce Tunis vous donne rendez-vous les 1 et 2 décembre 2011 à l’hôtel Le Palace Gammarth Tunis. Une occasion de réunir les pionniers du domaine de la communication et du commerce online.Une plateforme d’échange d’expertises et d’expériences, découverte de solutions innovantes et appréhension des tendances Webmarketing de demain.

Une forte présence étrangère par la présence des grandes boîtes internationales. La manifestation est prévue sur un espace d’exposition de 1 000 m2 en accès libre regroupant les acteurs locaux et étrangers les plus représentatifs du marché.Au programme : une série de conférences et d’ateliers de travail feront l’objet de débats et de réflexion sur des questions stratégiques autour des dernières tendances du e-Commerce et du e-Marketing. Il est prévu aussi un cyber espace BtoB qui sera mis en place afin d’organiser des rencontres d’affaires.En parallèle également, un forum d’e-Banking, présentant des solutions des services bancaires. Les organisateurs préparent pour l’occasion des dîners et soirées thématiques pendant les deux jours de l’événement.

par -

Organisé par l’agence Xpert-Net, le salon e-Commerce Tunis aura lieu jeudi 1er décembre 2011 à l’hôtel Le Palace Gammarth à Tunis. Cet événement, qui en est à sa première édition s’adresse aux chefs d’entreprises, e-commerçants, porteurs de projets, webmasters, responsables marketing, responsables IT …

e-Commerce Tunis réunira plus de 50 experts du e-commerce et du e-marketing et représente une opportunité unique de rencontrer les meilleurs spécialistes internationaux (plus de 80 % des intervenants sont régionaux) d’Europe, des USA et de l’Asie afin de répondre au mieux aux attentes des visiteurs qui recherchent en priorité des partenaires de proximité.

INTERVIEW

Le PDG de la BIAT, Mohamed Agrebi, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs questions dont principalement la stratégie...

AFRIQUE

Des avions de guerre ont bombardé lundi la ville de Derna, ville côtière de l'Est libyen, a annoncé un témoin à Reuters, dans la...

Reseaux Sociaux