Tags Posts tagged with "embuscade"

embuscade

par -

Daech n’est pas encore mort et enterré. Ce mardi 02 mai 2017, il a de nouveau frappé, du côte de l’armée irakienne. Au moins 10 soldats ont péri dans un guet-apens à Ratba, une localité de la province occidentale d’Al-Anbar, frontalière de la Syrie, de la Jordanie et de l’Arabie saoudite, ont confié à l’AFP des responsables locaux et de sécurité.

Depuis le 23 avril 2017, pas moins de 26 éléments des forces de sécurité et des gardes-frontières ont été tués dans des assauts lancés par l’Etat islamique, qui donne là la preuve de sa capacité de nuisance à mesure que l’étau se resserre autour de Mossoul, sa « capitale » en Irak. On peut aussi imaginer que l’EI multiplie les incursions sanglantes pour faire diversion et forcer les troupes irakiennes à lâcher du lest autour de Mossoul, la deuxième plus grande ville du pays…

Ce qu’on sait de la dernière attaque, c’est qu’elle a été menée avec des roquettes et des mortiers, avant une tentative d’attaque contre la base. Les heurts entre les militaires et les assaillants ont duré deux heures, d’après ces sources.

par -

En République démocratique du Congo, un communiqué officiel confirme le massacre de policiers dans la province du Kasaï, rapporte le site rfi.fr.

Un document signé par le colonel Mwanamputu Empung, porte-parole de la police, indique que 39 membres des forces de l’ordre ont été tués, le vendredi 24 mars 2017.

Ce communiqué laisse également entendre que de nouvelles mesures vont être prises dans la province.

Cette fois c’est un bilan officiel fourni par les autorités : depuis vendredi, on parlait d’une quarantaine de morts dans une embuscade tendue par des miliciens Kamwina Nsapu.

Dans le communiqué, le porte-parole de la police donne le chiffre de 39 policiers morts dans cette embuscade.

Un guet-apens sur lequel le document donne également plusieurs précisions : les deux camions de la police se trouvaient au niveau du village de Kamuesha, à moins de 80 kilomètres de la ville de Tshikapa.

Toutes les victimes ont été enterrées dans une fosse commune creusée sur le lieu même de l’embuscade.

par -

Trois militaires maliens ont trouvé la mort dans une attaque armée hier vendredi 09 septembre. Ils escortaient une unité des forces armées maliennes, sur l’axe Douentza-Gao, aux alentours de Boni (au centre du pays), quand ils ont essuyé des tirs, a fait savoir hier un communiqué du ministère malien de la Défense.

Le communiqué précise que deux voitures ont subi des dégâts lors de cet assaut et que des éléments de l’armée malienne ont été envoyés sur les lieux du guet-apens pour porter secours aux blessés et patrouiller dans la zone.
Le ministre malien de la Défense a condamné fermement cette attaque, qualifiée de lâche et barbare, et réaffirme que les forces armées maliennes sont déterminées à aller au bout de leurs missions de sécurisation des populations et de leurs biens, dit le texte.

Pour rappel, plusieurs attaques de ce type se sont produites dans la zone ; récemment une d’entre elles avait fait un carnage dans les rangs de l’armée – une dizaine de morts -, ce qui avait conduit à l’éviction, la semaine dernière, du ministre de la Défense, Tiéman Hubert Coulibaly.

C’est toute la difficulté de sécuriser un territoire aussi vaste que le Mali, 1,24 million km², qui plus est comprend une immensité désertique impossible à maitriser et où les djihadistes peuvent se mouvoir à leur guise. Certes grâce aux troupes françaises la victoire contre les groupes terroristes a été nette et salutaire, car ils étaient à deux doigts de s’emparer de la capitale malienne, Bamako. Mais par la suite les djihadistes se sont dispersés dans la nature, par petites unités, et posent de gros problèmes aux autorités avec des incursions meurtrières. Ajoutez à cela une armée malienne sous-entrainée, mal équipée, démotivée, vous avez tous les ingrédients d’un face à face avec les djihadistes qui sera long et sanglant…

par -

Au moins six policiers ont été touchés par des tirs à Baton Rouge, en Louisiane, ce dimanche. Selon le maire de Baton Rouge, Kip Hoden, interrogé sur NBC News, au moins trois d’entre eux ont été tués dans « cette embuscade », deux policiers et un shérif adjoint. L’un des tireurs est mort, et deux autres « pourraient être en fuite », selon le bureau du shérif local.

Les circonstances sont encore floues, mais il semble que les policiers soient intervenus à la suite d’une première fusillade entre plusieurs individus, selon le porte-parole du shérif Casey Rayborn Hicks.

Les agents blessés ont été transportés à l’hôpital mais la situation semble circonscrite, selon le porte-parole de la police de Baton Rouge, Don Coppola. Le maire de la ville demande également aux habitants « de rester chez eux et de ne pas sortir dans la rue ».

C’est dans cette ville que la mort d’un jeune Noir abattu par la police début juillet avait provoqué une vague d’indignation. Ce dimanche, le maire de la ville a appelé au calme, redoutant une nouvelle poussée de tension. « Ne laissons personne définir cette communauté par des actes absurdes de violence », a-t-il lancé.

 

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux