Tags Posts tagged with "élection, assemblée , constituante"

élection, assemblée , constituante

par -
0
Parmi les misions d’observation électorale qui superviseront le scrutin du 23 octobre 2011 pour l’élection de l’assemblée constituante, celle de l’Union européenne est certainement la plus étoffée. Selon le chef de cette mission, l’allemand Michael Mahler  qui s’exprimait, mercredi, lors d’une conférence de presse à Tunis, elle comprendra 150 observateurs, dont nombre d’entre eux sont déjà sur place.
La Mission d’Observation électorale de l’Union européenne, dont l’acronyme est  (MOE UE)  se compose d’une « Equipe cadre » de 10 experts originaires de 5 Etats membres de l’UE.  Elle est assistée par 54 Observateurs de Long Terme (OLT) et 66 Observateurs de Court Terme (OCT).
Les observateurs proviennent de 26 Etats membres de l’UE, ainsi que de la Norvège, de la Suisse et du Canada. Une formation commune leur est dispensée pendant 5 jours à leur arrivée à Tunis. Cette formation porte sur les spécificités politiques, électorales et culturelles de la Tunisie ainsi que sur l’utilisation du matériel nécessaire à l’observation.
Après leur formation, les observateurs rejoignent leurs circonscriptions par équipe de deux pour observer la précampagne et la campagne électorale – qui débute le 1er octobre -, le scrutin dans tout le pays, le décompte des voix, l’agrégation des résultats ainsi que le contentieux électoral et postélectoral.
Dans les 48 heures suivant le scrutin, la MOE UE effectue une déclaration préliminaire. Dans les deux mois qui suivent, un rapport final présente les conclusions de la mission avec d’éventuelles recommandations.
La MOE UE suit une méthodologie d’observation qui a été développée et perfectionnée par l’Union européenne à travers le monde depuis une vingtaine d’années.
Il s’agit de «  promouvoir la démocratie et les Droits de l’Homme dans un esprit de coopération avec les pays partenaires dont la Tunisie ».  C’est  un moyen d’accompagner ces pays dans l’organisation d’élections de qualité et de conforter la confiance des citoyens dans le processus électoral. Une MOE UE permet aussi d’évaluer l’état de développement démocratique du pays au moment de la mission.
Sur la base des comptes rendu des observateurs, l’équipe cadre analyse le processus par secteurs: électoral, politique, juridique, médiatique. Elle analyse le travail de l’administration électorale, le contexte politique et le suivi des questions liées à la campagne. Elle fournit aussi une analyse du processus juridique, suit l’évolution des contentieux, observe le comportement des médias dont elle analyse le rôle, avant, pendant et après la campagne électorale.
L’observation électorale internationale se fonde sur les principes de couverture totale, d’impartialité, de transparence et de professionnalisme, a rappelé le chef de la mission. L’objectif ultime est de rendre l’observation superflue en ancrant profondément la démocratie dans chaque pays grâce au développement des moyens au niveau national. Elle vise également à légitimer les processus électoraux si besoin est, à renforcer la confiance du public dans ceux-ci, à empêcher la fraude, à renforcer le respect pour les droits de l’homme et à contribuer à la résolution des conflits. 
Il est à noter que la supervision des élection  du 23 octobre coûtera à l’UE quelque 3,2 millions d’Euros, selon une estimation budgétaire initiale.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le dirigeant d’Ennahdha Abdellatif Mekki appelle à l’organisation d’un dialogue sociétal qui dépassera les partis, les organisations, pour cibler les coordinations des mouvements sociaux....

AFRIQUE

SPORT

0
Le Club Africain a publié sur sa page officielle facebook les derniers transferts effectués dans le mercato d'hiver 2016-2017. Les nouvelles recrues: Oussama Darragi (29...