Tags Posts tagged with "eau, potable"

eau, potable

par -
0

Dans un communiqué rendu public, mardi 22 novembre 2016, la SONEDE a annoncé que des perturbations dans la distribution d’eau potable auront lieu à l’île de Djerba dans le gouvernorat de Médenine à partir d’aujourd’hui, mercredi 23 novembre 2016. Ces perturbations sont prévues à partir de 13h jusqu’à minuit.

Ces perturbations sont dues à des travaux techniques qui seront entrepris sur le canal principal d’alimentation de l’île en eau potable.

par -
0

Uneperturbation dans la distribution de l’eau potable sera enregitrée dans toutes les localités de l’île de Djerba le mardi 11 octobre 2016, à partir de 13h00 jusqu’à minuit de même jour, a fait savoir la Sonede dans un communiqué.
Ces perturbations sont dues aux travaux de raccordement sur la conduite principale d’adduction des eaux vers l’île, a précisé la société.

par -
0

L’alimentation des zones hautes des villes de Moularès et Metlaoui (gouvernorat de Gafsa), en eau potable reprendra son rythme normal, lundi 26 septembre 2016, à partir de 15h pour la première et à partir de 22H pour la seconde , a fait savoir la Société nationale d’exploitation et de distribution des eaux (Sonede), faisant état de la perturbation dans la distribution de l’eau dans ces zones.
Selon un communiqué, publié par la Société, ces perturbations sont dues à une panne sur l’une des conduites de rfoulement à Moulaès et à  » une coupure d’électricité, suite aux dernières précipitations à Metlaoui.
Une perturbation dans la distribution de l’eau potable a été également enregistrée dans la délégation de Metouia, les zones hautes de la ville El Hamma ainsi que dans les localités Ouali et Zograta -Oued Ezzitoun relevant de la délégation Menzel Lahbib (gouvernorat de Gabes), a également informé la Société.
Elle a rassuré, dans un autre communiqué, que  » les travaux de réparation se poursuivent sans cesse et que l’alimentation des zones susmentionnées en eau potable reprendra son rythme normal pendant la soirée entre lundi 26/09/2016 et mardi 27/09/2016 « .
D’après la société, cette perturbation est due  » aux travaux de réparation d’une panne inattendue » au niveau du réseau d’adduction due aux dernières précipitations

par -
0

Le conseil régional de Nabeul a adopté, jeudi 22 septembre 2016, le budget régional pour l’année 2017. Le budget a été fixé à 20 millions de dinars, soit une augmentation de 11% par rapport à l’année dernière.
Selon Jawhara fm, 15 millions de dinars, soit 77% du budget, seront consacrés à l’amélioration de l’infrastructure dans le gouvernorat. Le reste, 23%, sera consacré à la procuration de l’eau potable, l’assainissement et le développement.

par -
0

La SONEDE annonce la reprise de la distribution de l’eau potable au gouvernorat de Kairouan depuis le matin de ce jeudi 1er septembre 2016.

Dans un communiqué rendu public ce jeudi, la SONEDE a expliqué que la panne précédemment annoncée dans la région a pu être réparée ce jour même, et ce après avoir annoncé que la réparation de la panne durera au moins deux jours.

par -
0

Au Mali, l’Institut national des statistiques a publié son rapport annuel pour l’année 2015. Le document compile des données révélant, par exemple, les nouveaux seuils de pauvreté des ménages ou encore l’évolution de la consommation de drogue dans le pays. Mais il révèle également des indicateurs plus fondamentaux comme celui de l’accès à l’eau potable, Or, et c’est une bonne nouvelle, il s’avère que depuis quelques années, cette eau si précieuse et parfois si rare est de plus en plus accessible, rapporte le site « RFI »

Dans la capitale malienne, le taux d’accès à l’eau potable frôle les 100%. Cependant, Abderamane Dembele, directeur général adjoint de la société malienne de gestion de l’eau potable, Somagep, tempère la réussite car pour l’instant, en effet, la demande surpasse toujours l’offre, a affirmé la même source.

par -
0

L’approvisionnement en eau potable dans les régions de El Maztouria, Tamalest, Ksar Ouled Soltan et Remtha du gouvernorat de Tataouine sera repris progressivement vendredi, à partir de 18H00, a indiqué la Société nationale d’exploitation et de distribution des eaux (SONEDE).
La SONEDE a précisé que l’approvisionnement de ces régions en eau potable a été interrompu est en raison de la réparation d’une panne intervenue soudainement au nivau d’un des canaux transportant l’eau.

par -
0

Le taux de raccordement des logements au réseau d’eau potable dans le gouvernorat de Sidi Bouzid pourrait atteindre 97,2pc en 2020 grâce à la réalisation des projets programmés inscrits dans le plan 2016/2020, indique un rapport publié par la direction régionale de développement agricole.
Le commissariat régional au développement agricole (CRDA) à Sidi Bouzid avait lancé un appel d’offres pour mettre en place un plan directeur permettant de définir les zones d’intervention et les solutions proposées pour assurer un approvisionnement en eau potable.
Jusqu’à l’année 2015 quelque 287 mille habitants dans les zones rurales ont été approvisionnés en eau potable dans le gouvernorat de Sidi Bouzid.
Le taux d’approvisionnement en eau potable dans le gouvernorat de Sidi Bouzid est estimé à près de 68 pc dans la délégation de Reguab et à 99pc dans la délégation de Menzel Bouzayane.

par -
0

La Société Nationale d’Exploitation et de Distribution des Eaux (SONEDE) a annoncé dans un communiqué rendu public ce mardi 9 août 2016, une perturbation et une coupure dans la distribution d’eau potable à Jendouba et ses environs et ce aujourd’hui, mardi à partir de 7h jusqu’au minuit.

Ces perturbations résultent des travaux entrepris pour la réparation d’une panne sur le canal principal de  la distribution.

par -
0

Un Conseil Ministériel Restreint (CMR), tenu samedi au palais du gouvernement à la Kasbah sous la présidence du chef du gouvernement de gestion des affaires courantes, Habib Essid, a examiné la situation du système d’adduction en eau potable durant la saison estivale. Il a évoqué, en particulier, les causes de la perturbation de la distribution des eaux dans certaines régions pendant cette période, laquelle revient, essentiellement, au déficit pluviométrique et à la dégradation des nappes phréatiques de 22% soit 400 millions de mètres cubes d’eau. Dans certaines régions, les ressources en eau ont baissé entre 15 et 65%, ce qui a entrainé une pression sur la consommation de l’eau potable.
Le CMR a insisté sur la nécessité d’assurer le suivi quotidien de ce dossier pour combler les insuffisances et éviter la perturbation des systèmes, dont ceux du Cap Bon, de Sfax et du Sahel, à cause de la baisse des ressources du barrage Nabhana.
L’accent a été mis sur la nécessité de maitriser davantage la répartition des ressources entre les zones supérieures et inférieures et d’examiner la possibilité de renforcer le système par des puits supplémentaires et par la création de stations de dessalement de l’eau à travers une étude élaborée par le ministère de l’agriculture.
Habib Essid a souligné la nécessité de maitriser les ressources disponibles en eau potable, de s’assurer de la distribution quotidienne dans les différentes régions et d’assurer un suivi de chaque région pour évaluer la pression sur la consommation.
Il a insisté sur l’alerte précoce concernant les éventuelles perturbations, évoquant la possibiliter de créer des points supplémentaires d’approvisionnement en eau pour renforcer les systèmes existants, notamment, pendant les périodes de pic de la consommation allant, soit entre juin et septembre de chaque année.

par -
0
La Société nationale d'exploitation et de distribution des eaux (SONEDE)

La SONEDE a expliqué mercredi, dans un communiqué, les perturbations enregistrées au niveau de la distribution de l’eau potable, par l’accroissement de la consommation de l’eau, au cours des périodes de pointe d’un côté, et la diminution des ressources en eau, du fait de la sécheresse dans le pays, d’un autre côté.
Ces perturbations concernent les gouvernorats de :
-Nabeul, Sousse, Monastir, Mahdia et Sfax qui sont approvisionnés principalement, via le système des eaux du Nord qui connait actuellement, un déficit des ressources en eau superficielles. La société a précisé que pour continuer d’assurer l’approvisionnement des citoyens au minimum requis, elle « gère les ressources disponibles, en répartissant le déficit de manière équitable entre les régions ».
-Le Kef, Siliana, Béja, Kasserine, Gafsa, Sidi Bouzid…La SONEDE a affirmé que malgré les efforts déployés pour la mobilisation de ressources en eau additionnelles, des perturbations sont enregistrées dans l’adduction de l’eau potable, en raison de l’abaissement du niveau des puits profonds qui approvisionnent ces régions, suite à la diminution du niveau des nappes souterraines.
-Gabes, Médenine et Tataouine: les raisons des perturbations sont le manque des ressources en eau disponibles, problème qui va être surmonté après l’achèvement de la réalisation des stations de dessalement de l’eau de mer à Djerba et Zarrat.
La SONEDE s’attend à « une baisse des perturbations dans la distribution de l’eau, après la période de pointe de la consommation », tout en appelant les citoyens à économiser l’eau et à éviter son gaspillage.

par -
0

Le directeur régional de la Sonede à Sousse, Adel Belaid, a reconnu ce mercredi 27 juillet 2016 dans une intervention sur les ondes de Jawhara fm une importante perturbation au niveau de la distribution d’eau potable en Tunisie.

Selon ses dires, cette perturbation est due à la sécheresse et au manque de pluies, durant l’année 2016. Il a ajouté dans ce sens que cette sécheresse coïncide avec la hausse de la consommation d’eau potable durant cette période de l’année (la saison estivale).

D’après Belaid, la Tunisie fait face actuellement à un déficit de 15%, particulièrement dans les régions de Sfax, Nabeul, Sousse et Mahdia. Le directeur régional a ajouté, par ailleurs, que les coupures d’eau durant la nuit se poursuivront et qu’aucune date pour le retour à la normale ne peut être annoncée.

par -
0

L’approvisionnement de la ville de Kesra en eau potable, tel est le thème d’une séance de travail, tenue aujourd’hui, mercredi au siège du gouvernorat de Siliana, en présence du gouverneur de la région, de représentants des groupement des eaux et d’habitants dans la région.
La localité de Kesra et les groupements d’habitation dans cette région connaissent une insuffisance en eau potable et une réduction de la nappe phréatique dans la localité d’El Mansoura, qui approvisionne environ 6 mille personnes à travers la société nationale d’exploitation et de distribution des eaux et les services d’ingéniorat rural relevant du commissariat régional de l’agriculture.
Des habitants de la région ont mené hier mardi, un mouvement de protestation pour revendiquer l’approvisionnement en eau potable notamment, au cours de cette période de l’été et du mois de ramadan.
Au cours de cette réunion, les responsables régionaux ont annoncé la réalisation d’un projet au cours de cette année moyennant une enveloppe estimée à 950 mille dinars.
Ce projet comprend la construction d’un puits afin de renforcer les ressources de la localité d’El Mansoura et l’augmentation des quantités d’eau de 10 à 25 litres.
Le chef du district de la Sonede à Siliana, Habib Abdelli a affirmé que ce projet dont, les travaux ont démarré le mois de février dernier a comporté la construction d’un puits et l’extension d’un réseau de plus de 5 km de canalisation des eaux , outre la construction d’un réservoir qui a été refusé par les citoyens.
Un accord de principe a été conclu aujourd’hui pour adopter le régime des quotes part dans la distribution des eaux afin de satisfaire les besoins des habitants en attendant le parachèvement du projet programmé dans la région.

par -
0

Une perturbation dans l’alimentation en eau potable sera enregistrée le lundi 27 juin 2016, à partir de 6H du matin jusqu’15H du même jour, dans certaines localités à Tunis et Ben Arous, a fait savoir dimanche la SONEDE.
Les zones et les cités qui seront touchées par cette perturbation sont les suivantes : Cité Ibnou Sina auprès du foyer universitaire – Kabaria – Ouardia 4, 5 et 6 – El Mourouj 1, 2, 3, 4, 5 et 6 – zone industrielle à Bir El Kassâ – Yasminette – zone haute de la Nouvelle Medina – Chebedda – Mghira – cités Zaytoun, Khouaja et Hidhab à Fouchena.
D’après la SONEDE, ces perturbations sont dues à une panne inattendue au niveau de la conduite principale de transfert des eaux de diamètre 1000mm située à la cité Ibnou Sina relevant de la banlieue sud de la capitale.

par -
0

L’approvisionnement en eau potable sera suspendu le lundi 27 juin 2016 à partir de 22h jusqu’au mardi 28 juin 2016 à 16h dans les localités de Béjaoua 2 Kouazine et Djerba Ammar, du gouvernorat de l’Ariana, a fait savoir vendredi dans un communiqué, la SONEDE.
Des perturbations seront également enregistrées dans les localités suivantes : Mbarka, cité Tbayeb, Sidi Thabet, Cité Mongi Slim, Center SANAD, Centre des Aveugles, Chorfech (1,2,3,12 et 24), Pont de Bizerte et Borj El Had..
Ces perturbations sont dues aux travaux de raccordement sur le réseau de distribution s’inscrivant dans le cadre du projet d’amélioration de la desserte en eau potable dans les localités de Pont de Bizerte et Kalaât EL Andalous..

par -
0

L’île de Djerba sera privée d’eau potable durant toute la journée du mardi 14 juin 2016, de 7h00 du matin à minuit, rapporte Shems Fm.

Cette coupure est due à des travaux qui seront effectués sur le canal d’approvisionnement principal en eau.

La distribution de l’eau sera toutefois rétablie progressivement à partir de minuit.

par -
0
Suite à la coupure d’eau depuis un mois dans certaines régions de la

Le directeur central de la planification et des études au sein de la SONEDE, Sami Sellami, a annoncé lors de son intervention ce lundi 13 juin 2016 sur Shems Fm que des augmentations interviendront dans les tarifications des factures d’eau, et ce dans l’optique de contribuer à l’amélioration du réseau de distribution de l’eau potable.

– Pour les 41% de citoyens qui consomment entre 0 et 20 mètres cube, il y aura une augmentation trimestrielle de 1,400 millimes.

– Pour les 31% de citoyens qui consomment entre 21 et 40 mètres cube, il y aura une augmentation de 3 dinars et le tarif passera de 18dt, 800 à 21dt, 800.

– Pour les 20% de citoyens qui consomment entre 41 et 70 mètres cube, il y aura une augmentation de 7dt et 100 millimes ; le tarif passera de 45dt, 300 à 52dt, 400.

Il a par ailleurs expliqué que ces augmentations sont dues à l’augmentation du coût de l’eau, qui est de 820 millimes pour le mètre cube et fourni au citoyen pour seulement 690 millimes le mètre cube.

par -
0

La Banque africaine de développement (BAD) a approuvé le 8 juin 2016 un prêt de 88,85 millions d’euros pour financer le projet d’amélioration de la qualité et du service de l’eau potable au Maroc. Le projet vise à renforcer et à sécuriser l’approvisionnement en eau potable de plusieurs agglomérations, notamment Bouznika, Ben Slimane, Youssoufia et Safi et à améliorer la qualité d’eau au niveau du système de Bouregreg (aération artificielle au niveau du barrage SMBA et ozonation au niveau de la station de traitement existante). Le projet vise également à améliorer les performances des systèmes d’AEP existants (diminuer les pertes, optimiser l’exploitation, …) au niveau de plusieurs villes du Pays. Sa mise en œuvre effective permettra de satisfaire les besoins en eau potable et en eau industrielle jusqu’à 2030 de la zone la plus peuplée et la plus urbanisée du pays (plus de 5 millions d’habitants) et qui connaît un essor économique, touristique et industriel très important (environ 60% du parc industriel national).

Le projet  permettra également d’augmenter l’efficacité des systèmes d’AEP notamment par la pérennisation de la continuité d’un service adéquat pour les populations fragiles des zones péri-urbaines et des zones rurales avoisinantes, ce qui améliorera considérablement leurs conditions de vie des populations peu favorisées dont l’accès à l’eau potable n’est pas toujours sécurisée. Le secteur privé sera aussi concerné par les retombées positives du projet via la création d´opportunités lors de la réalisation des travaux et à travers le volume supplémentaire d´eau potable produit par le projet et qui permettra aux opérateurs privés dans le secteur touristique et industriel d´étendre leurs activités.

Le projet contribuera à enrichir l’expérience de l’ONEE-Branche Eau en matière de réalisation et d’exploitation de projets d’adduction d’eau potable en milieu urbain et rural. L’introduction de techniques innovantes telles que l’ozonation et l’amélioration des rendements des réseaux et le choix de variantes plus économiques reflètent l’effort de l’ONEE-Branche Eau de consolider ses acquis en matière de recherche et de développement de ses compétences en matière de conception et de réalisation des projets.

Ce nouveau prêt constitue la 13ème opération dans le secteur de l’eau potable et de l’assainissement au Maroc et porte le montant des engagements cumulés du Groupe de la Banque dans ce secteur à l’équivalent d’environ 12 milliards de dirhams (environ 1,1 milliard d’euros), ce qui place la Banque Africaine de Développement comme premier partenaire du Royaume du Maroc dans le secteur de l’eau au Maroc.

Au Maroc, depuis le début de ses opérations en 1970 et dans le cadre de la politique de l’eau définie par le Gouvernement du pays, la Banque s’est engagée à appuyer l’Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable (ONEE)-Branche Eau dans sa mission de fournir de l’eau potable aux populations urbaines et rurales et aux acteurs économiques (industries, secteur touristique) du pays en quantité et qualité suffisantes. Elle s’est engagée également dans la mise en place des systèmes d’assainissement et ce, en participant au financement de plusieurs projets dans le secteur de l’eau potable et de l’assainissement qui ont couvert la plupart des villes importantes du pays. C’est aux côtés de son principal partenaire l’Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable-Branche Eau (ONEE-Branche Eau) que la Banque a pu nouer une relation très fructueuse au cours de ces 5 dernières décennies pour atteindre ensemble les objectifs du Gouvernement marocain dans l’atteinte de ses objectifs dans le secteur de l’eau.

 

par -
0

Le ministère du développement, des investissements et de la coopération internationale a conclu avec le Fonds koweitien de développement économique arabe un accord de prêt d’un montant de 156 millions de dinars (22 millions de dinars koweitiens) destiné à consolider les réseaux de distribution d’eau potable en Tunisie.
L’ambassadeur du Koweit en Tunisie, Ali Dhafiri, a déclaré à cette occasion à l’agence de presse koweitienne (Kuna) que l’accord s’inscrit dans le cadre de la coopération commune entre les deux pays, soulignant la volonté du Koweït de soutenir la Tunisie dans son plan de relance économique.
« Ce financement est destiné à réaliser plusieurs projets de consolidation des réseaux de distribution d’eau et à élargir la capacité des stations de dessalement dans les régions de Djerba, Medenine, Ben Guerdane et Tatatouine, des projets dont le coup d’envoi sera donné vers la fin de l’année en cours », a-t-il précisé.
Ali Dhafiri a souligné que « le centre et le sud de la Tunisie ont besoin de projets complémentaires », relevant que la consolidation des réseaux de distribution d’eau ainsi que l’augmentation de la capacité des stations de dessalement sont des projets vitaux pour ces régions puisqu’ils couvriront leurs besoins en eau potable jusqu’en 2030.
L’ambassadeur du Koweït a indiqué d’autre part que son pays sera bien représenté lors du congrès sur les investissements qui sera abrité par la Tunisie cette année et sera ouvert à tous les projets de développement.

par -
0

Des perturbations et des coupures dans la distribution de l’eau potable seront enregistrées à partir du vendredi 13 mai 2016, à 16H jusqu’au Samedi 14 mai 2016 à 14H, dans les délégations de Sfax Ville, Sfax Ouest, Sfax Sud, Thyna et Sakiet Eddaier, a fait savoir la SONEDE.
La société a expliqué mercredi dans un communiqué, les raisons de ces perturbations par des travaux de déviation de la conduite d’adduction des eaux du nord au niveau de l’autoroute Sfax-Gabès.

TAP

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le dirigeant d’Ennahdha Abdellatif Mekki appelle à l’organisation d’un dialogue sociétal qui dépassera les partis, les organisations, pour cibler les coordinations des mouvements sociaux....

AFRIQUE

0
Le Premier ministre algérien, Abdelamalek Sellal, a fait une grosse annonce lors du 27ème sommet Afrique-France, à Bamako, au Mali. Samedi 14 janvier 2017,...

SPORT