Tags Posts tagged with "ENIT"

ENIT

par -

Des étudiants de l’Ecole nationale des ingénieurs de Tunis (ENIT) ont réalisé une prouesse : Ils ont conçu une voiture écologique qui peut avaler 500km avec un seul litre d’essence. Baptisé « ENIT eco-car », le prototype de ce petit bijou a été présenté ce week-end à l’avenue Habib Bourguiba.

L’engin est très petit de taille et équipé d’un seul siège ; ses roues, qui ressemblent à celles de la bicyclette, ont été fabriquées à partir de la fibre de carbone. La voiture dispose d’un petit moteur très peu gourmand en énergie et peut atteindre la vitesse de 30 km/heure. 70 mille dinars ont été injectés dans sa fabrication, a confié le chargé de communication de l’équipe, Mustapha Riahi. Toutefois il table sur un coût bien moindre, de l’ordre de 5 mille dinars, une fois que la fabrication industrielle sera lancée.

ENIT eco-car a été conçue par 8 étudiants et 3 enseignants encadreurs ; ce projet a été lancé en septembre 2016 et le véhicule sera exposé à la manifestation « Shell eco », qui aura lieu à Londres, du 30 juin au 5 juillet 2016, a précisé le chargé de communication de l’équipe.

Il a ajouté que d’autres équipes planchent actuellement sur des prototypes de voitures électriques…

par -

Kamel Ayadi est née en 1960.Il est titulaire d’un diplôme d’ingénieur de l’ENIT, d’un diplôme d’études supérieures spécialisées en Droit, et un diplôme de langue anglaise de l’Université de Cambridge. Expert international en stratégie de gestion de l’intégrité et de lutte anti-corruption et formateur certifié par des institutions américaines en éthique, gouvernance, leadership et stratégie d’intégrité. Il a assumé plusieurs responsabilités dont en particulier celle de Président de l’Instance Nationale des Télécommunications et de Secrétaire d’Etat au Ministère de l’Equipement et de l’Aménagement du Territoire. Il fut également Secrétaire Général puis Président de l’Ordre des Ingénieurs de Tunisie, avant d’assurer successivement les fonctions de vice-président, puis Président de la Fédération Mondiale des Organisations d’Ingénieurs de 1999 à 2013.Il a reçu le Prix International ‘’Georges Washington’’ pour l’année 2011 décerné par l’Union des Ingénieurs Américains, en reconnaissance de ses efforts de leadership international et ses travaux pour la lutte contre la corruption. Kamel Ayadi est très actif, avant et après la révolution, dans les domaines du développement régional, de la gouvernance, de la lutte anti-corruption et de la science et de la technologie. Il a fondé et présidé des institutions agissant dans ces domaines, telles que le Centre de Réflexion Stratégique pour le Développement Régional, le Centre International pour la Lutte Contre la Corruption et l’Institut Mondial de l’Ethique et du Leadership. Il a participé à la réalisation de plusieurs études et des consultations sur ces sujets. Il est actif depuis vingt ans au niveau international .IL a présidé, animé et contribué à des groupes de travail pour la réalisation de travaux et études pour le compte d’institutions internationales telles que l’ONU, (groupe de travail science et technologie,) l’UNESCO,( rapport international sur l’ingénierie), Projet Mondial de la Justice, Brookings Institutions, L’Alliance Mondiale des Nations Unies pour les technologies de l’information et des communications au service du développement .Il a contribué de manière active à des évènements de l’ONU dont en particulier le Sommet Mondial sur la Société de l’Information et a été élu en tant que membre du bureau international de la société civile relevant des Nations Unies de 2001à 2005 représentant la communauté internationale science et technologie .Il est également membre correspondant de l’Académie Pana américaine de l’ingénierie et membre honoraire du forum mondial de l’Innovation. Il a été de 2007 à 2013 le président fondateur de la commission internationale permanente pour la lutte contre la corruption. Il est également conseiller et représentant du Centre Britannique pour la Lutte Contre la Corruption auprès de la région MENA.Il contribue en tant que membre du groupe de travail chargé par l’Organisation Internationale de la Normalisation au développement de la norme internationale sur la corruption. Il a contribué de très près au développement de la première norme Anti-bribery pour le compte du British Standard Institute. Depuis 2005 il est à la tête d’un réseau d’experts internationaux dans le domaine de l’éthique et la lutte contre la corruption. Il a développé et géré des projets de renforcement des capacités dans le domaine de lutte contre la corruption financés par le PNUD, la Banque Mondiale (Global Partnership for Social Accountability), le Ministère des Affaires Etrangères du Royaume des Pays Bas, le Projet Mondial de la Justice. Il a donné plus de 150 conférences dans des congrès et séminaires internationaux dans 70 pays. Il a présidé, organisé et contribué à plus de 100 congrès internationaux en Tunisie et dans d’autres pays(Inde2007, Brésil2008, Kuweit 2009, Argentine 2010, Genève2011)

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux