Tags Posts tagged with "engagements"

engagements

par -

« Les négociations avec les institutions multilatérales dont le FMI exigent des éléments importants , le premier c’est de prendre des engagements réalistes que nous sommes en mesure d’honorer », a fait savoir l’ancien ministre des Finances, Hakim Ben Hammouda dans une interview accordée au journal « La presse » et parue dans son édition de ce mercredi, 15 février 2017.

Et Ben Hammouda d’affirmer dans le même cadre que le vrai problème, c’est que nous acceptons des matrices d’engagements qui dépassent de loin  notre capacité d’exécution et qui tiennent pas compte particulièrement des périodes de transition où l’instabilité est grande et  des résistances face aux réformes. Le second point, selon lui, et une fois  que les engagements ont été pris, il faut impérativement les exécuter, estimant toutefois que « La mise en place des réformes exige un effort de coordination que malheureusement les départements en charge de ces questions notamment le ministère des Finances, le ministère de la Coopération internationale ou la Banque centrale ne sont pas en mesure d’imposer pour différentes raisons », a-t-il expliqué.

par -
Le guide suprême de la révolution iranienne

Certes le pic des tensions entre les Etats-Unis et l’Iran a été dépassé, à la faveur de la signature de l’accord autour du nucléaire iranien qui a permis à Téhéran d’être de nouveau fréquentable, mais la hache de guerre entre les deux vieux ennemis n’a pas été enterrée pour autant. Hier vendredi 03 juin 2016, le chef suprême, l’ayatollah Ali Khamenei, s’est fendu d’une diatribe anti-américaine dont il a le secret. Morceaux choisis : « Si une force politique fait confiance aux Etats-Unis, elle commettra une grave erreur et recevra une gifle » de leur part, a déclaré l’homme fort du pays.

D’après lui, « les Etats-Unis, la Grande-Bretagne maléfique et le régime sioniste sinistre et cancéreux (…) sont les principaux ennemis » de l’Iran, et il est impossible de se fier à eux. En fait ce qui a fait sortir Khamenei de ses gonds, c’est, à ses yeux, le peu de volonté que les Américains mettent dans le respect de leurs engagements suite à l’accord nucléaire, alors que Téhéran a fait sa part du chemin, des gestes qui du reste ont été reconnus par Washington.

Certes l’accord sur le nucléaire iranien a permis de lever une grosse part des sanctions de l’Onu, des Etats-Unis et de l’Union européenne, mais les Américains et les Européens ne veulent toujours pas mettre fin aux sanctions liées au programme balistique de l’Iran, aux droits de l’Homme et à l’appui à des organisations telles que le Hezbollah libanais, classé terroriste par les Etats-Unis. Et ça ça irrite au plus haut point Téhéran

L’ayatollah a fait cette déclaration à l’occasion d’une cérémonie consacrée au 27e anniversaire du décès du fondateur de la République islamique, l’ayatollah Ruhollah Khomeini. La cérémonie a eu lieu au mausolée de Khomeini dans le sud de Téhéran, et de hauts dignitaires iraniens ainsi que des diplomates étrangers ont fait le déplacement. Ce qui a offert à Ali Khamenei une tribune de choix pour tirer en direction des Américains…

par -
La rencontre sur le dialogue national dans le siège de l’union syndicale des travailleurs du Maghreb Arabe

Le secrétaire général de l’UGTT, Houcine Abassi a accusé samedi le gouvernement d’avoir renié  les termes de son accord avec la centrale syndicale concernant la réforme des caisses sociales et le relèvement de l’âge de départ à la retraite, sommant le gouvernement de « respecter les mécanismes de négociation, les accords et ses engagements » envers l’UGTT.

S’exprimant lors d’un rassemblement ouvrier place Mhamed Ali, il a ajouté que le ministre des Affaires sociales a présenté des « propositions unilatérales » sur une réforme radicale des caisses sociales et le relèvement de l’âge de départ à la retraite ainsi qu’un projet de loi décrétant le relèvement obligatoire de l’âge de la retraite, alors que l’UGTT demande un relèvement obligatoire de deux ans et un relèvement facultatif de 5 ans, affirmant que « les dossiers sont encore entassés et en souffrance sur le bureau du ministre des Affaires sociales, plusieurs mois après son entrée en fonctions ».

« Le gouvernement actuel ainsi que ceux qui l’ont précédé font la sourde oreille alors que la situation des caisses sociales exige une réponse sérieuse pour leur permettre de retrouver leurs équilibres financiers, tenir leurs engagements et réaliser des acquis », a-t-il souligné.

par -

Le chef du gouvernement, Habib Essid, a affirmé que son gouvernement n’a jamais promis de résoudre radicalement le problème du chômage.

Intervenant ce jeudi après-midi lors de la séance plénière extraordinaire de l’ARP, au terme d’un débat marathon de 9 heures, il a ajouté que le gouvernement avait pris des engagement en la matière, lors de sa présentation de son programme  devant les députés, le 5 février 2015, affirmant que le gouvernement a tenu et honoré les engagements pris à hauteur de 90%.

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux