Tags Posts tagged with "EI"

EI

par -
0

La police turque a arrêté lundi soir à Istanbul un homme suspecté d’avoir tué 39 personnes dans une discothèque de la ville la nuit du Nouvel An. L’auteur de ce massacre revendiqué par le groupe Etat islamique (EI) a été retrouvé avec son fils de 4 ans, dans un appartement du quartier stambouliote d’Esenyurt, au cours d’une opération policière, rapporte RFI.

Sur Internet, des photos circulent, celles d’un homme la chemise ensanglantée, qui serait le tueur de la discothèque Reina, arrêté lundi soir par la police, dans un quartier de l’ouest d’Istanbul, alors qu’il était avec son fils de 4 ans, indique la même source.

Abdulkadir Masharipov, c’est son nom, est un ressortissant ouzbek. Selon plusieurs médias turcs, c’est une opération menée dimanche par les policiers qui a permis son arrestation, dans un appartement qui aurait dû servir de cache pour le tireur, mais qu’il n’a pas pu utiliser en raison de la traque des policiers contre lui.

L’homme a été conduit dans la nuit au sein d’un hôpital pour un examen de santé. C’est la première fois en Turquie que l’auteur présumé d’un attentat attribué à l’organisation de l’Etat islamique est arrêté vivant et peut donc être jugé devant un tribunal.

par -
0
Une vidéo a été publiée récemment comportant des personnes à bord d’une voiture algérienne qui étaient en train de se promener dans

Les forces irakiennes ont lancé, hier jeudi 29 décembre, la deuxième phase de leur offensive pour reprendre totalement la partie orientale de Mossoul au groupe État islamique, qui contrôle la deuxième ville du pays depuis plus de deux ans, rapporte « France 24 ».

Les forces d’élite du contre-terrorisme (CTS) ont pris le contrôle de plusieurs quartiers de l’Est et se rapprochent maintenant du Tigre, le fleuve qui traverse la ville du Nord au Sud. Mais les jihadistes continuent d’occuper la totalité de la partie occidentale de la cité, a précisé la même source.

par -
0

La police belge a interpellé six personnes soupçonnées d’être impliquées dans une attaque à la machette commise contre deux policières devant le commissariat central de Charleroi au mois d’août et revendiquée par le groupe Etat islamique (EI), rapporte « Reuters ».

Le parquet fédéral belge a précisé, mercredi , que des perquisitions menées dans huit maisons à Charleroi et dans les environs de la ville avaient permis de saisir plusieurs armes similaires à celle employée lors de l’agression, indique la même source.

par -
0

Au moins deux personnes ont été tuées et 16 blessées, ce jeudi 24 novembre 2016, suite à l’explosion d’une voiture devant le gouvernorat d’Adana, dans le sud du pays, rapporte l’agence de presse Anadolu.

Deux citoyens ont été tués et 16 ont été blessés . L’explosion, d’origine indéterminée, s’est produite sur le parking du gouvernorat à proximité de l’entrée protocolaire.

D’après la même source, la ville de Adana est située à une centaine de km de la frontière syrienne, et accueille la base aérienne d’Incirlik, utilisée par des avions de la coalition internationale qui bombarde le groupe Etat islamique (EI).

par -
0

Le chef du centre médiatique libyen « Al-Bunyan Al-Marsous », Ahmed Hadiya a déclaré, mercredi 16 novembre 2016, que les forces du gouvernement d’union nationale préparent une grande  offensive pour détruire les derniers foyers des combattants de l’État islamique (EI).

A rappeler que le département de la Défense américain a annoncé depuis un mois, la fin de ses Bombardements aériens contre Daech à Syrte et ce après trois mois de frappes aériennes intensives.

par -
0

Au moins 71 personnes ont été tuées et 98 blessées ce lundi à Aden dans un attentat suicide du groupe Etat islamique (EI) ayant visé de jeunes recrues de l’armée yéménite qui combat à la fois des rebelles chiites et des jihadistes sunnites, rapporte le site du « Nouvel Observateur ».

L’attaque à la voiture piégée est la plus sanglante dans la grande ville du sud du Yémen depuis son retour dans le giron du gouvernement en juillet 2015. Elle illustre les difficultés qu’ont les autorités à rétablir la sécurité à Aden, pourtant déclarée « capitale provisoire » du Yémen, a ajouté la même source.

par -
0

Barack Obama a créé Daech à l’aide de Hillary Clinton, c’est ce que ne cesse de répéter le candidat républicain aux élections américaines, Donald Trump.

Dans la soirée du mercredi, lors d’un meeting dans le cadre de sa campagne électorale, il a expliqué que le vide politique et l’absence de pouvoir provoqué en Syrie et dans la région a permis à al Qaïda d’élargir ses ambitions pour se transformer en « État Islamique » et remplir ce vide.

Trump a rappelé que le président Obama avait retiré les forces armées américaines de l’Irak de façon précipitée et avant l’heure opportune pour faciliter la tâche à Daech et leur laisser le terrain libre pour élargir leur territoire. Il n’a pas raté l’occasion pour rappeler que l’actuel président porte un surnom arabe (Barack Hussein Obama), rien que pour gâter ses sympathisants islamo-sceptiques.

Il a ajouté que le groupe terroriste ne représentait qu’un petit nombre de militants d’al Qaïda avant le retrait des troupes américaines de l’Irak en décembre 2011. Le voilà aujourd’hui transformé en une sérieuse menace à la région, notamment à la Turquie, à la Syrie et à la Grèce, dit-il.

Source : Mail Online

par -
0

Selon Reuters qui cite un responsable turc, deux explosions suivies d’un échange de tirs ont retenti ce soir vers 20 heures locales à l’aéroport international d’Istanbul-Atatürk.

Les autorités ont déclaré que deux kamikazes se sont fait exploser avant de passer les contrôles de sécurité après avoir ouvert le feu sur les voyageurs avec des kalachnikovs. Un premier bilan fait état d’au moins 36 morts et de plus de 140 blessés. Tous les vols ont été suspendus.

Plus d’une dizaine d’ambulances et de taxis ont été dépêchées sirènes hurlantes vers le terminal des vols internationaux, a indiqué la chaîne d’information CNN, et des blessés étaient transportés à bord de taxis vers les hôpitaux de la ville. Plusieurs avions devant atterrir à Istanbul ont été redirigés vers d’autres aéroports.

Selon le ministre, d’après des données non confirmées une troisième explosion aurait frappé l’entrée du métro avoisinant.

L’évacuation de l’aéroport est en cours. Selon un bilan révisé, au moins 214 blessés ont été transportés à l’hôpital, dont plusieurs policiers. Mais les autorités dénombrent désormais 36 morts et 147 blessés suite au triple attentat suicide à l’aéroport Atatürk d’Istanbul. (Reuters) (Mise à jour)

par -
0

Au Kenya, deux membres présumés de l’Etat islamique préparant des attaques terroristes ont été interpellés.

Le Kenya poursuit sa traque contre les terroristes. qui préparaient des attaques terroristes ont été interpellés.

Dans ce contexte, les autorités kényanes ont interpellé, mercredi 25 mai 2016, deux hommes, Kiguzo Mwangolo Mgutu et Abubakar Jillo Mohammed, deux membres présumés de l’Etat islamique, soupçonnés d’avoir prévu des attaques afin de venger l’arrestation de Mohammed Abdi Ali, un étudiant en médecine et chef présumé de leur groupe au Kenya qui prévoyait, toujours selon la police, une attaque à l’anthrax au Kenya.

Les autorités kényanes ont précisé que Kiguzo Mwangolo Mgutu et Abubakar Jillo Mohammed se sont radicalisés en fréquentant une mosquée d’un bidonville de Nairobi, où ils ont été recrutés par l’Etat islamique. Afrik.com

par -
0

Les forces irakiennes ont mené vendredi une opération contre le groupe EI à Fallouja, dans la province d'Al-Anbar.

« Nous le considérons comme un responsable important du groupe Etat islamique (EI) dans son ensemble », a indiqué lundi le porte-parole du Pentagone Peter Cook, dans un point presse au Pentagone.

Selon cette déclaration, le chef du groupe Etat islamique pour la province irakienne d’Al-Anbar, Abou Wahib, a été tué vendredi dans une frappe aérienne de la coalition dirigée par les États-Unis.

Qui était Abou Wahib ?

Peter Cook a précisé qu’Abou Wahib était un ancien membre d’Al-Qaïda en Irak et était apparu sur des vidéos d’exécutions de l’EI, ajoutant qu’il a été tué alors qu’il était en voiture avec trois autres djihadistes. (AFP)

par -
0

Les autorités belges, par la voix de la ministre de la Santé Maggie De Block, ont établi lundi un nouveau bilan provisoire pour les attentats qui ont frappé Bruxelles : 35 morts. Les 3 kamikazes ne sont pas compris dans ce bilan.

Du côté de l’enquête, les autorités belges continuent de chercher l’identité de ‘’l’homme au chapeau’’, filmé aux côtés des kamikazes de l’aéroport. Si de nombreux médias affirment qu’il s’agit de Fayçal Cheffou, arrêté jeudi, les enquêteurs ne semblent pas avoir de certitude. Pour preuve, ils ont décidé de diffuser la vidéo de surveillance de l’aéroport pour tenter d’obtenir des informations.

Parallèlement, 3 nouvelles personnes ont été inculpées  dimanche mais le parquet n’a pas confirmé leur lien éventuel avec les attentats de Bruxelles. La RTBF affirme qu’il pourrait s’agir d’un nouveau dossier, sans rapport avec Bruxelles, Paris ou Argenteuil.

igfedbfe

par -
0

L’armée Syrienne vient de reprendre le contrôle sur le triangle de Palmyre se retrouvant ainsi à 800 mètres de la ville tombée aux mains de l’EI depuis près d’un an. le triangle relie la ville de Palmyre à damas et à Homs, les principales routes d’approvisionnement ont ainsi été coupées et l’armée se prépare à la bataille de la libération de la ville.

L’assaut de l’armée syrienne a été appuyé par l’aviation russe, les combats contre l’EI n’étant pas concernés par les trêves.

par -
0

Le dossier syrien, déjà très complexe, a pris un nouveau tournant avec l’implication des Russes, allié du régime Alaouite qui a réprimée brutalement le soulèvement populaire déclenché en 2011.

 Bachar Al Assad, soutenu par les Russes, a déjà perdu les deux-tiers du territoire dans les combats contre des groupes rebelles rivaux dans un pays morcelé et en ruine.

Le Président américain Barack Obama qui soutient les groupes opposés à Al Assad, s’est coalisé avec la Russie dans le dossier syrien sous la condition qu’il admette la nécessité de changement de régime en place. Mais Moscou ne veut rien entendre et considère le régime Assad comme un rempart face à l’EI.

Depuis le début de ses opérations militaires en Syrie, la Russie a visé l’EI et le Front Al-Nosra, la branche syrienne d’Al-Qaïda, et ses alliés rebelles islamistes, selon des sources syriennes et l’OSDH, mais aussi elle a, dans une moindre mesure, visé les insurgés dits modérés, soutenus par les États-Unis contre Al Assad.

Les avions de combat russes ont bombardé hier des cibles du groupe djihadiste État islamique (EI) au quatrième jour de leur intervention en Syrie. Selon le ministère de la Défense russe, une série de frappes ces dernières 24 heures ont détruit un poste de commandement et un bunker de l’EI près de la ville de Raqa, la « capitale » de l’organisation extrémiste située dans le nord-est du pays en guerre.

De son côté, l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) a fait état de frappes russes avant l’aube contre des positions de l’EI aux environs de Raqa.

Mais L’ONG soutient toutefois que le groupe n’a pas de présence à Idlib et Barack Obama, François Hollande, Tayyip Erdogan et les Occidentaux ont continué à dénoncer la stratégie de Moscou visant à défendre le régime de Bachar al-Assad en dirigeant ses frappes contre les opposant au régime de en place.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

SPORT

0
Déclarations après le match Tunisie-Angola (43-34), disputé jeudi après-midi à Metz, pour le compte de la 5e et dernière journée du Mondial-2017 de handball...