Tags Posts tagged with "Elyes Hassayoun, Somatra-Get,"

Elyes Hassayoun, Somatra-Get,

par -
«Depuis au moins 8 mois

«Depuis au moins 8 mois, il nous faut chaque fois recourir à des compromis bancaires, pour pouvoir payer nos salariés». Cette déclaration d’Elyes Hassayoun, PDG de la Somatra-Get (Société générale d’entreprises de matériel et de travaux), résume l’état financier de ce pionnier des grands travaux en Tunisie. Créée en 1970, l’entreprise aligne, depuis, les ouvrages en matière d’infrastructure autoroutière, de génie civil, de pose de conduites et de construction d’édifices comme l’actuel siège de l’ANC, la grande mosquée de Carthage, l’actuel ministère de la Justice transitionnelle, l’aéroport Charter de Tunis-Carthage, le Palais de Sidi Bousaïd ou la prison civile de Mornaguia.

 

Bras constructeur de l’Etat tunisien, la Somatra n’a pourtant pas été gâtée. Ses créances auprès de l’Etat tunisien se montent déjà à 10 MDT (dont 4 MDT en litige comme pour le 1 MDT avec TAV Tunisie). Un argent que refuse jusqu’ici de lui verser le ministère de l’Agriculture, la société publique du RFR ou encore Tunisie Autoroutes. Une de ses dernières demandes de remboursement à la Présidence de la République pour les travaux exécutés sur le site du Palais de Sidi Bousaïd, est rejetée, avec une présidence de la République qui lui signifie d’aller demander son argent auprès de Zine El Abidine Ben Ali !

L’entreprise avait terminé l’exercice 2011, avec un déficit de 28 MDT pour un chiffre d’affaires de 60 MDT. L’exercice 2012 devrait se terminer par un déficit de quelque 30 MDT, pour un chiffre d’affaires qui baisse de 2 MDT (58 MDT). A cela, il faudra ajouter les 11 MDT de dettes qu’elle enregistre déjà auprès du système bancaire tunisien. L’état devient critique pour la Somatra-Get, lorsqu’on oppose à ces deux chiffres, son capital d’uniquement 16,5 MDT. Une entreprise, donc, au bord de la faillite, sous réserve d’un accord de garantie de l’Etat pour un nouveau crédit de 16 MDT remboursables sur 10 ans, qui attend toujours concrétisation.

Ce même Etat tunisien, lourdement débiteur de la Somatra-Get et toujours réfractaire au paiement, n’hésite pourtant pas à l’accabler d’ordres de recrutement. L’entreprise emploie actuellement 1549 personnes dont 402 à titre permanent. Le reste fait toujours pression, avec le silence complice des syndicats, pour être titularisé de force. La Somatra ploie ainsi sous une charge salariale moyenne de 12 MDT par an en brut et les assauts de ceux qui veulent du travail pour ne rien faire et au prix le plus fort, allant jusqu’à lui séquestrer deux fois son matériel de chantier à Sfax et à La Ghraïba, sans que les autorités ne bougent pour sévir contre ce qui devient un crime économique.

La Somatra est pourtant loin d’être encore sur les genoux. A en croire Elyes Hassayoun, l’entreprise a déjà un carnet de commandes de 250 MDT, auprès de Tunisie Autoroutes, auprès de la société du RFR (Réseau Ferré Rapide) et auprès du ministère de l’Agriculture pour la construction du barrage de Tine. L’entreprise dispose aussi d’une carrière de pierres à Jbel-Oust qui pourrait générer, moyennant un investissement en matériel de concassage de 2 à 3 MDT, un chiffre d’affaires de 4 MDT par an. L’entreprise, créditrice de l’Etat de quelque 4 MDT, attend aussi que le ministère de l’Equipement se décide à lui accorder les 2 lots du projet de l’autoroute Médenine-Ras-Jdir. La Somatra y a été classée première, côté offre financière, derrière les entreprises Chaabane et l’Etep. Ces deux lots, si le ministère se décidait à les lui accorder, seraient seuls capables de soulager les finances de la Somatra et lui donneraient une bouffée d’oxygène. Cela n’exonère cependant pas la responsabilité, sociale et économique de l’Etat-débiteur qui se doit d’honorer ses dettes, pour ne pas tuer une entreprise leader dans son domaine !

Khaled Boumiza.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Dans une interview exclusive accordée à Africanmanager, le PDG de la Poste Tunisienne, Moez Chakchouk, a mis l’accent sur les efforts fournis par l’entreprise pour...

AFRIQUE

Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires Étrangères Didier Reynders a rencontré ce 23/3 le Président de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO)...

SPORT